TERRAIN ATHANOR: LA POLLUTION AU DIOXINE PAR LES FEUX DE CABLES CONTINUE

A l'ouverture des journées d'été des Verts qui se déroulaient sur le campus , un feu de nuit brûlait tout à coté : depuis plusieurs années un terrain de la Métropole , à proximité d'Athanor , est utilisé pour brûler des câbles et récupérer le cuivre, alors qu'il existe d'ailleurs des machines pour dénuder les fils électriques de manière mécanique. 

UN TRAFIC POLLUANT ET ORGANISÉ DANS LA " CAPITALE VERTE"

Il semble que cette " activité " résulte d'un trafic organisé, de vols dans les chantiers. Or le brûlage des câbles dégage une forte émission de dioxine dont on connait les dangers dans la chaine alimentaire. Imaginez un propriétaire privé autorisant ces pollutions graves sur son terrain? Le Grand Timonier de la Capitale Verte , Eric Piolle, déversait au même moment ( dans l'indifférence générale), ses habituelles platitudes sur la Planèt". C'est un Vice-Président de la Métropole qui appartient à son groupe qui gère ces questions depuis ... 2014. A la tête de la Métropole nous bénéficions aussi d'un Président, Christophe Ferrari ( PS repenti) qui affirmait encore cette semaine qu'il était prêt à entasser les habitants, contre leur désir, pour sauver aussi la planète ! 

Mais s'agissant de stopper une pollution sur leur propre territoire, dans leur propre propriété, ils ne savent pas faire. 

C.FERRARI ( PS REPENTI) REFUSE DE DEMANDER L'EXPULSION ...

Pourtant les procédures existent. Un propriétaire peut demander l'expulsion d'un occupant illégal de son terrain , qui, de plus, pollue gravement. Sollicitant le recours à la force publique du Préfet si nécessaire. Au Conseil Métropolitain en mars dernier et par lettre Alain Carignon est intervenu à ce sujet demandant des mesures. 

... " MALGRÉ DE FORTES SUSPICIONS " (!)  

Dans sa réponse écrite à Alain Carignon, ( 24 mars) Christophe Ferrari refusait d'engager une procédure car il faut "avoir une base légale fondant cette expulsion. Malgré de fortes suspicions, de tels éléments ne sont pas réunis aujourd'hui malgré les procès-verbaux de la commune de la Tronche, de sa police municipale,... "  On pourrait rire si ce n'était grave. Les feux actuels, qui contreviennent à toutes les réglementations, n'existent donc pas ! 

O.VÉRAN A DONNE UN COUP DE FIL AU PRÉFET... AVANT LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Le Maire de la Tronche , Bertrand Spindler ( allié à Piolle) avait, lui, répondu  oralement à Alain Carignon: justement , il en avait parlé à Olivier Véran, alors de retour chez nous et en campagne, qui avait -devant lui - décroché son téléphone et appelé le Préfet : le problème était donc résolu.  Cette pollution se déroule en effet sur le territoire d'une circonscription dont le Député est Olivier Véran ( PS repenti en Marcroniste) depuis 15 ans, dont chacun connait le dévouement local puisqu'il ne s'occupe de rien. A part venir faire "coucou" à chaque échéance électorale.  Et disparaître pour d'autres plaisirs. 

LES ASSOCIATIONS ENVIRONNEMENTALES NE VISENT PAS LES ÉLUS RESPONSABLES

Evidemment les associations écolos sont silencieuses ou bien Michel Jacon, secrétaire Général de France Nature Environnement ( FNE38) se contente t'il , de temps en temps de questionner ..." les pouvoirs publics".  ça n'engage à rien , ni personne. Le propriétaire du terrain est pourtant connu. Le gestionnaire direct de ces questions un élu du groupe Piolle. Quand il s'agit de mettre en cause - et faussement- la droite comme on l'a vu avec Jean-Pierre Barbier , Président du Département, les élus responsables sont clairement cités.  

 

E.PIOLLE A RAPPELÉ ... L'INTERDICTION D'UTILISATION DES BARBECUES

Martial, en plein été , Eric Piolle a rappelé l'interdiction des barbecues, a multiplié les interdits sur les contreforts de la Bastille - même l'accès- mais pendant ce temps il regarde ailleurs sur la pollution a proximité d'Athanor et laisse le campement du camp de l'Alliance , rue de Stalingrad, multiplier les feux en pleine ville. Les voisins étant inquiets du risque d'incendie après celui qui a déjà détruit une partie de l'entreprise Richardson. 

CAMOUFLER UNE IMPUISSANCE VOLONTAIRE 

Ce qui frappe chez ces Cadors est leur capacité à camoufler leur impuissance volontaire et à embrouiller le citoyen avec une certaine connivence associative. A la clôture des journées d'été des Verts, le mouvement de désobéissance passive " dernière rénovation" est venu haranguer sur le réchauffement, l'avenir des enfants et petits enfants, le génocide climatique si on ne fait pas baisser les températures d'un ou deux degrés... 

Mais faire stopper une pollution à la dioxine par ceux qui sont au pouvoir local et en détiennent toutes les manettes est donc bien mission impossible. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.