DÉMOCRATIE LOCALE : LA FERMETURE TOTALE

La brutale suppression de la subvention du Comité de Liaison des Unions de Quartiers ( Cluq) en plein été n'est qu'une pièce dans le vaste puzzle mis en place pour verrouiller totalement toute prise de parole indépendante de la municipalité . En perdant sa subvention le CLUQ ne peut plus assurer son secrétariat permanent , il perd toute potentialité de contre-pouvoir. Comme le relève le groupe d'opposition "il avait eu l’audace de publier récemment une déclaration des droits des habitants à participer à la décision publique qui démontrait toute la duplicité d’Eric Piolle dans ce domaine aussi. Cette dernière initiative faisant suite à des déclarations qui n’entraient pas dans le moule mis en place pour étouffer toute expression différente de la doxa municipale lui a été fatale." 

INTERDIRE TOUTE INTERVENTION CITOYENNE RÉELLE

La municipalité Piolle poursuit dans ses méthodes groupusculaires. Elle a mis en place tout un entrelacs d'usines à gaz qui interdisent toute intervention citoyenne réelle. Pour cela elle dispose avec Annabelle Bretton ( Verts/FI) d'une Adjointe à ..." la démocratie ouverte". Comme elle a fait de Grenoble la première ville de France pour les ilots de chaleur avec ... un "Adjoint à la Fraîcheur.

Annabelle BRETTON ( Verts/FI ) : SANS ÉTAT d'ÂME 

Annabelle Bretton est sans état d'âme. Elle est capable de supprimer les subventions dans le péri-scolaire avec les associations à la porte du Conseil Municipal qui le confirment en accusant Alain Carignon de "fakes" . Elle peut supprimer la subvention du CLUQ en affirmant que c'est pour son bien. 

AUCUNE PETITION NE PEUT PASSER LES FILTRES MIS EN PLACE

Comme "petite main" chargé de perdre le citoyen, ils ont mis à la tête de la mission" interpellation citoyenne" Antoine Gonthier un "pur" produit de leur idéologie et de leurs dogmes grâce auquel ils sont certains qu'aucune interpellation , aucune pétition, aucune protestation d'aucune nature ne passera les centaines de filtres , réunions, expertises, contre expertise qu'il met en place pour arriver sur la place publique. Il garantit que jamais une décision contraire à celle de la majorité municipale ne puisse être prise par les grenoblois. 

LA " MÉDIATION CITOYENNE " POUR SEMER LE GRENOBLOIS 

Dans ses mains aboutissent toutes les lettres-pétitions des grenoblois.Sous l'habillement d'une "médiation citoyenne" il prend en mains le dossier et au fil d'un épuisant déroulement parvient à perdre les demandeurs en quelques mois.  Chaque pétition est malaxée par des réunions avec les pétitionnaires auxquels on fait comprendre que de nombreuses demandes ne sont pas de compétence municipale, même si ce sont des élus municipaux qui président les associations ou organisations concernées, même si cela concerne des structures subventionnées très dépendantes de la ville. 

JAMAIS LA RESPONSABILITÉ DES ÉLUS N'EST MISE EN CAUSE

Restreignant à minima le domaine d'action, tout le jeu consiste ensuite au fil d'interminables expertises pendant lesquelles jamais la responsabilité des élus n'est mise en cause , à dévitaliser la demande bout par bout. A l'issue les pétitionnaires exsangues ont le droit à un compte rendu " disponible sur le site web de la ville" et le tour est joué. 

la municipalité ne veut pas vivre le contact avec le citoyen, trop douloureux: ici Gilles Namur à une réunion avec des habitants de Championnet. Mieux vaut la " démocratie ouverte" à la Piolle .....

A.GONTHIER : PACTE + ALLIANCE CITOYENNE + ALYNSKI ....

Antoine Gonthier qui met en place le verrouillage n'est pas n'importe qui. Il cumule tous les atouts. Du laboratoire Pacte de Sciences-Po Grenoble, temple des excès du woquisme et creuset de l'islamo-gauchisme dénoncé par des enseignants. Il est un ancien salarié de l'Alliance Citoyenne dont l'action sur le Burkini a aboutit à la condamnation de Piolle pour manquement à la neutralité du service public. Mais aussi de l'Institut Alinsky, cette officine dont Adrien Roux, directeur de l'Alliance citoyenne est "formateur" .  L’Institut Alinsky  a fourni des formations à des groupes locaux de La France Insoumise et aux élus municipaux des Verts.

IL RECOIT LES GRENOBLOIS, A CONNAISSANCE  DES SIGNATAIRES

Cet homme reçoit donc toutes les protestations, pétitions, requêtes adressées au Maire. Il en est le filtre. C'est lui que les citoyens grenoblois viennent rencontrer en toute bonne foi quand ils portent une problématique de la ville. C'est lui qui est chargé de les endormir tout en disposant de toutes les données de ce qui agite les grenoblois et les noms de tous les signataires. Quand on connait la doctrine dont il est porteur on imagine ce qu'il peut faire de tant de matière. 

LE SYSTEME PIOLLE APPARENT et RÉPUGNANT 

Jamais peut être le système Piolle, dans ce qu'il a de plus sectaire et replié sur lui-même, n'aura été plus apparent et répugnant. Car le tout demeure recouvert des appellations "d'interpellations citoyennes " et de " démocratie ouverte". Son cynisme est au paroxysme. 

E.PIOLLE VEUT ALLER JUSQU'AU BOUT DANS LA FERMETURE

L'attaque frontale contre le CLUQ démontre que Piolle veut aller au bout dans la fermeture : il piétinera tout. N'a t -il pas maintenu la fiction de ses "conseils citoyens indépendants" qui n'ont jamais fonctionné ni réuni personne pour faire semblant d'une alternative aux Unions de Quartiers indépendantes? 

LE FANATISME NE PEUT PAS BARRER LA ROUTE DES GRENOBLOIS

Les grenoblois lucides ne vont pas se laisser bâillonner . Déjà sur les réseaux (SaccageGrenoble et ailleurs) les réactions sont nombreuses. Les courriels au Maire se multiplient. Chaque sortie d'Adjoint au Maire à une réunion avec de vrais gens est un supplice pour les élus.

Le fanatisme de l'organisation Piollesque ne peut pas barrer la route à des milliers de Grenoblois qui vivent la réalité de la ville et trouveront le moyen de passer tous ces barrages pour se faire entendre  

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.