BURKINI: AVRILLIER MOQUE PIOLLE et Elisa MARTIN DIRA NON

 « Notre petit doigt nous dit qu’elle devrait voter contre » . Eve Moulinier la journaliste politique du DL généralement bien informée conclut ainsi son interview  ( DL du 10/5/22) d’Elisa Martin , la première Adjointe de Piolle. Un séisme supplémentaire se dessine dans la majorité Piolle. Le Burkini est en train de la faire exploser.

UNE PARTIE DE LA MAJORITÉ SE SÉPARE DES DÉRIVES d’Eric PIOLLE

Alan Confesson (LFI) était d’ailleurs présent à la réunion de la gauche contre le burkini. Après avoir écrasé les Verts à Grenoble aux présidentielles, puis éliminé leurs candidats aux législatives du territoire grenoblois, les partisans de Jean-Luc Mélenchon s’émancipent encore, n’obéissent plus du tout et se séparent des dérives de Piolle. Ça sent le sapin pour lui.

 E.PIOLLE CONVOQUE LES RÉCALCITRANTES DANS SON BUREAU

«  Le Parisien » ( 10/5/22) confirme aussi l’information d’hier de « Grenoble, le Changement » : «  au moins trois élues ont été convoquées dans son bureau ces derniers jours et priées de s’abstenir » .Eric Piolle panique et menace les récalcitrants au burkini. C'est dire la considération qu'il a pour les femmes et leur lutte. Lesquelles vont trahir leurs valeurs? Il a déjà changé trois fois de discours : interdisant d’abord de citer le mot «  burkini » ridiculisant C.Mennetrier . Puis l’assumant soudainement en l’assimilant à la liberté de seins nus ( !). Dans une vidéo hier, le burkini  est devenu un «  non sujet » . Demain?

LE CLAN AVRILLIER SE MET à la TORTURE LENTE…

Son chemin de croix n’est pas achevé avec l’intervention du clan Avrillier . Maniant la torture lente , le DL ( 10/5/22) rapporte l'analyse de l'ADES: « Le nouveau règlement indique que “les tenues, non près du corps, plus longues que la mi-cuisse sont interdites”. Ce qui est complètement dingue ! Car cela revient à dire que les tenues flottantes, moins longues que la mi-cuisse, seraient autorisées. Soit les tuniques évasées (de certains burkinis donc, NDLR), mais aussi les mini-jupettes, les bermudas ! Il y a une contradiction totale dans ce règlement d’un service public qui fixe une règle générale et une exception qui la contredit directement ».

 … ET ATTAQUERA LA DÉLIBÉRATION COMME ME Thierry ALDEGUER !

 Raymond Avrillier et Vincent Comparat d’enfoncer le clou : « le règlement contenant une telle contradiction sera annulé par le juge administratif. Et s’il le faut, nous l’attaquerons ». Ils rejoignent Me Thierry Aldeguer, avocat spécialisé en droit administratif, questionné par Brigitte Boer qui jugeait également probable l’annulation  de cette délibération.

 DES AGENTS MUNICIPAUX VONT MESURER LA LONGUEUR des VÊTEMENTS

Mais , Raymond Avrillier, pourtant le parrain de la majorité municipale,  ajoute le coup de pied de l’âne : «Qui peut imaginer demander à des agents municipaux de mesurer la longueur des vêtements flottants? Ce serait intenable et injuste pour les agents. » On pourrait ajouter que des femmes refuseront d’être contrôlées par un homme.

LE PARISIEN : « E.PIOLLE SOUS INFLUENCE DE L’ALLIANCE CITOYENNE »

La messe est dite. D’autant que les révélations de l’enquête fouillée du « Parisien » ( 10/5/22 )apportent  un éclairage mortel sur l’opération Piolle. Le quotidien explique comment Eric Piolle est «  sous l’influence de l’Alliance Citoyenne, association controversée. Le directeur de l’association Adrien Roux a noyauté une partie de l’entourage du Maire. » . On apprend que ce directeur est très proche de … Emmanuel Bodinier, le candidat que Piolle avait imposé dans la 3 eme circonscription contre celui choisi par les militants.  Il s’agissait bien d’un cynisme électoral : voix des islamistes en échange de la décision burkini.

A.GONTHIER EX SALARIÉ de L’ALLIANCE CHARGÉ DE « L’INTERPELLATION CITOYENNE » 

C’est un ancien salarié de l’Alliance Citoyenne, Antoine Gonthier,  qui est chargé au sein des services de la ville de «  l’interpellation Citoyenne ». Il a partagé les bancs de Sciences Po Grenoble – autre foyer de rééducation - avec  Adrien Roux et Enzo Lesourt, le cerveau de Piolle.

C.DESLATTES A BIEN ÉCHANGÉ LE PLANNING FAMILIAL CONTRE SON POSTE

Le «  Parisien » confirme aussi GLC et le rôle peu reluisant joué par Céline Deslattes, ex Ps, ralliée à Piolle : elle a échangé le planning familial contre ses postes.   La féministe de gauche, Françoise Laurent le dénonce de manière feutrée : «  elle a utilisé le burkini pour mobiliser les femmes des quartiers populaires et se faire bien voir de Piolle » . Céline Deslattes a fait entrer les femmes de l’alliance citoyenne au Conseil d’Administration du Planning Familial avant les municipales créant «  la plus grave crise de cette institution pionnière en 1961 de la lutte pour le droit à l’avortement». Bilan pour Céline Deslattes, donneuse de leçons de morale : Adjointe au Maire, Vice-Présidente de la Métro. Passer de Hollande au thèses racialistes, il faut le faire. Mais l’islamisme rapporte aussi.

S.BOUZAIENNE EX ADJOINT N’AVAIT PAS DÉMISSIONNÉ «  POUR RAISONS FAMILIALES »

Sadok Bouzaienne , ex Adjoint au Sport de Piolle reconnait maintenant dans le même journal «  qu’il n’y a jamais eu de raisons familiales «  à sa démission. Mais désaccord avec les faveurs accordées à l’islamisme politique.  Les mensonges s’étalent un à un.

L’ALLIANCE CITOYENNE FICHE LES GRENOBLOISES SUR DES BASES ILLÉGALES

Le «  Parisien » fait aussi éclater une nouvelle bombe en révélant que l’Alliance Citoyenne fiche des centaines d’habitants dans les quartiers à l’occasion de son porte à porte. Un fichier réservé aux seuls salariés, inconnu des administrateurs, démontrant bien son fonctionnement de type secte .Il comporte des données concernant l’origine ethnique, les opinions politiques, les convictions religieuses afin de pouvoir actionner ensuite sur l’un de ses ressorts. Aurait-il été mis à la disposition d’Emmanuel Bodinier ? A-t-il servi aux élections municipales ?

LE NAVIRE PREND L’EAU DE TOUTES PARTS

Les islamistes et l’extrême gauche s’autorisent de franchir tous les interdits, d’user des pires méthodes en agitant sans cesse une fameuse «  essstrême droite » , le mal qui serait partout , afin de mieux camoufler leurs pratiques condamnables.

Avec ces nouvelles révélations on voit mal comment Eric Piolle pourrait garder le cap d’un navire qui prend l’eau de toute part. Elles posent trop de questions. Les élues qu’il menace si elles votent contre le burkini seront-elles plus sensibles à ses pressions plutôt qu’au scandale qui est en train de s’amplifier ?

LA DÉLIBÉRATION SERA -T ELLE RETIRÉE ?

La raison serait de retirer la délibération comme l’a demandé hier par lettre Alain Carignon après avoir pris connaissance de ce faisceau d’indices et comme le demandait déjà une pétition portée par ses ex amis politiques. Comme la raison est ce qui fait le plus défaut à Eric Piolle, il n’est pas exclu que ce soit la vague des mécontents et des opposants qui le lui imposent.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.