E. PIOLLE S’ATTAQUE (ENCORE) AUX BIBLIOTHEQUES

Manifestation contre la fermeture des bibliothèques en 2016/2017

Après un premier plan calamiteux lors du premier mandat, la majorité municipale a annoncé cette semaine un nouveau plan pour les bibliothèques grenobloises.

DÉJA DEUX BIBLIOTHEQUES FERMÉES

En 2017, le réseau de bibliothèque avait été le premier à subir les effets du plan d'austérité brutalement imposé par Eric Piolle pour tenter d'assainir les finances de la ville au bord de l'asphyxie. Un double échec, puisque 5 ans plus tard,  les finances sont toujours dans un état catastrophique faute de réformes d'envergue (emprunt record en 2022 et augmentation historique des impôts prévue en 2023), et le plan d'austérité a fait fermer définitivement les bibliothèques Hauquelin et Prémol. Soit deux équipements de proximité dans les quartiers qui en ont le plus besoin.

La fermeture des bibliothèques avait conduit à une mobilisation massive. Eric Piolle avait même tenu des conseils municipaux protégés par les CRS !

UN ABANDON DES QUARTIERS QUI SE POURSUIT

Cet abandon du service public dans les quartiers se poursuit d'ailleurs toujours en 2022, avec l'arrêt du soutien aux acteurs socioculturels, annoncé très violemment. Le Plateau à Mistral et la Cordée à la Villeneuve, deux associations qui proposaient des activités à plusieurs centaines d'habitants, se sont ainsi vu signifier la fin de leur conventionnement avec la Municipalité, sans ménagement et pour l'instant sans aucune alternative proposée. Dans les quartiers, le système Piolle détricote petit à petit tout ce qui pouvait encore créer du lien social et tirer les habitants vers le haut.

LE RÉSEAU DE LECTURE PUBLIQUE MAL EN POINT

Une grande enquête parue fin 2018 avait démontré que le réseau de lecture publique de Grenoble était au plus mal. On recensait 33% d'usagers, soit 12 points de moins que la moyenne nationale ! Plus des 2/3 des Grenoblois étaient donc éloignés des bibliothèques. Une triste descente aux enfers pour un réseau de lecture qui a autrefois fait la fierté de la ville. Et rien n'indique que la situation s'est améliorée depuis. 

L'engagement de campagne d'Eric Piolle, qui se sera traduit par... la fermeture de bibliothèques.

CENTRALISER LE RÉSEAU... EN TORPILLANT 3 BIBLIOTHEQUES DE PROXIMITÉ !

Et le nouveau plan annoncé par Eric Piolle et l'adjointe à la culture Lucille Lheureux n'arrangera rien, bien au contraire. Il propose de centraliser la lecture publique au niveau de l'actuelle bibliothèque d'étude et du patrimoine à Chavant... en  y transférant les bibliothèques du centre-ville, du jardin de ville, et une partie du personnel de la bibliothèque Kateb Yacine (située à Grand Place) ! Soit un affaiblissement supplémentaire du réseau en s'attaquant à trois structures, dans la lignée du plan d'austérité de 2017. Eric Piolle n'apprend jamais de ses erreurs.

Le réseau de proximité va encore s'affaiblir avec la centralisation au niveau de la BEP à Chavant

LA SUPPRESSION DE PLACES DE PARKING ET D'ARBRES PLACE VALENTIN HAÜY ?

Pour ce faire, un nouveau bâtiment sera construit et accolé à la bibliothèque d'étude et du patrimoine, à l'horizon 2027. Un projet qui devrait donc se faire au détriment des quelques places de parking restantes, et des arbres de la place Valentin Haüy qui jouxtent la BEP. La bétonisation se poursuit, dans une ville déjà à la ramasse en matière de stationnement et d'arbres

La Place Valentin Haüy, juste derrière la BEP : adieu les arbres, adieu les quelques places de stationnement pour le quartier.

PAS DE PROJET POUR LA MAISON DU TOURISME

Quant aux locaux de la bibliothèque du centre-ville situés à la maison du tourisme, qui seront donc laissés vacants, la municipalité indique avoir pris contact avec la métropole pour "travailler à un projet commun". Au vu des relations entre les deux collectivités, on peut donc raisonnablement s'attendre à des locaux vides et un immobilisme pendant longtemps. 

Les journalistes Jean-Benoit Vigny (DL) et Serge Pueyo (RTL) voudraient en profiter pour raser l'hideuse maison du tourisme. C'était le projet proposé par la liste d'Alain Carignon aux municipales, afin d'offrir aux Grenoblois une grande place plutôt que cette verrue !

ERIC PIOLLE FOSSOYEUR DE LA CULTURE

Ce plan pour les bibliothèques, qui se résume en fait à une centralisation et à la fermeture de nouvelles antennes de proximité, est un nouveau coup porté à la culture à Grenoble. Affaiblissement du réseau de lecture publique, programmation des théâtres confisquée à un collectif indépendant, extinction des festivals qui déplaisent, imposition de chartes reflétant l’idéologie municipale qui conditionnent les subventions aux activités culturelles, mise au pas annoncée du Musée, abandon du patrimoine... Eric Piolle aura fait de la culture l'un des principaux bouc-émissaires de ses mandats. Une folie déconstructrice que risquent de payer des générations de Grenoblois. 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.