SAMEDI L’OPPOSITION SERA DEVANT LA PISCINE Jean BRON

L’opposition grenobloise ne baisse pas les bras et la tension monte depuis que la demande de retirer la délibération sur le burkini rencontre de plus en plus d’adeptes. A cet égard les révélations du « Parisien» ont fait l’effet d’une douche très froide dans le camp retranché de Piolle.

SUR FRANCE BLEU ISÉRE, Alain CARIGNON DEMANDE UNE ENQUÊTE AU PRÉFET

Sur France Bleu Isère hier, Alain Carignon a demandé une enquête au Préfet de l'Isère et  à Éric Piolle le retrait de la délibération en attendant ses résultats. Un "entrisme " de l'Alliance Citoyenne dans le cabinet du Maire, un "Éric Piolle sous influence" et un fichier avec des notations ethniques, religieuses, d'opinion politique, ça fait beaucoup.  Le «  non sujet » lui explose au visage . Même les plus sectaires, réfractaires à toute once de pragmatisme, vacillent.

Les GRENOBLOIS AVEC L'OPPOSITION GRENOBLOISE DEVANT LA PISCINE jean BRON

Dans le but d’associer les grenoblois à la préparation du Conseil Municipal, le groupe d’opposition organise son traditionnel « Thé ou Café » devant la piscine Jean Bron sur la terrasse du restaurant «  le Cèdre » 4 rue Lazare Carnot ce samedi 14 mai de 11 h à midi.  Outre Alain Carignon participeront Nathalie Béranger, Brigitte Boer, Dominique  Spini, Chérif Boutafa, Nicolas Pinel et Clément Chappet . les grenoblois peuvent suivre le débat et intervenir en direct sur la page Facebook d’Alain Carignon.

LUNDI 16 MAI à 14 H30 DEVANT LE SIÉGE de la METRO AVANT LE CONSEIL MUNICIPAL

Il s’agit aussi de mobiliser les grenoblois pour la manifestation du 16 mai à 14 h30 devant le siège de la Métro 3, rue Malakoff ou se tient le Conseil Municipal. Rarement en effet, pour une décision municipale, l’intervention citoyenne n’aura eu autant d’importance compte tenu de la division de la majorité municipale puisqu’il semble que, outre Pascal Clouaire , Adjoint, vice Président de la Métro, Elisa Martin la première Adjointe et ses amis voteraient contre

DÉFENDRE LES VALEURS de la VILLE COMPAGNON de la LIBÉRATION

Rien de moins que l’opposition à l’islamisme politique et la cause de l’émancipation des femmes sont en jeu. Avec Piolle, Grenoble pourrait devenir capitale de l’islamo-gauchisme et championne de la régression de la cause féministe. Il vaut donc la peine de se lever, de franchir les barrières partisanes et de se rassembler pour défendre la ville Compagnon de la Libération qui a payé un si lourd tribu aux valeurs de la liberté et de la République.

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.