ÉRIC PIOLLE SE DONNE EN SPECTACLE AU CONSEIL D’ÉTAT

Le Conseil d'État examinait ce mardi l'appel formé par Eric Piolle suite à la décision du tribunal de suspendre l'article autorisant le burkini dans les piscines grenobloises. En attendant le délibéré, Eric Piolle s'est donné en spectacle à l'audience. Merci à Jean-Benoit Vigny du Dauphiné Libéré pour l'article qui relate l'audience, dont sont extraites les citations : l'article est à retrouver ici.

E. PIOLLE PRÉFÈRE PARIS À GRENOBLE

Après avoir défendu des candidats aux législatives ailleurs en France plutôt qu'à Grenoble, le Maire préfère faire un voyage à Paris pour défendre une revendication islamiste que de défendre sa ville et s'occuper des problèmes concrets des Grenoblois.

La réaction d'Alain Carignon, Président du groupe d'Opposition

"CE RÈGLEMENT N'A PAS ÉTÉ FAIT POUR AUTORISER LE BURKINI" (!)

L'avocat de la ville, Me Coudray, (payé par les impôts des Grenoblois pour défendre la croisade solitaire d'E. Piolle) a ainsi osé avancer que "ce règlement n'a pas été fait pour autoriser le burkini". On croit rêver. Cet avocat n'a peut-être pas vu les scènes de liesse des militants pro-burkini le soir de l'autorisation ? On a pas souvenir avoir vu des scènes de joie de femmes pro topless...

"NOUS NE SOMMES PAS SOUS PRESSION D'ALLIANCE CITOYENNE" (!)  

... a osé avancer Éric Piolle. Alors qu'il plaidait sa cause aux côtés de l'Alliance Citoyenne, qui de son côté expliquait que le burkini n'est qu'un maillot de bain, dans la lignée de sa stratégie consistant à minorer l'impact de ce qui n'est pas qu'un bout de tissu mais bien un outil d'asservissement de la femme.

Et l'avocat de la ville ose encore faire croire aux juges que le règlement n'a rien à voir avec le burkini

"UNE ADAPTATION DU SERVICE PUBLIC POUR SATISFAIRE DES INTÉRÊTS RELIGIEUX"

Pascale Léglise, directrice des libertés publiques et des affaires juridiques au Ministère de l'Intérieur, n'a pas été dupes, relevant d'ailleurs qu'Eric Piolle ne parle pas de burkini quand Alliance Citoyenne le porte en étendard. Énième contradiction dans cette sinistre affaire.

PIOLLE PRÉSENTE SES BURKINIS AU JUGE

Jamais avare d'une tentative de communication pour faire parler de lui, Éric Piolle a sorti en pleine audience une collection de burkinis de son sac à dos pour les présenter. "Une présentation de la collection été qui n'a pas vraiment été du goût des juges..." se permet de commenter Jean-Benoit Vigny. Voilà l'image que renvoie Éric Piolle de Grenoble.

FRÉDÉRIC THIRIEZ (AVOCAT DE LA LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES) CHARGE AUSSI ÉRIC PIOLLE

"Cette opération burkini vise tout simplement à faire la promotion de l'islamisme radical", a-t-il expliqué pour balayer les justifications laborieuses de Piolle. Il a également rappelé que deux jours après l'autorisation du burkini à Grenoble, quelques filles sont venues en robe longue au lycée Mounier, puis 12 d'entres elles le lendemain. Le proviseur a été pris à partie et affiché sur internet. Voilà qui rappelle le début de l'histoire tragique de Samuel Paty, ou plus localement les professeurs de Sciences Po jetés en pature. Eric Piolle ouvre grand la porte à cette pente glissante là : un tel irresponsable ne mérite pas Grenoble.

Frédéric Thiriez est avocat. Il est issu du PS et a été Président de la Ligue de Football Professionnel.

LE MAIRE D'AUTRANS ACHÈVE DE LE RIDICULISER

Eric Piolle a fini de se ridiculiser en expliquant pendant l'audience qu'un centre aquatique du Vercors autorise le burkini. Le Maire d'Autrans, commune concernée, a expliqué au Dauphiné Libéré que ça n'avait jamais été le but, qu'un premier règlement trop permissif avait été adopté mais qu'il avait vite été rectifié. Encore une fake news d'Éric Piolle, comme à son habitude pour faire passer en force ses idées.

LA DÉRIVE CONTINUE

Rappelé à l'ordre de tous les côtés, risée nationale avec cette croisade solitaire, Éric Piolle persiste et signe. Il est temps que cette tragicomédie s'arrête. Espérons que le délibéré valide la décision d'annulation du tribunal administratif.

 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.