ATTAC, ALTERNATIBA… PIOLLE NE RÉPOND PAS

L'espace public Grenoblois est privatisé cette semaine par la contre-culture mais qui tient toujours le haut du pavé de la ville. Le "Dauphiné" publie largement les programmes des festivités d'ATTAC  "l'université Rebelle" ( !) et d'Alternatiba qui fait la "vélorution"(!). Il n'y a pas d'alternative aux politiques imposées qui sont la doxa officielle du pouvoir local. Impossible d'y échapper . Bien entendu étant au pouvoir, sur fonds publics, leurs porte parole se présentent toujours en révoltés. D'ailleurs toutes ces manifestations subventionnées sont ouvertes par... Eric Piolle Maire (Verts/PG) de Grenoble et Christophe Ferrari Président (PS repenti) de la Métro. C'est dire si la révolte et la révolution sont bien sur les rails du pouvoir local. Sur le compte tweeter d'Eric Piolle des grenoblois osent demander le montant des subventions accordées par les collectivités locales. La transparence financière prônée par Attac pour les autres ne va pas jusqu'à permettre au Maire de Grenoble de répondre...

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *