COUPE DU MONDE : LA TARTUFFERIE DE PIOLLE

La France affrontera ce soir l'Argentine en finale de la coupe du monde. Eric Piolle aura encore fait montre de toute l'étendue de sa tartufferie avec ce sujet. 

LA FACILITÉ DU BOYCOTT

Le Maire de Grenoble avait ainsi fièrement annoncé qu'il boycottait il y a plusieurs semaines. Une posture morale qui n'engage à pas grand chose, et révèle surtout une sorte de suffisance bourgeoise comme souvent chez les donneurs de leçons. Plutôt que de ne pas allumer sa télé, ne serait-il pas plus pertinent de se demander de quelle manière on peut, chacun, être le plus efficace très concrètement pour la société ? Car oui, la Coupe du Monde au Qatar soulève des questions sur les droits humains, et notamment des travailleurs émigrés. Mais le boycott symoblique d'Eric Piolle n'y changera rien. Alors qu'à Grenoble, il a les moyens d'agir pour garantir des solutions de relogement aux nombreux immigrés qui dorment dehors dans nos rues. Et oui, la Coupe du Monde soulève des questions sur son bilan écologique. Mais le Maire de Grenoble est-il bien placé pour faire la leçon alors que sa ville achète encore 79 000 litres de gasoil pour des véhicules municipaux qui ne devraient pas passer la ZFE comme révélé lors du dernier conseil, ou que les élus de sa majorité multiplient les voyages en avion aux 4 coins de la planète sans que l'utilité de ces déplacements pour la ville soit avérée ?

COP27 / QATAR, PIOLLE / MACRON : MÊMES JUSTIFICATIONS

Une fois n'est pas coutume, Eric Piolle devrait pourtant rejoindre la position d'Emmanuel Macron sur cette coupe du monde. Le Président de la République justifie sa présence au Qatar et l'utilité de ce mondial qui permet "que des nations qui ne savent pas se parler sur le plan politique, se parlent". Il y a quelques semaines, Eric Piolle était en Egypte pour la COP27, et malgré la très forte présence des lobbys et un évènement sponsorisé par des gros pollueurs comme Coca-Cola, il considérait qu'il fallait y être car ça permettait de parler, de partager avec des pays très divers. On voit mal comment Eric Piolle peut oser appeler au "boycott diplomatique" de la coupe du monde sans s'appliquer à son échelle ce boycott pour un évènement comme la COP très marqué par le lobby des énergies fossiles !

LA GAUCHE MORALE SE PREND LES PIEDS DANS LE TAPIS

Cette coupe du monde bat finalement des records d'audience en France. Paniqués d'être aussi déconnectés de cet engouement populaire à force de se draper de leur privilège moral, les verts tentent de se raccrocher à la remorque. Marine Tondelier, la nouvelle patronne du parti soutenue par Eric Piolle, a ainsi tenté une audacieuse récupération : expliquer qu'on peut être derrière les Bleus ET EN MÊME TEMPS boycotter le mondial. Une merveille d'hypocrisie. Les affaires de la gauche morale qui appelle au boycott ne se sont pas arrangées avec 4 personnalités de gauche, dont la Vice-Président du Parlement Européen, récemment écrouées pour des soupçons de corruption au profit... du Qatar ! Ca ne s'invente pas.

coupe du monde
Cette cascade est signée Marine Tondelier, nouvelle patronne d'EELV. Ca promet pour la suite.

EN 2019, PIOLLE TROUVAIT QUE LA FIFA FAIT DU BON BOULOT

Jusqu'à cette année, où certains ont vu une opportunité de faire de la politique facile sur le dos de la coupe du monde, les choix de la FIFA ne dérangeaient pas grand monde. Ainsi, lorsque Grenoble a accueilli la Coupe du Monde de foot féminin en 2019, on a pas entendu Eric Piolle critiquer l'institution... alors que le choix du Qatar pour 2022 était déjà entériné depuis des années. Ce n'est que récemment qu'il s'est lancé dans une surenchère de critiques contre le "foot business". 

En 2019 : l'époque où Eric Piolle n'était pas mécontent du "foot business". Source : Place Gre'net.

LE GF 38 FUIT GRENOBLE

Si ce n'est que récemment qu'il s'est décidé à opportunément critiquer le football professionnel, les décisions passées d'Eric Piolle ont déjà fait des ravages pour notre club pro local, le GF38. La cohabitation forcée au stade des alpes avec le FCG a créé nombre de problèmes, pour les deux institutions grenobloises. Et le mépris du Maire pour un club qui a notamment formé Olivier Giroud, qui fait aujourd'hui rêver des millions d'enfants et vibrer les Grenoblois, se solde par une triste décision. Le GF a quitté Grenoble pour implanter son centre de formation à La Côte Saint-André. Voilà qui en dit long sur la manière dont se sentait le club pro à Grenoble, pour préférer quitter une métropole de 450 000 habitants au profit d'un village des terres froides. « Nous sommes heureux de travailler avec des gens qui nous aiment vraiment » ont même lancé les dirigeants du GF38 lors de la présentation de l'installation du centre de formation dans la Bièvre. Au cas où le manque de considération grenobloise ne serait pas assez clair.

Stéphane Rosnoblet, Président du GF, et Laurent Wauquiez, Président de la Région, pour la présentation du futur centre de formation. Loin de Grenoble. Source : GF38.

STOP AUX LECONS, PLACE À L'ACTION POUR GRENOBLE

Avec cet appel au boycott, Eric Piolle tente surtout de prendre une posture politique pour faire avancer ses ambitions nationales. Nous lui rappellerons simplement que, jusqu'ici, son parcours en politique nationale avec les primaires EELV s'apparente à celui de la Belgique pour cette coupe du monde 2022 : beaucoup de discours et d'arrogance pour une élimination sèche dès le premier tour. Il serait grand temps que le Maire de Grenoble en finisse avec la symbolique à tout bout de champ, et qu'il se mette enfin au travail pour Grenoble et les Grenoblois.

 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.