LA MUNICIPALITÉ ACCUSE LA FRANCE de « RACISME D’ÉTAT »

« Oui, je le redis, c’est du racisme d’État car ce sont en grande majorité des exilés que l’on laisse à la rue avec des enfants. Dans ses priorités, l’État ne prend pas en compte les familles sous OQTF (obligation de quitter le territoire français) » . Christine Garnier, une élue vétéran depuis 1995 du système Avrillier monte au créneau idéologique dans le DL ( 10/11/22).

DÉBORDÉE PAR LES MIGRANTS QU'ELLE APPELLE A NOUS REJOINDRE

Débordée par les migrants qu'elle appelle de tous ses voeux à nous rejoindre, elle ne sait plus ou donner de la tête. En effet à l’initiative de parents d’élèves choqués par la situation, des familles sans domicile, majoritairement réfugiées, ont été mises à l’abri dans sept écoles de Grenoble. Elles installent des matelas dans des coins " se débrouillent avec la solidarité des parents d’élèves pour que leurs enfants en bas âge puissent manger. Elles veilleront sur eux. Au chaud. Et lundi matin, quand arriveront les premiers élèves, elles auront tout rangé pour se faire le plus discrètes possibles" raconte Jean-Benoit Vigny dans ce même DL .

C.GARNIER ( Verts/Ades) : " NOUS NE POUVONS ACCEPTER L'OCCUPATION DES ÉCOLES"

A Malherbe deux familles albanaises vivent dans l'école depuis deux mois avec l'assentiment des parents d'élèves. Evidemment. La municipalité est très embarrassée par cette solidarité concrète: «nous ne pouvons accepter l’occupation des écoles car elles ne sont pas des locaux adaptés à l’hébergement pour des raisons d’hygiène, de confort et de sécurité. Nous ne l’acceptons pas mais nous le tolérons car nous ne pouvons pas laisser des familles avec des enfants à la rue » explique Christine Garnier.

GRENOBLE BOULEVERSÉE PAR CETTE SUCCESSION DE CAMPEMENTS

La succession des campements dans la ville, à la gare, parcs de l'Alliance ou Pompidou, les 60 migrants de la rue des Trembles sortis à temps de l'incendie ou bien le camp de la rue des Alliés victime d'un incendie criminel de la part d'un mafieux car un occupant n'avait pas payé son " loyer", Grenoble est chaque fois bouleversée par l'événement. 

On se souvient même de la municipalité envoyant les migrants dans une salle de l'université occupée par certains d'entre eux comme " solution" au problème. 

PIOLLE APPELANT LES MIGRANTS à TRAVERSER LES FRONTIÉRES

Car Piolle multiplie les appels comme il l'avait fait au Montgenévre, courageusement dans le froid (!), demandant aux migrants de traverser les frontières puisque la France est le pays de tous les droits. Chacun se reposant sur un Etat Français que par ailleurs ils exècrent tous. Lequel est évidemment incapable de loger , de nourrir, de soigner toute la misère du monde. 

194 LOGEMENTS SOCIAUX VIDES AU 10 ET 20 GALERIE DE L'ARLEQUIN 

Comme le groupe d'opposition l'a immédiatement fait remarquer hier en réponse à Christine Garnier : "depuis 6 ans , 194 logements sont vides au 10 et au 20 galerie de l’Arlequin, chauffés et éclairés jusqu’à il y a 3 mois, aucune décision n’a été prise pour l’avenir des logements du 10 galerie de l’Arlequin , disponibles,  pour ne pas citer les logements vides de l’Abbaye et des femmes et des enfants sont dans la rue, l’hiver à Grenoble.  Ce qui démontre le caractère politicien de l’appel à l’Etat et à la loi , alors qu’il s’agit de répondre avec humanité à une détresse humaine." 

LES ROUGE/VERTS GRENOBLOIS SONT SUR UNE LIGNE RACIALISTE

Comme à son habitude, incapable d’accueillir les migrants qu’elle appelle, de loger des femmes et des enfants dans la rue alors qu’elle dispose de centaines de logements sociaux vides promis à démolition, la municipalité d’E.Piolle accuse aujourd’hui la France de « racisme d’Etat ». Une dérive idéologique pour habiller son immobilisme. Une adhésion sans fard à la "culture" woque qui démontre que le parrainage du "mois décolonial" , le soutien à Taha Bouhafs ne sont pas des accidents. Les Rouge/Verts grenoblois sont bien sur cette ligne extrémiste , racialiste qui veut mettre bas l'universalisme républicain

L'ÉTHIQUE DE RESPONSABILITÉ A DISPARU

L'idéologie est son refuge. Peu importe les victimes, ces femmes et ces enfants dans le froid de l'hiver grenoblois, réfugiés dans des écoles. Les associations spécialisées, les parents qui les soutiennent sont ballotés entre les institutions qui se renvoient la balle, la " loi" est rappelée , laquelle impose d'accueillir même ceux qu'elle veut expulser ! Dans ce méli-mélo d'hypocrisies l'éthique de responsabilité a disparu.

E.PIOLLE ET C.GARNIER DISPOSENT DES SOLUTIONS D'URGENCE

Elle imposerait un devoir d'humanité a remplir par les élus de proximité. Eric Piolle et Christine Garnier disposent de logements sociaux vides, prêts à chauffer et éclairés. Ils devraient les mettre à disposition immédiatement. 

En parallèle ils devraient tenir un discours adulte sur l'immigration étant entendu qu'aucun pays ne peut être une auberge espagnole dans laquelle chacun s'installe comme il veut, quand il veut, important ses propres lois et moeurs et bénéficiant de tous les droits et solidarités conquis au fil des siècles et financés par les cotisations sociales de ceux qui travaillent.

" UNE FORME D'INJURE POUR CES MIGRANTS QUI CHOISISSENT LA FRANCE"

Pour Alain Carignon, s'en prendre à  un "Etat raciste " est " une forme d’injure pour tous ces migrants qui choisissent la France et viendraient donc volontairement se jeter dans la gueule du loup, une forme de négationnisme puisque les victimes de la Shoah auraient vécus une histoire comparable, une insulte à la France , une nation pluriethnique,  basée sur l’adhésion à des valeurs et à une civilisation millénaire , patrie des droits de l’homme et du citoyen. Non Madame Garnier la France n’est pas un Etat raciste, elle est la Nation au niveau de redistribution  le plus élevé des pays avancés  et c’est la raison pour laquelle tant de malheureux à travers le monde veulent la rejoindre" .

LES VICTIMES SONT CELLES QUI MÉRITERAIENT LE PLUS D'ÊTRE ÉPARGNÉES

Prisonnière de ses dérives et de son idéologie, la municipalité Piolle ne sait pas répondre seulement humainement à cette situation humainement intolérable qu'elle contribue à créer. Ce faisant elle démontre à nouveau cruellement ses manques. Malheureusement les victimes sont celles qui mériteraient le plus d'être épargnées. 

5 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.