AU SECOURS DECAUX REVIENT!

Les 250 000 € d'un budget municipal pourtant exsangue consacré à l'installation de panneaux d'affichage sauvage contraint à une bataille d'affiches dont l'environnement urbain est la grande victime. Partout dans la ville des stocks d'affiches jonchent le sol et les promoteurs de spectacles doivent consacrer de plus en plus d'argent à faire leur promotion. https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/16/grenoble-le-rouge-aussi-pour-ses-finances/ La municipalité Piolle (Verts/PG) a supprimé les colonnes Morris propres et entretenues par Decaux qui permettaient d'afficher gratuitement les programmes des spectacles et apportaient ... 650 000 € aux caisses de la ville. Si on compte bien : 250 000 € de dépenses pour installer les nouveaux panneaux et 650 000 € de recettes perdues = 900 000 € ! http://www.republicains38.fr/decaux-loperation-com-a-1-me-pour-la-municipalite-piolle-vertspg/ Eric Piolle a oublié un détail: prévoir les dépenses de fonctionnement pour l'entretien et les réparations des panneaux d'affichage installés. Il est vrai que Grenoble étant déjà la première de France pour l'impôt sur les ménages et les dépenses de fonctionnement il ne peut pas faire grand chose. https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/22/pour-noel-piolle-offre-la-crasse-et-la-desolation/ Mais pourquoi ne pas y avoir pensé au moment de son opération de com' sur la ( fausse) suppression de la publicité ?
4 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *