BURKINI: LA VIDÉO QUI RÉPOND à PIOLLE

 

Entre les deux tours des élections législatives, le Conseil d'Etat se saisira du dossier burkini. Se prononcera-t-il avant le second tour? Rien n'est moins sur. L'épée de Damoclès pèsera donc sur le seul Piolle. 

" UNE GRAVE ATTEINTE AU PRINCIPE DE NEUTRALITÉ"

Dans l'hypothèse ou le Conseil confirmerait la décision du Tribunal Administratif, le Maire de Grenoble tomberait à nouveau de haut. Celui qui a failli être Président de la République ( dans sa tête) mais en réalité bien" gardé à vue" dans un dossier compromettant, se heurterait encore à une très âpre réalité. Il aura tout de même été condamné pour avoir porté " une grave atteinte au principe de neutralité du service public" et avoir voulu" s'affranchir de la règle dans un but religieux".

COMMENT POURRAIT-IL TENIR? 

Avec une partie de sa majorité - même si celle-ci a joué la comédie de la menace- qui a publiquement désapprouvé sa décision. Comment pourrait -il tenir localement et nationalement, déconsidéré à ces deux niveaux à la fois? 

Piolle a dit que les grenoblois lui manifestaient une large approbation de sa décision sur le Burkini....

 

B.BOER : " NOTRE DEMANDE D'URGENCE SERAIT IMMÉDIATEMENT DÉPOSÉE"

Dans l'hypothèse ou le Conseil d'Etat casserait la décision du TA, Brigitte Boer, Conseillère Municipale d'opposition a déjà averti : "si le Conseil d’Etat devait annuler la décision du Tribunal Administratif de Grenoble,  je tiens à préciser que notre demande d’urgence portée par Me Thierry Aldeguer serait immédiatement déposée sur les autres moyens qui n’ont pas été jugés."

LE REDOUTABLE AVOCAT QU'EST Me Thierry ALDEGUER EST PRÊT

Or Eric Piolle a tout à craindre du redoutable avocat qu'est Me Thierry Aldeguer : à la demande d'un artisan, il a déjà obtenu l'annulation de l'arrêté qui fermait la rue Cuvier , à la demande du Tonneau de Diogène , il a aussi fait annuler l'interdiction de la terrasse. Jamais deux sans trois? 

En tout cas les moyens de droit dont nous avons pu prendre connaissance, grâce au mémoire déposé, sont impressionnants. 

E.PIOLLE REFUSE DE CONSULTER LES PRÉSIDENTS DE GROUPES

Dans les deux cas il a conduit ce dossier seul et de manière autoritaire comme l'a dénoncé Jean-Marc Cantèle, un ancien Président des Verts/Ades. Il va donc en recevoir pleinement les effets boomerang. Alain Carignon lui avait proposé de consulter au moins les présidents de groupes du Conseil Municipal avant de faire appel et de poursuivre la procédure aux frais du contribuable.

R.AVRILLIER ( Verts/Ades) DÉFEND L'AUTORITARISME DE PIOLLE 

Il s'y est refusé. Les Verts/Ades de Raymond Avrillier défendent l'indéfendable en expliquant que " le maire a reçu le 3 juillet 2020 une délégation du Conseil municipal qui l’autorise « à intenter au nom de la commune les actions en justice  ». ( Ades 3/6/22) .Sauf que , justement, le groupe d'opposition avait refusé de voter ce pouvoir donné au seul Maire. Et si cette délégation permet au Maire d'agir seul, elle ne lui interdit évidemment pas de consulter!

E.PIOLLE SE PRIVE DE TOUTE ISSUE DE SECOURS

En continuant à patauger dans la mauvaise foi politicienne , a refuser les évidences et à maintenir un sectarisme insupportable, Eric Piolle et ses affidés se privent de toute porte de sortie. Or l'affaire est bien mal engagée et son issue de toute façon obligatoirement négative pour celui qui l'a lancée. Que se passe-t-il sans issue de secours quand la maison flambe ?

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.