DRY JANUARY: COMMENT ILS MEUBLENT LEUR INUTILITÉ

Bien entendu ils n'ont même pas francisé l'anglicisme. Le " janvier sec" sonne pourtant mieux que " Dry January". La loi impose de parler Français, mais la municipalité n'est jamais mobilisée quand il s'agit de préserver la langue Française.

QUATRE ADJOINTS AU MAIRE MOBILISÉS POUR ... PARLER

Par contre elle s'associe bruyamment à la campagne désormais classique de lutte contre l'alcoolisme.Le défi consiste à ne pas consommer d'alcool durant le mois de janvier. Une façon de marquer une pause , notamment après les fêtes de fin d'année.  Pas moins de quatre Adjoints au Maire, Maxence Alloto, (commerce) Laura Pfister ( Droits) Barbara Schuman ( Présidente de Grenoble-Habitat)  Pierre-André Juven  ( Santé ) ont tenu une conférence de presse sur le sujet.

"S'ASSOCIER"  à UNE CAMPAGNE DE COM' , C'EST AGIR 

Pierre-André Juven, l'élu ( Verts/LFI) , sociologue très lié à Pacte, le laboratoire du woquisme à Sciences-Po a ainsi pu répéter les poncifs connus sur les méfaits de l'alcool. « Ce sont 49 000 décès par an dans le pays tout de même », déplore t-il dans le DL ( 6/1/23). Mais dans la lignée du Grand Timonier, Il prophétise aussi «dans 10-15 ans, toutes les villes soutiendront le Dry January » .Ils sont toujours en avance pour la com'. S'associer à une campagne de com' ou signer une charte, pour eux,  c'est agir. 

CHU, MUTUALISTE, MEDECINS 7/7 : JUVEN IGNORE LES CATASTROPHES POUR LA SANTÉ

Ainsi à Grenoble la situation de l'hôpital est catastrophique et Piolle préside le Conseil d'administration. Les urgences sont de plus en plus inaccessibles et des drames peuvent se produire. La fermeture de "médecins 7 sur 7" cours Jean Jaurès , un centre de santé qui rendait d'immenses services en recevant 50 000 patients par an a été une calamité: la structure privée déplaisait à la municipalité qui n'a pas levé le peut doigt pour la sauver. Pas plus d'ailleurs qu'Olivier Véran , Ministre de la Santé et élu Député de la circonscription.

LA DERNIÉRE CLINIQUE GRENOBLOISE EST MENACÉE 

La clinique Mutualiste est sous pression et personne ne connait l'issue du conflit entre le personnel et les dirigeants: elle est la dernière clinique grenobloise et son service des urgences est aussi très utile. Pendant ce temps Pierre-André Juven, Adjoint à la Santé,  est mobilisé pour " s'associer " à une campagne de com' qui n'a évidemment pas besoin de lui .

Mais mimer l'action par la com' a deux avantages: faire croire aux grenoblois que la municipalité agit justement et tenter de faire oublier une dégradation grave de la santé dans la ville, qu'elle ne sait pas stopper.  

B.SCHUMAN (Verts/LFI) PRÉFÉRE DRY JANUARY au LOGEMENT SOCIAL

On retrouve également Barbara Schuman,  la présidente (Verts/LFI) de Grenoble-Habitat autour de la table de la conférence de presse sur le " Dry January" . Elle préfère - et de loin- annoncer fièrement qu'elle s'associe à une campagne de com' pour réduire la consommation d'alcool que de traiter les problèmes des locataires. La dégradation des conditions de vie sont insupportables dans de nombreux immeubles qu'elle est censée gérer. Rue Pierre Sémard les habitants ont supporté un an l'invasion de cafards du fait d'un appartement insalubre sans que Barbara Schuman ne lève un sourcil. Maintenant à Malherbe , après avoir subi des mois une panne d'ascenseur, des habitants voient leur immeuble occupé par des dealers, qui ont décidé de détruire toutes les boites aux lettres! 

M.ALLOTO (PS DEUX FOIS REPENTI) PRÉFÉRE DRY JANUARY AU COMMERCE GRENOBLOIS

Pendant ce temps Barbara Schuman se joint au " Dry January". ça fait une belle jambe aux grenoblois qui subissent sa gestion. L'Adjoint au Commerce , Maxence Alloto ( PS repenti qui se repend) n'a rien à faire pour le commerce grenoblois. Neyrpic va bientôt ouvrir, Grand Place s'étendre, de grandes enseignes commencent à partir de la caserne de Bonne, la piétonisation de Notre/Dame- Sainte Claire est réalisée sans aucun accompagnement urbain digne de la capitale des Alpes et la municipalité n'a pas encore trouvé comment financer les bornes de sécurité ... mais Maxence Alloto aussi " s'associe " à Dry January! Le commerce grenoblois est sauvé. 

L.PFISTER (Verts/LFI)  A TROUVÉ DE QUOI S'OCCUPER UN INSTANT

A ce niveau de Tartufferie on est estomaqué. La seule pour laquelle on comprend qu'elle se joigne d'enthousiasme à une telle inactivité est Laura Pfsiter. La malheureuse est indemnisée comme Adjointe au Maire à " l'égalité des droits". On imagine qu'elle signe des chartes que personne ne lit, lance des appels que personne n'écoute. Alors l'opportunité d'une conférence de presse pour s'associer au Dry January  ne se refuse pas. ça occupe un moment. 

Entendons nous bien . Nous aimons bien cette idée de "janvier sec", sa présentation ludique qui permet de s'y associer aisément et il faut souhaiter qu'elle participe à la prise de conscience sur notre rapport à l'alcool.

LES GRENOBLOIS EN ONT MARRE DE CETTE COM': ILS VEULENT DES RÉSULTATS

Mais il n'est pas question de cautionner l'indécence municipale qui voudrait masquer son inactivité et ses échecs dans les domaines ou la municipalité  exerce une responsabilité, en se mettant dans la roue d'une com' nationale et la récupérer. Il faudra un jour ou l'autre que Piolle intègre  que de plus en plus de grenoblois ont compris le fonctionnement de son système. Ils attendent maintenant des résultats. Plus des incantations.  

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.