Étiquette : Hosni Ben Redjeb

ALLOTO/CÉNATIEMPO: LE PS GRENOBLOIS ENTRE DEUX CHAISES

Certes ce n’est pas un combat de Titans mais l’affrontement entre Cécile Cénatiempo, l’élue PS opposante à Piolle et Maxence Alloto, l’Adjoint au Maire de Piolle, est le condensé d’un choix politique. Le PS grenoblois doit il se fondre derrrière Piolle et son successeur ou bien conserver sa liberté?...

Jérôme SAFAR ( ex PS) APPELLE AU RASSEMBLEMENT de L’OPPOSITION

Les excès du Piollisme contraignent des acteurs politiques à sortir du bois. Ainsi Jérôme Safar, l'ex homme fort du socialisme grenoblois est monté au créneau ces derniers jours. Pas trop éloigné géographiquement de Grenoble, il a visiblement continué à suivre la situation de la ville et sa dégradation.  "...

ÉCOLE : E.PIOLLE VEUT FORMATER LE « PETIT BONHOMME VERT »

Le Conseil Municipal de lundi a mis fin au citoyen créé par la révolution Française, cette personne autonome et libre qui se construit en toute indépendance d'esprit . Il a été le message universel de la France et sa fierté depuis 1789. Dans sa délibération sur l'école , Eric...

PIOLLE FAIT EXPLOSER SA MAJORITÉ et SOUDE LES OPPOSITIONS

En parallèle au Préfet de l'Isère qui défère la décision d'Eric Piolle dans un " référé laïcité " contraignant le tribunal à se prononcer dans les 48 heures sur la suspension de la décision, le groupe d'opposition au Conseil Municipal a présenté hier son propre recours porté par Brigitte...

É. PIOLLE A-T-IL LE DROIT DE FAIRE PAYER SA DÉFENSE PAR LA VILLE ?

Éric Piolle a fait passer au Conseil Municipal de lundi ses dépenses d'avocat pour le défendre ....   En fin de Conseil Municipal lundi, Éric Piolle a fait passer une 107 ème délibération, espérant qu’elle passerait inaperçue des médias absents, selon laquelle la ville de Grenoble prendrait en charge...

UN ÉLU QUITTE LA MAJORITÉ PIOLLE

« J’ai été très surpris par ce changement de méthode, très différente du ton de la campagne, et des valeurs affirmées de transversalité, d’échanges, d’écoute que défendait la majorité, témoigne-t-il. Pendant la campagne, les échanges étaient fluides, j’apportais mes idées, je pouvais aussi critiquer tel ou tel aspect. Mais après, tout cela...