JOURNÉES d’ÉTÉ des VERTS: PIOLLE A DISPARU DES RADARS

Celui qui proclamait " quand je serai président" dans le JDD ( pas au conditionnel) qui se voyait comme "le centre de gravité au coeur d'un arc humaniste", celui " a qui tout réussit , dont les frères et soeurs sont jaloux "  est exclu de fait des chefs des Verts. Arrivé avant-dernier de la primaire écolo, son extrême-woquisme lourdement exprimé n'imprime pas , dépassé par une Sandrine Rousseau qui occupe tout son espace sans s'être publiquement enferrée dans l'islamo-gauchisme pour l'instant.

PIOLLE A PLOMB É LA CAMPAGNE DES L ÉGISLATIVES AVEC LE BURKINI

Le fer rouge est la campagne de Piolle pour le Burkini dans les piscines en pleine législatives. Elle lui a valu l'opprobre de dizaines de candidats de la Nupes et Verts qui ont été embarrassés par le surgissement du débat sur la laïcité, l'islamisme, contraints de se positionner. De nombreux candidats Députés battus de justesse attribuent leur défaite à Piolle. 

J.IORDANOF ( Député Verts/Isère) : " JE SUIS CONTRE LE BURKINI DANS LES PISCINES"

Et ceux qui ont été élus y compris dans l'Isère, tel Jérémie Iordanof , Député Verts de la V eme circonscription avait été clair : « Je suis contre le burkini dans les piscines municipales .Cette décision est incompréhensible. Je suis assez inquiet du retour de la religion dans l’espace public. Et je pense qu’à Grenoble, ça a été mal compris, il y a une forte inquiétude, moi-même j’ai vraiment du mal à comprendre pourquoi on en est arrivé là. » ( DL 20/5/22) Et même - suprême offense - invité Christophe Ferrari ( PS repenti) - pas Piolle- à sa réunion publique avec Yannick Jadot. Un Christophe Ferrari pour qui la "croisade du burkini est portée par Eric Piolle seul contre son territoire" .

L'OPPOSITION MUNICIPALE N'A PAS LAISSÉ PASSER AU COEUR du MOIS D'AOÛT

Derrière les sourires de façade des journées d'été des Verts ouvertes à Grenoble, se cache un très fort ressentiment à son égard. D'autant qu'il récidive après la condamnation de sa décision par le Conseil d'Etat. Il a soutenu le 28 juillet dernier l'opération organisée par l'Alliance Citoyenne et laissé pénétré des femmes en burkini. L'opposition municipale, par la voix de Me Thierry Aldeguer, avocat spécialisé, a déposé plainte le 13 août dernier . L'opposition démontrant au passage que, malgré le creux de l'été , elle était pleinement au service des grenoblois. Piolle devient pour les Verts le sparadrap du Capitaine Haddock. Pire, il sent le sapin. 

RIEN à GRENOBLE ...POUR FAIRE PLAISIR AUX INSOUMIS...

Bien entendu, les journées se déroulant à Grenoble, le " Dauphiné" fait exister le Maire de Grenoble. Comment faire autrement? Mais Eve Moulinier (DL du 24/08/22) fait aussi tout de même remarquer qu'aucun grand événement des Verts ne s'est déroulé à Grenoble, depuis "l'avénement" de Piolle. Que ces journées d'été seront médiatiquement supplantées par celles des Insoumis qui se déroulent au même moment dans la Drôme. Comme à son habitude Eric Piolle voudrait faire croire que cet absence de manifestation qui aurait fait du bien aux hôteliers et restaurateurs grenoblois et à l'image de la ville résulte de Sa volonté : " notre équipe municipale assez composite ne voulait pas se marquer d’un côté ou de l’autre" ( DL du 25/8/22) . Bref c'était pour faire plaisir aux Insoumis...

LA BOUSCULADE avec Sandrine ROUSSEAU ... 

La journaliste rappelle aussi dans la campagne des primaires sa bousculade avec Sandrine Rousseau qui avait révélé la violence de Piolle y compris aux femmes, que dénoncera plus tard, preuves à l'appui, Enzo Lesourt, son principal collaborateur licencié. 

LA QUESTION DE L'ANTISÉMITISME CHEZ LES VERTS

Eve Moulinier traite de façon positive pour les Verts - mais traite quand même - la question de l'antisémitisme chez eux, et de façon subliminale l'islamo-gauchisme qui n'est évidemment pas nommé. Elle donne la parole à un soutien Albert Herszkowicz qui reconnait que « certaines expressions ou positions d’élus ou militants de gauche sont en effet incompréhensibles  » ( DL du 25/8/22) citant certaines d'entre elles. On ne va pas plus loin, mais l'interrogation est posée. 

UNE MARGINALISATION A CAUSE D'UNE PRÉSENCE MÉDIATIQUE RATEE

Mais du " Figaro" à "Libération" en passant par " Le Parisien" les papiers de présentation des journées des Verts à Grenoble ne citent jamais Piolle. Il a disparu des radars pour l'avenir des Verts. Sa suffisance l'a conduit à une marginalisation politique considérable. Tous les segments sont occupés par plus médiatique que lui. Sa présence sur les chaines d'infos vides cet été n'a pas laissé de trace. Il n'imprime pas à cause de son rythme d'expression sans chair humaine et son absence visible de toute empathie à l'égard de tout ce qui est humain. 

GROS BUZZ : SON INTERVIEW CATASTROPHIQUE SUR EUROPE 1 

Son seul succès médiatique remporté est la vidéo de son interview catastrophique sur Europe1 dans laquelle la journaliste Jeanne Baron le met dans les cordes quand il accuse ceux qui osent le questionner sur le burkini d'être des ... climatosceptiques ! Mardi, elle avait déjà fait 15 000 vues sur notre seul site "Grenoble, le Changement" . 

TOUS CEUX QUI NE SONT PAS D'ACCORD AVEC LUI: DES CLIMATOSCEPTIQUES

Dans le DL (25/8/22) il élargit à tous ceux qui critiquent les propositions des Verts nommé  "l’écolo-bashing " (Avez-vous déjà entendu parler du " Carignon-Bashing" ?)  « pour moi, ceux qui le pratiquent sont les nouveaux climatosceptiques »ose Piolle.  Bref ne pas être d'accord avec Lui revenait à être "d'esstrême droite" il y a peu, maintenant "climatosceptique". Pourvu que ses opposants soient disqualifiés...

PAS D'ESPACE ENTRE LA DÉMAGOGIE de BAYOU et L'INTERSECTIONNALITÉ DE ROUSSEAU

Mais entre la démagogie cynique d'un Julien Bayou prêt à sacrifier Dassault Aviation en détruisant l'aviation civile privée qui permet aussi de conserver une capacité d'être présent dans l'aviation militaire face aux US - après que les Verts aient tué Areva et le nucléaire civil - qui fait entrer les 3 millions de Français qui ont la chance de posséder un bassin parmi les riches, et l'intersectionnalité à toutes épreuves de Sandrine Rousseau, pas d'espace pour Piolle. Au passage on sent bien combien Yannick Jadot, qui tient une ligne raisonnable, est las de tous ces excès qui éloignent les Verts de l'accès au pouvoir.  

LES SOUTIENS DU GROUPE D'OPPOSITION INFORMENT LES MILITANTS VERTS

Dans ce climat des soutiens du groupe d'opposition municipale sont allé accueillir les congressistes Verts au campus de St Martin d'Hères  en distribuant un document-bilan de Piolle à Grenoble : bétonisation qui aboutit à faire de Grenoble la première pour les ilots de chaleur, aucune avancée pour la pollution de l'air, un gros retard sur le tri sélectif, le soutien à l'islamisme, l'actionnaire à Singapour qui va comparaitre devant le tribunal correctionnel cet automne pour soupçons de favoritisme en ayant attribué des marchés sans appel d'offres à une association qui avait participé à sa campagne électorale.... De quoi donner envie aux Verts de France d'aller plus loin sur la gestion de Piolle.

UN CLIMAT DÉLÉTÉRE DANS LA MAJORITÉ MUNICIPALE

Dans une impasse locale et Nationale . Il s'y est  engagé seul, par ambition personnelle, Eric Piolle se raidit et se caricature de plus en plus. Cette fuite en avant inquiète une grande partie de la majorité municipale qui se trouve handicapée pour la suite. On voit mal comment, arrivée en juillet prochain à mi-mandat, celle-ci n'en tirerait pas les conséquences. Les démissions d'élus, les licenciements brutaux au cabinet, les votes contre le burkini, d'autres élus qui se retirent sur la pointe de pieds, c'est un climat délétère  après seulement deux ans du second mandat.  

Ce n'est pas seulement l'été qui aura été chaud et meurtrier à Grenoble. L'automne ne devrait pas faire baisser les températures.

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.