VIOLENCE à GRENOBLE : L’ÉTÉ MEURTRIER

Depuis hier un homme est au CHU entre la vie et la mort après un lynchage, un autre a été arrêté quartier Alliés-Alpins en flagrant délit après être sorti la veille de garde à vue, dans la semaine on a tiré à l'arme lourde au Village Olympique, une voiture-bélier à défoncé une Sandwicherie à Mistral dans le cadre d'un règlement de comptes, les Roms se sont réinstallés dans le parc de l'Alliance, à proximité de l'endroit ou un camp avait brûlé entrainant l'entreprise Richardson... 

E.PIOLLE S'EN PREND à ... Gérald DARMANIN !

Le creux de l'été grenoblois se poursuit avec ses rodéos de scooters, ses voitures brûlées. C'est le moment que choisi Éric Piolle pour tâcler... Gérald Darmanin. Il lui reproche de " draguer" l'extrême droite car il veut expulser un multirécidiviste étranger . L'extension de la vilaine " esstrême droite" se poursuit par Piolle lui-même. Prendre des mesures que des démocraties aussi apaisées que les démocraties nordiques appliquent depuis longtemps devient " d'extrême droite". Bref tout ce qui n'est pas aligné sur le déni Piollesque est rejeté hors du champ républicain. ça va faire du monde. 

 

UNE COMMERCANTE de CHAMPIONNET ATTAQUÉE PAR UNE BANDE

Jeudi soir, une commerçante de la place Championnet était à nouveau agressée par une bande sortant de la piscine Jean Bron qui voulait se servir sans payer. Des passants, des clients sont venus à son aide pour la défendre et repousser les assaillants. Elle doit subir régulièrement ce phénomène l'été depuis que la piscine est devenue le repère des bandes l'après midi. A la sortie elles veulent se sustenter sans payer. L'ensauvagement de la ville se mesure quotidiennement

E.PIOLLE REFUSE d'AGIR CONTRE UN DÉLINQUANT QU'IL LOGE 

Plutôt que de s'y attaquer Eric Piolle préfère régler ses comptes avec Gérald Darmanin, le Ministre de l'Intérieur qui a eu l'audace de faire stopper par la justice ses dérives islamistes. Crime de lèse-majesté contre le Grand Timonier qui fulmine et se venge comme il peut: d'une façon assez pathétique.

Il dispose pourtant des moyens d'agir. Alain Carignon lui a écrit au nom du groupe d'opposition après la décision de justice condamnant un délinquant affirmant se servir de la drogue dans un appartement de Hoche.

 

Alain Carignon intervient sur CNEWS à propos de l'insécurité à Grenoble.

HOCHE : LA DÉGRADATION DU QUARTIER

« Depuis les menaces dont a été victime un restaurateur de la place André Malraux il y a 4 ans , lequel a dû fuir, et les multiples alertes qui vous ont été adressées depuis lors, vous avez répondu par l’indifférence laissant le quartier se dégrader inexorablement au détriment de l’immense majorité des habitants » a écrit le Président du groupe d'opposition à Piolle le 20 juillet dernier. 

QUELS ACTES DU MAIRE ET de la PRÉSIDENTE D'ACTIS?

Avec cette nouvelle affaire ajoute -t-il «  Il est donc à nouveau établi que des attributaires de logements sociaux se livrent à ces trafics et gangrènent le quartier . Une fois de plus, je vous sollicite pour que vous m’informiez des actes que vous avez diligenté (avertissements, plaintes, amendes, procédures d’expulsion…) à l’égard du locataire actif participant à ce trafic, contrevenant de toute évidence au règlement des HLM qui s’impose lui.  Sans action de votre part, les forces de la police Nationale seront totalement impuissantes à déjouer des trafics organisés à partir de logements sociaux et leurs voisins continueront à vivre dans la peur. »

Inutile de dire qu'Eric Piolle n'a pas répondu. Il ne veut rien faire. Les habitants de Hoche vont continuer à subir une situation créée par la municipalité. Ce qui est vécu là  est dupliqué dans toute la ville. Jusqu'à quelle extrémité de telles dérives conduiront Grenoble? 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.