A.CONFESSON (Verts/PG) les PAROLES et les ACTES…

les voitures brulées ne sont pas enlevées

D'un habitant du Village Olympique, nous recevons copie d'un e-mail adressé a Alan, Elisa et Eric (dans le texte) soit Alan Confesson, Elisa Martin et Eric Piolle les vaillants "responsables" municipaux

Nous le reproduisons en intégralité :

"Bonjour M. Confesson.

"Vous avez répondu à la lettre ouverte de l'Union de Quartier (et confirmé  par Mme Martin lors de votre venue à l'UQ) que vous aviez mis un accent particulier sur l'enlèvement des voitures brûlées. Celle-ci est la depuis plus de 15 jours...

"Merci de faire correspondre votre parole (surtout publique dans le DL) et vos actes ...

il est vrai que la fourrière déborde parfois !

EN OCTOBRE IL AVAIT AUSSI PROMIS LA PROPRETÉ

Le malheureux Alan Confesson qui ne sait et ne peut évidemment traiter aucun sujet applique la méthode Piolle qui consiste à parler, mais jamais à passer aux actes.

Avec un autre compère aussi doué et populaire, Antoine Back (Verts/PG aussi) n'avaient ils pas promis à l'assemblée des Habitants de l'Union de Quartier en... octobre 2019 qu'ils avaient enfin résolu la question de la propreté du quartier après 6 ans d'échec. On sait ce qu'il en est...

le cri d'alarme des habitants

"JE VOUS FAIT PART DE MON DÉSARROI FACE à CE COURRIER"

D'ailleurs à la suite du cri d'alarme lancé par l'Union de Quartier dans une lettre ouverte au Maire, il a fait part "de mon désarroi face à ce courrier". Pour lui "Les problèmes sont nombreux et nous ne le nions pas. Toutefois des mots aussi durs qu'indifférence me paraissent bien injustes"...

le "révolutionnaire" est en plein désarroi...

"JE NE SUIS" QUE "ÉLU DE SECTEUR"

Le malheureux révolutionnaire est encore au bord des larmes. Il reconnait "je ne suis" que "élu de secteur et mes leviers d'action sont limitées". Est-ce un appel à sa promotion espérée ?

"JE COMPRENDS VOTRE COLÉRE"

On comprend au passage pourquoi Alain Carignon et le collectif de la société civile veut remplacer les secteurs par les quartiers et supprimer les élus de secteur sans pouvoir qui sont un échelon supplémentaire inutile.

Alan Confesson ajoute : "Je comprends votre colère. A bien des égards, elle est justifiée."

Quel bilan !