PIOLLE SORT AFFAIBLI DU PREMIER TOUR

Éric Piolle n'a pas fait campagne à Grenoble ou pourtant - selon Lui- il est acclamé par les foules pour vouloir imposer le burkini dans les piscines municipales. En fait ses candidats - Margot Belair et Guillaume Bodinier - avaient été écartés au profit de ceux de Mélenchon dont sa Première Adjointe, Elisa Martin, qui a refusé de le suivre dans sa dérive islamiste.

PAS BIENVENU DANS SA VILLE ET DESTINÉ AUX MARGES AU PLAN NATIONAL 

 Il s'est donc montré devant une bouche de Métro de la bourgeoise ville de Boulogne, solidement tenue par la droite, distribuer des tracts aux côtés de la candidate des Verts , Madame Rapilly-Ferniot qui n'a aucune chance de gagner et ne perdait donc rien d'avoir Piolle à ses côtés. Puis il est allé à Roubaix soutenir Karima Chouia : dans cette circonscription ultra-communautarisée le Burkini est un argument... De ces deux destinations on tire deux enseignements: il n'est pas le bienvenu dans sa ville et destiné aux marges sur le territoire national. 

E.MARTIN, S.ROBIN, J. IORDANOFF SE SONT PASSÉ de PIOLLE

D'ailleurs les candidates NUPES de Grenoble ( Elisa Martin et Salomé Robin) se sont passées de lui. Leur résultat , respectivement  42% dans la troisième et 36% dans la 1 Ere ne lui doivent rien. De même que leur voisin - Verts , lui- dans la 5eme circonscription ( Grésivaudan) , Jérémie Iordanof  a été très clair en s'opposant au burkini et en organisant une réunion publique avec Yannick Jadot, sans Piolle, et suprême humiliation , avec Christophe Ferrari (PS repenti) . Avec 32,3 % il démontre qu'il vaut mieux se passer de Piolle. 

LES INSOUMIS ONT PRIS LE POUVOIR ÉLECTORAL SUR LES VERTS

A Grenoble les Insoumis ont pris le pouvoir électoral. On voit mal que celui-ci soit sans conséquences sur sa succession ouverte. La secte Verte va avoir du mal à faire la pluie et le beau temps réduite aux acquêts. Même s'Il ne faut évidemment pas calquer ces scores sur un vote municipal pour la droite et le centre, il donne une idée des rapports de force à l'extrême gauche.

Brigitte BOER et Clément CHAPPET FONT MIEUX QUE V.PÉCRESSE

De leur côté , Brigitte Boer et Clément Chappet ont maintenu la base LR en faisant mieux que leur candidate Valérie Pécresse dans les deux circonscriptions.  Avec de l'ordre de 7 % tous les deux,  ils gagnent de 3 à 4 points sur elle. Dans une élection nationale, avec de tels courants politiques qui s'affrontaient, tenir mieux que la tête hors de l'eau - améliorer les positions- est un exploit. 

Emilie CHALAS ( Ex-LREM) SUBIT UNE FORTE CHUTE 

C'est d'autant plus notable qu'à coté, Emilie Chalas, la Députée LREM sortante subit une nouvelle chute considérable. De 36 % au premier tour de 2017, elle chute à 26 % en 2022. Sa course derrière la gauche, son refus d'alliance avec le groupe de la société civile, du centre et divers droite lui auront couté cher. Après avoir terminé 3 eme aux élections municipales ( 4 éme dans sa propre circonscription) , sans ancrage local, elle aborde le second tour en situation de détresse. 

LA GIROUETTE S'EFFONDRE à 6 % 

A noter au passage que la girouette Stéphane Gemmani ( successivement à droite, PS , candidat LREM, élu avec les Insoumis à la Région ...) qui entendait récupérer l'électorat PS de Michel Destot et de Noblecourt s'effondre à 6% , la ou les deux élus PS conservaient dans la circonscription entre 10 %(législatives Destot ) et 12 % ( municipales Noblecourt)

 

LA PREMIÉRE FORCE d'OPPOSITION, INCONTOURNABLE, SORT RENFORCÉE

Au lendemain de ce premier tour - sous réserve du second- une frange de l'extrême gauche étend son pouvoir à Grenoble au détriment de celle de Piolle éclairant encore mieux les grenoblois sur la vraie nature de la municipalité. 

Emilie Chalas, la Députée sortante LREM qui avait déjà manqué la marche des municipales pourrait être mort-née politiquement au lendemain des élections législatives. 

La première force d'opposition qui a obtenu 25 % des voix aux élections municipales, renforcée par un réseau militant et une action politique qu'ont développé avec talent et convictions Brigitte Boer et Clément Chappet , de plus en plus incontournable, sort renforcée de l'épreuve.

Elle a de plus en plus vocation à rassembler tous les opposants à Éric Piolle et à préparer l'alternative et le rassemblement  dont les Grenoblois ont tant besoin. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.