Je regrette que les deux acteurs de la polémique partagent une même stratégie du choc " finit par lâcher Eric Piolle (Verts/PG) ce mardi 22 mai....5 jours après que des femmes musulmanes intégristes aient enfreint la réglementation des piscines en se baignant en birkini.

" C'EST CHARLIE QUI A DÉGAINÉ LE PREMIER"

Ainsi pour Lui, alors que Taous Hammouti , porte parole de « l’Alliance Citoyenne de Grenoble » a déclaré s’agissant de l’attentat de Charlie Hebdo «  n’oubliez jamais que c’est Charlie qui a dégainé le 1er « ou bien tenant des propos peu amènes sur l’attentat du Bataclan, qui veut imposer la loi religieuse dans l'espace public contre la réglementation municipale d'hygiène figure parmi " des acteurs de la polémique" à égalité avec ceux qui les combattent.

L'ISLAMISME RADICAL MÉRITE " UN DIALOGUE SEREIN"

Pour Lui " les conditions d’un dialogue serein ne sont pas réunies pour échanger en bonne intelligence sur ce sujet." Car le "sujet" mérite un "dialogue serein en bonne intelligence". Une sorte de Montoire ou de Munich. On "dialogue" avec l'erreur.

CEUX QUI S'Y OPPOSENT SONT APPELÉS à " LA MODÉRATION "

Dans ce coup de force avec les piscines, Eric Piolle regrette ... “le timing, à une semaine d’une élection (...) Ce contexte local, national, aurait dû amener à plus de modération, et de recul" (!). De qui se moque t-il?

E.PIOLLE ASSURE LES EXTRÉMISTES DE SON ATTENTION

Même sur ce point l'Alliance Citoyenne le dément: «En septembre, un rendez-vous avait eu lieu et ils nous avaient promis de nous rappeler. Ce qui n’est jamais arrivé. Et on les a relancés plusieurs fois. En fait, pour la mairie, ce ne sera jamais le bon moment. » ( DL du 22/5/19)

Le "dialogue serein" a donc lieu depuis septembre avec les femmes musulmanes intégristes et Eric Piolle les assure de son attention. Il ne pose aucun préalable tel la condamnation des attentats.

LA LOI EST PLUS FORTE QUE LA RELIGION

Pourtant il n'y a pas de tergiversation possible dans une République laïque: la loi est plus forte que la religion dans l'espace public. L'église catholique l'a appris à son détriment depuis sa séparation avec l'Etat jusqu'à l'IVG, le mariage gay ou les décisions concernant Vincent Lambert.

Alain Carignon a multiplié les mises en garde

APRÉS LE BATACLAN, PIOLLE CONTRE L'ÉTAT D'URGENCE

Eric Piolle de son côté n’avait-il pas déjà envoyé un clin d’œil appuyé à cette mouvance en organisant dans la ville Compagnon de la Libération, peu après le Bataclan , une journée «  contre l’état d’urgence » aux côtés d’Edwy Plenel auteur de « pour les musulmans »… 

MARQUÉ DU SCEAU DE LA HONTE

On se souvient que François Giroud,  le père de Matthieu tragiquement décédé au Bataclan était venu interpeller tous ces islamo-gauchistes au nom de la mémoire de son fils, marquant du sceau de la honte ceux qui ont osé cette provocation.

EN POINTE SUR LES DROITS DES MINORITÉS

Alors qu'un fondamentalisme musulman ultra minoritaire tente d'imposer sa loi, de faire régresser la condition féminine , les Rouge/verts grenoblois si en pointe sur les droits des minorités , officiellement attentifs à la défense des homosexuels, la " tolérance zéro" ( une page dans le DL du 21/5/19) contre les LGBTIphobies encouragent cette montée de l'intolérance et tuent une seconde fois les victimes .

AUCUN ÉLU NE SAUVERA L'HONNEUR DE SES CONVICTIONS?

Impossible que dans la majorité municipale tous les élus partagent cette lâcheté et ce cynisme et en soient complices par leur silence. Aucun de sauvera son honneur? Il y a quelque chose de fou dans le système Piolle.

LES GRENOBLOIS VICTIMES DE CET ÉCLATEMENT ENCOURAGÉ

L’analyse est claire: par clientélisme Eric Piolle favorise l’éclatement de la société Française, piétine la laïcité et toutes les valeurs de la République. Il encourage objectivement l’islamisme radical.

Grenoble est le théâtre vivant de cette expérimentation conduite sans ménagement. Les grenoblois – les musulmans et les autres – en sont les premières victimes.