ARLEQUIN : L’ENVERS DU DÉCOR MUNICIPAL

Piolle adore inaugurer afin de montrer aux médias locaux ce qu’il veut bien leur faire voir. Ainsi Isabelle Calendre ( DL du 2/7/22) rendait compte de la réhabilitation de plusieurs montées de la galerie de l’Arlequin dans le cadre du programme Anru qui ne date pas de Piolle ! Mais  aucunement de savoir si l’attractivité du quartier en est modifiée. Le coût de ces réhabilitations pas appartement a disparu . Le précédent chiffre révélé par le DL lors d’une même opération de com’ en 2016 était de plus de 90 000 € par appartement soit une fois et demi sa valeur marchande : de l’ordre de 60 000 € pour 80 M2.

AUCUN BILAN SOCIAL OU D'INTÉGRATION DE LEUR URBANISME d'AVANT-GARDE

Rien sur la vacance y compris de ces appartements rénovés alors qu’Actis publie des encarts publicitaires pour trouver des locataires. Jamais rien , malgré le rapport accablant de la Cour des Comptes, pour savoir si le quartier est moins une nasse pour ses habitants qu’avant les réhabilitations. Nos champions de la transparence se gardent bien de faire figurer un quelconque bilan social ou d’intégration. L’omerta règne avec la complicité de tous les observateurs. Le débat n'a pas lieu.

E.PIOLLE : " ON A CONSERVÉ L'ESPRIT de L'ARLEQUIN"

« On a conservé l’esprit de l’Arlequin » a d'ailleurs répété Éric Piolle. Le Mantra qui permet d’éviter d’acter tout échec urbanistique, puisque par nature et destination, la gauche et les Verts ne désirent que l’homme nouveau et le bonheur du peuple.  Après 50 ans il devrait être naturel de tirer les enseignements des résultats sur les personnes qui ont transité par cet urbanisme avant-gardiste. Il n’en sera jamais question, aucun outil statistique n’ayant été mis en place ni par les collectivités, ni par les organismes de HLM présidés par les élus de gauche.

C.FERRARI : UNE GRANDILOQUENCE INVERSEMENT PROPORTIONNELLE AUX RÉSULTATS

Ils peuvent donc demeurer dans la grandiloquence du vide : « La centralité sud  sera la future Presqu’île de la Métropole » avait lancé  Christophe Ferrari ( PS repenti ) à propos de Villeneuve dans le DL en 2018 (5/10/18). Le projet de GrandAlpe qu’il inscrit dans la rénovation actuelle va « profondément transformer cette partie de la ville pour en faire un vrai cœur d’agglomération »  at -il répété en 2022 ( DL du 7/2/22)

LE SIÉGE DE LA MÉTROPOLE N'EST PAS INSTALLÉ DANS LA FUTURE CENTRALITÉ SUD 

C’est tellement vrai que les mêmes ont décidé de construire le nouveau siège de la Métropole … bd Jean Pain pour 100 Millions d’€ , un investissement qui aurait pu créer des synergies positives dans le quartier si les élus avaient accepté de casser cet urbanisme qui a échoué en faisant entrer une part d’activités dans le bâti existant. Quoi de mieux que l’opportunité du siège ?  Eric Piolle, lui, a préféré acheter le siège du Crédit Agricole à grands frais , dont le coût de mise aux normes est infernal , plutôt que d’investir dans le secteur. Ce que  le groupe d’opposition a proposé également pour une partie des activités de l’hôtel de ville en les transportant sur place. 

LES ÉLUS DE GAUCHE REFUSENT DE VENDRE AUX LOCATAIRES DE HLM 

Sans renverser la table sur la proportion de locataires et de propriétaires, rien ne se passera. Or les élus de gauche refusent de proposer à la vente les logements rénovés à leurs occupants. Ils ont même décidé de limiter à 30 par an le nombre de logements sociaux pouvant être vendus dans toute la métropole ! c’est dire leur volonté de promotion sociale. Ils refusent aussi la mixité d’usage du bâti existant qui rétablirait un équilibre rompu.

LE PARC Jean VERLHAC NE PEUT PAS CRÉÉR L'HARMONIE à LUI TOUT SEUL

Car le fameux parc Jean Verlhac dont il est sans cesse question ne peut en aucun cas être le creuset de cette harmonie attendue dans le quartier autour de valeurs partagées. il suffit de voir y circuler les scooters sans casques.  Sa surface ( 14 hectares) pour 11 000 habitants est d’ailleurs loin d’être exceptionnelle : à Reyniès-Bayard la municipalité Carignon a réalisé un parc de 5, 5 hectares pour 10 fois moins d’habitants.

LES HABITANTS TÉMOIGNENT SUR LES RÉSEAUX 

A la suite de cette énième et répétitive opération de com’ sur Villeneuve, de nombreux habitants sont intervenus sur les réseaux pour signaler que seul le décor avait été montré. Djilou Kiki a envoyé nombre de photos à la page «  SaccageGrenoble » témoignant d’un réel qui ne ressemble en rien à «  la nouvelle jeunesse pour Villeneuve » vantée aussi par Nicolas Béron-Perez ( PCF).

GROSSE COLÉRE CONTRE PIOLLE 

Jusqu’à ces dernières années, la municipalité pouvait se permette cette grossière propagande hors sol, sans trop de retours. Mais l’insigne faiblesse personnelle et politique dans laquelle Eric Piolle est plongé, le fait qu’après 8 ans de généralités dithyrambiques  sur  sa capacité hors normes à affronter le réchauffement climatique,  les difficultés de la vie quotidienne des grenoblois s’aggravent, tout concourt à créer d’abord beaucoup de scepticisme transformé ensuite en une grosse colère de la part des victimes.

 

Enzo LESOURT COLLABORATEUR LICENCIÉ: " DÉJA 2026 COMMENCE...."

Dans sa lettre de démission fracassante qui rappelle que tout a été politique et com’ chez Piolle, Enzo Lesourt , son principal collaborateur, laisse poindre son inquiétude :  « Déjà 2026 commence. Pour nous qui voulons faire durer l’histoire, l’élection a déjà commencé. J’ai appris qu’une élection se gagne et se perd, ou presque, bien avant que la campagne officielle ne commence. 2020 a commencé en 2017. 2014 a commencé bien avant 2011. Elle se gagne et se perd autour de la capacité à fixer le terrain, le fameux « ring »" .  

"6 ANNÉES à IMPOSER LES NOUVEAUX TERMES du DÉBAT PUBLIC "

Enzo Lesourt rappelle qu’il a passé 6 années avant la victoire de 2014 « à inventer, à imposer les nouveaux termes du débat public, de conférences de presse autour de Mounier ou du « projet Manhattan » à l’Esplanade en manifestations de voisins contre l’installation d’antennes relais (lointaine époque du déploiement de la 3G). Six années passées à « travailler l’incarnation », avec Clément Beaufort, les nouveaux visages, les nouveaux mots … «  On se souvient qu’Erwan Lecoeur mettra ça en musique pour la campagne «  comme une série télé « . Ce bourrage de crânes donnera la victoire de Piolle sur la tromperie et  120 engagements jamais tenus.

" ON NE PEUT PAS MENTIR TOUT LE TEMPS à TOUT LE MONDE"

Il a été chargé à nouveau , avant son départ, de retrouver comment imposer aux grenoblois "les nouveaux termes du débat public" oubliant (!)justement qu’il se sera écoulé 12 ans . Les coups tordus sont observés maintenant à l’aune des résultats.

Car à la fin "on peut mentir une fois à tout le monde, on peut mentir tout le temps à une personne, mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde." Abraham Lincoln (1809-1865)

 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.