LE DEAL S’INSTALLE RUE LÉO LAGRANGE

Rue Léo Lagrange, le deal affirme de plus en plus son emprise sur l'espace public, dans un secteur jusque-là plutôt préservé.

LES DEALERS S'INSTALLENT DEPUIS DES MOIS 

Depuis des mois, les dealers se permettent de s'installer, de prendre possession du quartier au vu et au su de tous. D'abord cantonnés à une montée d'immeuble, ils se sont progressivement déplacés, et sont désormais étalés largement aux alentours du 7 rue Léo Lagrange.

GUIDAGE, MENU... COMME À HOCHE

Cette prise de contrôle de l'espace public est encore montée d'un cran la semaine dernière, avec l'apparition de tags sur les murs indiquant le chemin à suivre aux clients, et même d'un menu ("shit, beuh, coke"...), à l'image de la fresque à Hoche qui avait fait tant parler cet été.

L'impunité est telle que les dealers affichent le menu sur les murs.

LES HABITANTS SUBISSENT LES NUISANCES

Les habitants du quartier subissent cette emprise et se sentent de plus en plus mal. La ville n'a toujours pas réagi, la CDC Habitat (bailleur social principal du quartier) ne s'est pas encore demandé si ces dealers sont logés dans son parc de logements. Sans réaction rapide, la situation ne pourra qu'empirer.

APRES LES INCENDIES DE VOITURES, LES DÉPÔTS SAUVAGES...

La rue Léo Lagrange était déjà bien connue pour être un véritable incinérateur à voitures : les incendies de véhicules y sont très réguliers, souvent du fait des mêmes qui vendent la drogue. Les habitants ont aussi à supporter des dépôts sauvages très fréquemment, qui rendent la rue insalubre.

... LE SECTEUR VA SUIVRE LA TRAJECTOIRE DU LYS ROUGE

Le déclin de ce secteur s'accentue désormais avec le deal qui étend ses tentacules. L'inertie des pouvoirs publics face à ce phénomène laisse le champ libre aux délinquants : si rien n'est fait rapidement, le quartier deviendra une zone de non-droit inextricable, à l'image de l'Alma, de Hoche, du lys rouge, de Mistral... 

Au lys rouge, un dealer (masqué) fait ici la police en trottinette : il interdit l'accès du quartier à une équipe de reportage. Espace "public" ?

SOUS PIOLLE, PAS UN QUARTIER N'AURA ÉTÉ ÉPARGNÉ

Il est frappant de constater qu'en 8 ans, Eric Piolle aura failli dans tous les quartiers de la ville. La situation ne s'est aucunement amélioré dans ceux qui étaient déjà problématiques, le centre-ville s'est dévitalisé à vitesse grand V, et la délinquance s'est installée dans des secteurs jusque-là assez épargnés (Hoche, Léo Lagrange...). Ces faits sont visibles, palpables, en premier lieu par les Grenoblois qui les subissent : mais la majorité municipale en est toujours à signer des chartes et engager des ateliers de réflexion plutôt qu'à agir. Eric Piolle aura dirigé la ville 12 ans... pour rien. 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.