LA FAILLITE GRENOBLOISE DU TRI SÉLECTIF

L'usine à gaz du "tri sélectif" censé protéger la planète fonctionne de moins en moins à Grenoble. En 2017 la Métropole était la… dernière de France pour le tri et le recyclage !   “Nous sommes très mauvais” avait même reconnu pour une fois lucide Christophe Ferrari en 2017 (DL du 10/11/17).

PLUS PERSONNE N'Y COMPREND RIEN 

Depuis lors l'usine à gaz mise en place à coups de millions d'€ a aggravé la situation. Plus personne n'y comprend rien. Avant de sortir un déchet quelconque il faut se procurer un bréviaire pour savoir comment agir. Puis les poubelles n'étant plus ramassées le même jour suivant leur couleur, certaines d'entre elles débordent. 

DES COPROPRIETÉS BANNISSENT L'USAGE des POUBELLES MARRONS

S'agissant des déchets ménagers qui peuvent dégager des odeurs et attirer un peu plus les rats qui pullulent dans la ville certaines copropriétés ont décidé de bannir leur usage. D'autres les considèrent comme une poubelle comme les autres. Le résultat est accablant. 

DES ÉLUS DU GROUPE PIOLLE GÉRENT LE SECTEUR

Ce sont deux élus du groupe de Piolle qui ont géré et "gérent "ce secteur depuis 2014: Georges Oudjaoudi et Lionel Coiffard Vice-Présidents de la Métro.  Comme toujours au lieu de partir des besoins des usagers ils ont imposé au  réel  un modèle technocratique compliqué et couteux qui ne fonctionne pas.

UNE ORGANISATION KAFKAÏENNE

Tous les grenoblois constatent les poubelles qui débordent installées parfois la veille du jour ou elles doivent être ramassées. Souvent les copropriétés sortent toutes les poubelles à la fois indépendamment du jour ou chacune doit être ramassée car les usagers sont perdus par l'organisation kafkaïenne. Evidemment il ne se passe rien.

DES QUERELLES DE COMPÉTENCE

Ajoutons à cela les querelles de compétence entre la ville et la métro et vous aurez le tout. A l'une les corbeilles, à l'autre les poubelles, à l'une le ramassage des encombrants abandonnés sur la chaussée, à l'autre les encombrants des déchèteries et le ramassage sur demande... 

LE DÉSINTERÊT ET L'INCOMPÉTENCE de PIOLLE

Le désintérêt et l'incompétence de Piolle sont au paroxysme avec ce dossier qui empoisonne la vie des grenoblois et donne une image détestable de la ville. Le Grand Timonier peut discourir à longueur de colonnes sur la longueur des jupettes des maillots de bains et donner des leçons au Conseil d'Etat mais il n'a rien à dire sur la propreté ....

" AUX ALENTOURS DE 2019...."

Faut il rappeler qu'en...2017 les élus  annonçaient qu'“aux alentours de 2019 (!) chaque poubelle sera équipée d’une puce et il faudra bad­ger pour l’ouvrir». Chaque foyer sera muni d’un badge nominatif. La taxe d’enlèvement des or­dures ménagères (TEOM) deviendra incitative (TEO­ MI). Elle sera en partie cal­culée en fonction de la quantité de déchets pro­duits et des coûts supplé­mentaires liés aux bacs mal triés. ”. (DL du 10/11/17).

PREMIER POUR LES ILOTS DE CHALEUR, DERNIER POUR LE TRI SÉLECTIF

Nous sommes en 2022. Avec eux les paroles n'engagent que ceux qui les écoutent. Après avoir confirmé Grenoble comme capitale Française ( hors Paris) des ilots de chaleur, Éric Piolle en fait aussi la dernière pour le tri sélectif. Mais ou, sur quel dossier lié à l'écologie, a t-il obtenu un résultat positif? 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.