LA CHARGE D’Alan CONFESSON, Adjoint au MAIRE (LFI) CONTRE PIOLLE

 

"La gauche a aussi joué avec le feu, en délaissant certains combats. Les combats sociaux notamment. Certains à gauche ont choisi d’aller davantage sur des sujets sociétaux, parce que c’était extrêmement commenté (...) vers qui les électeurs des zones rurales ou périurbaines, qui vivent un quotidien difficile, vont se tourner ? Vers ceux qui vont leur parler du burkini ou vers ceux qui vont leur parler de leur pouvoir d’achat ? À la France insoumise, François Ruffin l’a bien compris. Lui, il s’adresse au peuple avec un discours social. Lui, a compris qu’il faut parler aux classes populaires" lance Alan Confesson dans le DL (21/6/22)

LA DÉCISION du CONSEIL D'ÉTAT ET SON BURKINI SORTI DU SAC ....

La charge de l'Adjoint ( LFI) au Maire, Président de la Compagnie de Chauffage est sans ambiguïté . Les langues se délient en même temps que la majorité municipale se délite. Éric Piolle est de moins en moins épargné . Une partie de la majorité n'en peut plus de ses dérives. Son cinéma au Conseil d'Etat avec un burkini sorti du sac aura probablement été la goutte d'eau qui fait déborder le vase entre les deux tours des élections législatives : combien d'électeurs des classes populaires a t-il envoyé dans les bras des candidats de Marine Le Pen avec cette opération? La décision du Conseil d'Etat l'achève.

LA SUCCESSION D'ÉLISA MARTIN EST UN CASSE TÊTE

La surdité de Piolle est de plus en plus difficile à supporter y compris par une partie de sa majorité. La succession d'Elisa Martin pour pourvoir le poste de Premier Adjoint est un casse-tête. Elle doit démissionner pour avoir été élue Députée.

IL VOUDRAIT IMPOSER Maud TAVEL 

Les journalistes du " Dauphiné" ( Eve Moulinier, Isabelle Calendre et Jean-Benoit Vigny) qui ont enquêté rendent compte d'une partie de l'explosion municipale. Éric Piolle n'a pas renoncé à imposer au poste son égérie , Maud Tavel . Il l'avait déjà présentée comme tête de liste à la Région, puis promis à une Vice-Présidence de la Métro dans le wagon Mongaburu et elle a fini 22 eme Adjointe à la sécurité qui est justement le domaine que la municipalité revendique ne pas vouloir traiter. C'est dire. 

Isabelle PETERS UNE COMMUNISTE INCONNUE SERAIT UN COMPROMIS

Sauf que les accords LFI/Verts stipulent que le poste de Premier Adjoint revient aux premiers. Serait-il logique que celui-ci leur échappe alors qu'ils viennent de conquérir les suffrages des grenoblois éclipsant les Verts? Le plus petit dénominateur commun pourrait être .... une communiste, Isabelle Peters, inconnue et particulièrement inefficace comme Adjointe de secteur.  « Si Isabelle Peters est choisie, cela serait aussi une option d’apaisement dans une majorité qui a été divisée par les clans lors de la candidature d’Éric Piolle à la primaire écolo et l'épisode du burkini «  relève le DL. 

LE MYSTÉRIEUX Vincent FRISTOT ( Verts/Ades) SE PRÉPARE AUSSI 

Quand on connaît la représentativité des communistes à Grenoble on mesure une fois de plus combien cette municipalité est attentive au réel. Mais les journalistes avancent aussi le nom du mystérieux Vincent Fristot, mécanicien du système Avrillier,  élu pratiquement depuis 27 ans, qui a réussi à occuper tous les postes clefs, en demeurant inconnu des grenoblois. Il appartient au clan Avrillier dont on connait l'emprise secrète sur la municipalité. Sa nomination signerait un nouveau repli sur soi. 

 

E.PIOLLE NE DISPOSE PLUS DE L'AUTORITÉ POUR DIRIGER

Cette nouvelle crise s'ajoute aux autres. Éric Piolle ne dispose plus de l'autorité pour diriger la majorité et la ville. D'autant qu'au lieu de la jouer modeste et de s'écraser après la condamnation du Conseil d'Etat, il se promène dans les médias locaux en se noyant dans la piscine avec ses explications alambiquées sur les maillots de bain, leur longueur et la jupette ... " Il n'a pas changé d'avis sur la pertinence de son règlement" explique Isabelle Calendre dans le DL ( 23/6/22) à l'issue d'une longue interview incompréhensible . Le jugement dont il est victime stipule que « La dérogation très ciblée pour satisfaire une revendication religieuse est de nature à affecter le bon fonctionnement du service public et l'égalité de traitement des usagers dans des conditions portant atteinte au principe de neutralité des services publics ».

E.PIOLLE JUGE LE CONSEIL D'ÉTAT 

Éric Piolle juge, Lui, que le Conseil d'Etat "nous prête des intentions qui ne sont pas les nôtres". Ainsi désormais le voleur pris les doigts dans le pot de confiture peut il arguer qu'il n'avait pas l'intention de voler. 

"LA SÉRIE TÉLÉ" DE PIOLLE EST ENCALMINÉE

Son absence de toute trace d'humilité et sa suffisance même sont en train de l'achever. Lui qui a théorisé sa vie politique " comme une série télé" avec des rebondissements qui le conduisent de victoire en victoire et plus qu'encalminé avec les épisodes qui se succèdent. Le mieux pour lui-même serait d'y mettre fin. Pour Grenoble aussi.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.