PLACE DES GÉANTS : LE PARKING INUTILISABLE

Depuis un incendie de véhicule en juin dernier, le parking des géants est devenu un enfer pour les utilisateurs.

L'ANARCHIE DEPUIS L'INCENDIE

Depuis l'incendie dans la nuit du 17 au 18 juin, les câbles électriques fondus et la suie n'ont pas été enlevés. L'accès à 12 box n'est plus éclairé : le portail avait déjà été retiré par le passé et la lumière était la seule dissuasion restante pour les individus malintentionnés. "Nous ne sommes plus en sécurité ici. [...] Les voleurs peuvent venir comme ils veulent. Avec la lumière, il pouvait y avoir de la dissuasion, mais sans éclairage…" explique un abonné du parking dans le Dauphiné Libéré.

Le parking de la place des géants théâtre de l'incendie. Photo : France 3 Alpes

15 000 EUROS DE MATÉRIEL VOLÉ

Fin juillet, un artisan/commerçant abonné du parking s'est d'ailleurs fait voler pour 15 000 euros de marchandises dans son véhicule stationné, confirmant la situation d'insécurité dans laquelle les utilisateurs sont laissés. 

LA MÉTROPOLE LAISSE POURRIR LE DOSSIER

Pendant ce temps, la Métropole, gestionnaire du parking avec Effia, est aux abonnés absents. Les abonnés déplorent de continuer à payer leur abonnement très coûteux malgré un parking inutilisable (78 euros par mois). Les locataires ne sont plus censés utiliser le parking mais aucune solution de secours ne leur a été proposée, et la Métropole ne répond pas aux sollicitations du Dauphiné Libéré malgré la gronde des abonnés lésés. Rien de très étonnant : le Président de de la société Park Grenoble Alpes Métropole gestionnaire du parking n'est autre que Alban Rosa, un élu échirollois siégeant dans le groupe d'Eric Piolle à la Métropole : la même efficacité que nos lanternes vertes.

Alban Rosa : l'efficacité à la Piolle.

LA PLACE DES GÉANTS ABANDONNÉE

Le laisser-aller pour ce parking n'a rien d'étonnant, car à l'l'image du reste de la Villeneuve, la place des géants est à l'abandon depuis des années. Les commerces et services ferment les uns après les autres, ou vont être excentrés dans le cadre des opérations de "rénovation urbaine"... qui laisseront la place exsangue et n'arrangeront rien à la situation.

Place des Géants, des locaux municipaux fermés et vides depuis 15 ans.

LE CHANTIER DU CENTRE DE SANTÉ PARALYSÉ DES ANNÉES

Le centre de santé est un bon exemple de cet abandon. Le permis de construire a été délivré il y a 5 ans. Les travaux avaient dans un premier temps été  "mal-évalués", puis maitre d'oeuvre et architecte ont démissionné en milieu de parcours à cause de l'insécurité sur le chantier, et en 2022, les travaux ne sont toujours pas terminés. Les phares de l'occident qui composent la majorité municipale ne sont pas capables d'assurer qu'un chantier de 450 pauvres mètres carré arrive à terme dans des conditions correctes.

Le chantier il y a quelques semaines, avec des impacts de coups (et de balles ?) sur les toutes nouvelles vitres...

ERIC PIOLLE PARADE PENDANT QUE LES HABITANTS SUBISSENT

Pendant ce temps, Eric Piolle a fait un petit tour sur BFM TV pour asséner ses leçons à la planète et n'a plus donné aucun signe de sa présence sur ses réseaux sociaux depuis une semaine. Le devenir de Grenoble et de ses habitants est décidément le cadet de ses soucis.

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.