ALMA et VILLE APAISEE ( suite…)

  "J'interviens auprès de personnes dépendantes en gériatrie et palliatif donc très tôt dans les rues de Grenoble, Cela fait 20 ans que je travaille sur Grenoble donc ce ne sont pas  les escarmouches qui m'ont manquées.... et  j'ai habité plusieurs années dans un pays musulman ou je ne me suis jamais sentie en insécurité ! Ici je n'en peux plus de travailler dans ces conditions..."  "Cette semaine quartier du Vieux Temple j'ai croisé des dealers de .... 9 ans ! Un chouf et l'autre qui vend dans les caves..... et attention hein ! Baissez les yeux ! Couteau apparent dans le blouson et sourcils froncés .... " Il y a quelques temps j'arrive chez un patient , escaliers peu éclairés mais je viens depuis longtemps j'ai confiance.... soudain un homme (25 /30 ans ) sur les marches supérieures tenant les 2 mains courantes pour me bloquer :" tu vas où sale pute ?" J'ai dû expliquer par A+B où j'allais, chez qui, pourquoi et pour combien de temps..."  Voilà le témoignage que nous adresse cette grenobloise. Il vient après celui d'un vétéran du clan Avrillier/Comparat qui avait reconnu la "porosité" avec les mafias. La vie quotidienne dans la ville apaisée d'Eric Piolle. Il y a déjà un an dans le "Dauphiné " Alain Carignon répondait aux questions d'Eve Moulinier et affirmait " un pouvoir s'est installé dans les quartiers et irrigue la ville avec ses lois, ses armes, sa justice et son argent" estimant que les élus locaux refusaient de le combattre. Chaque témoignage prouve la véracité de ses constats et démontrent la nécessité urgente des solutions qu'il propose avec la société civile grenobloise.
5 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *