TUILES : C’EST LA FÊTE POUR PIOLLE

"Plusieurs dizaines de militantes pro burkini ont mené une opération surprise en taguant les murs de deux piscines à Grenoble, mercredi soir " a révélé hier le DL. Les activistes islamistes ont tagué en termes fleuris du " Burkinik Darmanin " ou Wauquiez

DES SIMILITUDES ABSOLUES ENTRE L'ISLAMISME et le GAUCHISME

Grenoble vit à l'heure des tags, des menaces et de la vulgarité: dans la forme on relève les similitudes absolues avec les méthodes de l'extrême gauche. Il existe bien un islamisme et un gauchisme grenoblois qui se rejoignent et composent ce qu'ils récusent encore, et se nomme "l'islamo-gauchisme".

UNE REVENDICATION DE TYPE IDENTITAIRE, D'ESSENCE SÉPARATISTE

Ces excès non condamnés par la municipalité n'arrangent pourtant pas Piolle en confirmant l'existence d'une revendication identitaire d'essence séparatiste de nos valeurs. L'affiche appelant à chasser Clément Chappet, candidat LR dans le 3 eme circonscription, du quartier Chorier-Berriat, relève de la même mouvance qui entend imposer son idéologie contre les principes de notre démocratie avec la liberté d'opinion. 

 E.PIOLLE et LES ANARS de L'ULTRA GAUCHE: " ON EST DE LA MÊME FAMILLE"

Eric Piolle ne se cache plus de se situer dans cette mouvance et poursuivre sa marche solitaire et autoritaire.  Dans " L'Express " de cette semaine -qui effectue une enquête très fouillée sous la plume experte d'Etienne Girard-  il déclare à propos de la mouvance anarchiste de l'ultra-gauche: " je considère qu’on est de la même famille politique. Et on ne dit pas du mal de sa famille."  Ce qui explique son silence sur les sabotages et incendies criminels des gendarmeries, église, France Bleu Isère, centre culturel Scientifique, sur les agressions violentes contre des responsables LR, Clément Chappet et  les menaces et injures homophobes visant le fondateur du site "SaccageGrenoble".  

" PAS D'ENNEMI à la GAUCHE RADICALE"

Sa famille peut faire le mal. Il ne peut pas la condamner car, comme Lui, elle dispose d'une supériorité morale qu'elle s'est elle-même octroyée... Il n'a " pas d'ennemi à la gauche radicale" précise Etienne Girard. 

38 D'ALEMBERT: ISLAMOPHOBIE D'ÉTAT, RÉUNION EN "NON MIXITÉ CHOISIE"....

Le journaliste raconte que "les occupants du 38, rue d’Alembert, un local de 2 000 mètres carrés, ont obtenu un bail sur quarante ans, à raison de 330 euros de loyer par mois. Une partie de leur programma- tion relève des nouvelles luttes en vogue : le 30 mars, on y débattait de « l’islamophobie d’Etat », tandis que le 28 avril, on s’y réunissait en « non-mixité choisie », c’est-à- dire « sans mec cisgenre », non-trans. En 2021, certains squatteurs s’étaient aussi querellés avec Isabelle, une voisine, qui avait porté plainte pour tapage. « Tuez un flic, Isabelle et Turbo », son chien, avait-il été écrit en noir sur un mur du quartier" .  C'est de là qu'est partie l'opération soutien au Burkini.

DES AFFICHES APPELANT à CHASSER Clément CHAPPET CANDIDAT LR 

C'est autour de ce " centre de ressources anticapitaliste" que fleurissent des affiches appelant à  "chasser le Chappet" nouvelle forme de chasse à courre ouverte pour de nouveaux privilégiés qui opèrent sur fonds publics. La violence est congénitale à ces groupuscules .  

PARIS-MATCH : " PIOLLE A L'ÉCART, RÉDUIT à LUI-MÊME"

Dans " Paris Match" c'est le talentueux Gilles Martin- Chauffier qui allume Piolle. Avec le voile " il s'est dit qu'une bonne provocation lui rendrait l'éclat que lui avait refusé son piètre résultat à la primaire écolo. Pas question, en effet, de desserrer d'un cran la ceinture de ses ambitions. A l'écart, réduit à lui-même, il lui est venu à l'idée de réamorcer la vieille bombe cent fois explosée du voile. Pourquoi apporter une réponse inutile à une question que personne ne soulevait?" 

" PIOLLE DÉVALE LE TOBOGGAN DES TOQUADES POLITICIENNES" 

La " pensée " de Piolle produit "un aggloméré de bien-pensance woke. Pour attirer l'attention, il a donc sorti de sa manche l'autorisation de se baigner en burkini. Piolle dévale le toboggan des toquades politiciennes ". Mais pour Gilles Martin-Chauffier " le plus inouï, c'est l'affirmation que le burkini servirait à une sorte d'émancipation. Comme si à Kaboul, la burqa était une arme de progrès puisqu'elle permet de sortir dans la rue aux femmes qui n'en n'ont pas le droit sans ce couvercle. A ce stade de l'hypocrisie verbale, on tombe des nues" . 

 

LA FÊTE DES TUILES AU RABAIS

Piolle nuit gravement à Grenoble. Les Tuiles s'accumulent. Même sur sa fête, au rabais désormais, il rame et envoie la malheureuse Lucille Lheureux ( Verts/FI) au feu. Il n'y a plus de fête cours Jean Jaurès mais "une déambulation à vélo de parc en parc où de nombreuses offres culturelles seront proposées au public" selon le DL ( 2/6/22). " L'ambition" est de "remettre en valeurs les parcs". Pas ceux créés par la municipalité Piolle qui seraient difficiles à trouver mais le parc De Marliave ( municipalité Carignon) le parc Pompidou ( municipalité Carignon) . Elle a sagement omis de "mettre en valeur" le parc Tarze ou le dernier espace naturel de respiration à Beauvert qui doivent être partiellement ou totalement urbanisés.

LE SOUPCON DE FAVORITISME DEVIENT " UN DÉBAT TECHNIQUE"

A l'occasion de la présentation aussi au rabais de cet évènement phare de la municipalité, Jean-Benoit Vigny revient délicatement sur la future audience du tribunal correctionnel et le soupçon de favoritisme sur les marchés de la fête des tuiles. Le lecteur ignore que le marché a été dénoncé formellement comme illégal par la Chambre Régionale des Comptes , accordé sans appel d'offres, à une association amie qui a facturé des prestations dans la campagne municipale de Piolle, que celui-ci a prétendu ne pas connaitre alors que des photos de sa participation chez elle à des réunions de campagne ont été publiées.

CE QUI EST ILLÉGAL DEVIENT " UN LITIGE TECHNIQUE"

La nouvelle commerçante du cours Berriat, compétente en matière de soupçons de favoritisme, Lucille Lheureux s'en tient au "litige technique" qui est l'élément de langage piollesque assez aisément repris par les médias. Désormais toute collectivité pointée pour un acte déclaré illégal par la CRC pourra répondre qu'il s'agit d'un petit différent d'appréciation. Mais on se demande pourquoi la municipalité ne persévère pas dans sa bonne foi et procède désormais à des appels d'offres ouverts pour la fête des Tuiles? 

Alain Carignon à gauche  (avec Nicolas Pinel) et à droite reconnu "gagnant" par le Magazine "Stratégies" (26/5/22) : le groupe d'opposition s'est mobilisé avec succès sur tous les fronts , politique, judiciaire et médiatique 

V.FRISTOT ( Verts/Ades) REFUSE d'EXPLIQUER POURQUOI LE PROCÉS EST REPORTÉ

D'ailleurs son procès prévu le 1 er mars dernier a été reporté à l'automne par le généreux Procureur de Valence, Alex Perrin, " à la demande des parties ". Alain Carignon a écrit à Eric Piolle pour lui demander que la partie civile, qui défend les grenoblois contre les éventuels manquements de son Maire , informe le Conseil Municipal des raisons qui l'ont amené à soutenir la demande de report. A ce jour, Eric Piolle n'a pas permis à cette " partie civile" si éloignée de lui, Vincent Fristot ( Verts/Ades) d'en rendre compte. Un autre débat " technique" en perspective dans cette parodie de justice.

F.BERNAULT: " LE JUGE A PEUT ÊTRE FAIT CE QUE LE LÉGISLATEUR N'A PAS OSÉ DIRE" 

Nationalement et localement le climat demeure lourd pour le Grand Timonier à la majorité divisée. D'autant que l'autre série judiciaire, celle du Burkini, est loin d'être achevée. Dans une remarquable tribune publiée par "Valeurs Actuelles" , François Bernault, ancien Président de Chambre au Tribunal Administratif et ancien candidat aux municipales sur la liste d'opposition, résume le jugement du TA qui a suspendu la délibération de Piolle: : "le juge a peut être fait là ce que le législateur n'a pas osé dire". 

B. BOER AVERTIT : EN CAS DE REJET, Me ALDEGUER DÉPOSERA IMMÉDIATEMENT UN RECOURS

Le recours au Conseil d'Etat doit être déposé avant mercredi prochain et Eric Piolle a trainé car il demande à ses avocats ( payés par la ville) de revoir toute l'argumentation juridique qui a échoué en première instance. Dans l'hypothèse ou la haute juridiction annulerait la décision du Tribunal de Grenoble, Brigitte Boer , Conseillère Municipale a averti: Me Aldeguer , avocat déposera immédiatement un recours sur tous les moyens de droit autres que la laïcité. 

POURRAIT-IL DEMEURER MAIRE ?

Et si le Conseil d'Etat confirme l'annulation, la question se posera sur les conséquences qu'Eric Piolle devra en tirer pour lui-même. Jugé pour avoir "cédé à des revendications communautaristes à vocation religieuse " et "gravement porté atteinte au principe de neutralité du service public", pourrait -il demeurer Maire de Grenoble?

La période stupeurs et tremblements est loin d'être achevée. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.