A 480 : C.FERRARI ABANDONNÉ …

  Il rame le Christophe Ferrari (PS repenti) sur A 480. Les Rouge/Verts Grenoblois tout à leur coups tordus bien connus ont bien voté l'élargissement et les conditions de l'élargissement (financement AREA, augmentation des péages, allongement de la concession...) mais "en même temps" ils sont derrière les recours, les appels de scientifiques et autres opérations afin de chercher à garder une cohérence avec leur engagement de campagne de... s'opposer à l'élargissement. PREMIÈRE SOURCE DE POLLUTION AUTO DE L'AGGLOMÉRATION Dans l'entonnoir, esseulé, le malheureux Christophe Ferrari ne sait trop que dire pour répondre aux attaques en dessous de la ceinture n'osant pas trop expliquer que les deux bouchons (A 480 et Rocade Sud) sont la première source de pollution automobile de l'agglomération. Car les citoyens pourraient lui demander pourquoi il n'a rien fait depuis 20 ans qu'il est aux responsabilités locales. L'IMAGE RÉPULSIVE D'UNE AGGLO SANS QUEUE NI TÊTE Alors il y a va de circonlocutions du type «Je dois rappeler l’existence de “verrous” au nord et au sud car il s’agit bien de favoriser la fluidité des échanges locaux et en aucun cas d’accroître le trafic de transit ». (DL du 18/1/19). Cette "fluidité" n'était pas assurée ? Depuis quand ? Quelle est sa conséquence ? On n'en saura pas plus. Ainsi va ce bateau ivre de la Métro incapable d'assumer un cap, de s'en expliquer. Ce qui contribue à l'image répulsive d'une agglo sans queue ni tête minée par des rivalités politiciennes.