PATRIMOINE: LE SCANDALE DE L’ABANDON de L’ANCIEN MUSÉE

L'un des édifices culturels historique les plus emblématiques de la ville est en train de partir en lambeaux. L'ancien Musée de Peinture de la place de Verdun. Pourtant Éric Piolle dispose depuis deux ans d'un rapport alarmant qui décrit son état de décrépitude et le fait que chaque jour qui passe rend irréversibles certaines lésions du bâtiment. 

E.PIOLLE A CACHÉ LE RAPPORT AUX GRENOBLOIS 

Il a caché ce rapport aux Grenoblois et au Conseil Municipal et il a fallu l'opiniâtreté du groupe d'opposition pour que la Commission d'accès aux Documents Administratifs contraigne le Maire a en donner connaissance.

L.LHEUREUX (Verts/FI) PENSAIT QU'IL NE SERAIT PAS CONNU 

ça tombait très mal pour lui en juillet dernier. Car c'était à la veille d'un Conseil Municipal ou Lucille Lheureux l'Adjointe ( Verts/FI) à la culture lisait un rapport fleuve expliquant notamment tous les efforts de la municipalité " pour l'entretien et la restauration du patrimoine" (!). En proférant ce mensonge, comme un perroquet répétiteur, elle ne pensait pas que le rapport sur le Musée serait connu des élus de l'opposition. C'est dire son cynisme. 

E.PIOLLE INTERDIT LA VISITE AUX ÉLUS DE L'OPPOSITION 

Mais hier le groupe d'opposition a marqué la journée du patrimoine en se rendant dans le bâtiment. Il avait pris la peine d'écrire à Éric Piolle le 23 août pour lui demander l'autorisation de cette visite. Conformément à sa volonté de " participation citoyenne" si souvent réitérée,  il n'avait pas répondu. Obligeant le personnel Municipal du Musée d'interdire aux élus la visite des combles du Musée , ne disposant pas d'autorisation.

 

IL PRÉFÉRE METTRE 230 000 € SUR UN ÉPHÉMÉRE OBSERVATOIRE

Le groupe d'opposition se bat pour faire reculer cette opacité qui a pour objet d'empêcher tout débat. Les quelques images qui ont pu être filmées ont heurté nombre de grenoblois qui ignorent l'état d'abandon de leur patrimoine , ce " bien commun" légué par l'histoire de la ville. Il est piétiné par les Rouge/Verts. Éric Piolle a préféré consacrer 210 000 € à un ridicule et éphémère " observatoire du temps présent" à l'esplanade plutôt que de les attribuer à l'entretien du Musée.

BESOIN DE 20 MILLIONS DE TRAVAUX POUR LE MUSÉE ...

Le rapport évalue entre 18 et 20 millions d'€ le retard de travaux nécessaires pour remettre en état cet édifice ! Il n'en a jamais été question dans aucune préparation budgétaire. 

...ST ANDRE et ST LOUIS AUSSI ABANDONNÉS

Cette grave dégradation concerne aussi les édifices cultuels qui appartiennent à la ville, telles les églises St Louis et ST André, cette dernière devant fêter ses 800 ans d'existence bientôt. D'autres édifices remarquable ont été attribués à l'ultra gauche , telle la villa Kaminski, rue des Alliés, qui est consciencieusement détruite par ses occupants . La " famille " politique d'Eric Piolle comme il l'a revendiqué. 

la vidéo accablante de l'état de l'ancien Musée de la place de Verdun: une belle journée du patrimoine grenoblois

Hakim SABRI ( VERTS/ADES) A DÉMISSIONNÉ DE SON POSTE D'ADJOINT AUX FINANCES

Comment dans une ville ou le contribuable est le plus imposé de France est-on arrivé à une telle situation. La démission d'Hakim Sabri ( Verts/Ades) de son poste d'Adjoint aux Finances indique que celui-ci ne veut plus avaler les couleuvres,  ni les sombres perspectives qui s'annoncent pour le budget 2023. 

E.PIOLLE LE DOS AU MUR ...

E.Piolle est le dos au mur. Sur qui va-t-il faire porter la faute après 8 ans de pouvoir direct et 13 ans de pouvoir partagé avec le PS et le PC ? Une fiscalité écrasante pour des services de plus en plus réduits aux grenoblois?  Avec un patrimoine qui s'évapore. 

... AVEC UN NOYAU DUR DÉCONSIDÉRÉ

Comment le noyau dur des élus sectaires, arc-boutés sur le pouvoir, les Fristot, Garnier, Bertrand, Bretton, Lheureux, Juven, Kada, Pantel, Back, Belair, Namur ... pourraient-il durablement continuer à répéter les éléments de langage du cabinet si manifestement démentis par les faits? 

Ceux-là sont déconsidérés, dossier par dossier, à chaque prise de parole pour laquelle ils appliquent les consignes, sans apporter aucune nuance ou subtilité personnelle laquelle permettrait de donner un soupçon de crédibilité à leurs propos. 

Cette " journée du patrimoine " ressemble à une journée des tuiles. Le Conseil Municipal se tient demain lundi, une semaine avant son procès en correctionnelle pour soupçons de favoritisme. Décidément. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.