L’EXTRÊME GAUCHE DÉFEND LA VIOLENCE CONTRE DES RESPONSABLES LR

La police a arrêté 4 agresseurs des responsables LR violemment attaqués dans le centre ville. Tout ce que compte l'extrême gauche a osé se mobiliser immédiatement devant l'hôtel de police lundi soir. Aux cris de " libérez nos camarades" ou " résistance " (!). Ils ont recommencé ce mardi soir. Ainsi tabasser Hanane Mansouri responsable des jeunes LR de l'Isère qui a été candidate aux élections départementales, Maximin Ytournel , suppléant de Brigitte Boer, candidate aux élections législatives dans la première circonscription et Yvenn Le Coz, responsable d'un syndicat étudiant de droite , l'UNI, devient uni acte de " résistance".

DES ORGANISATIONS SOUTIENNENT LES ACTIONS VIOLENTES 

Les "antifas" et les "antiracistes" autoproclamés désignent donc les fascistes et les racistes prétendant disqualifier qui ils veulent. Induisant des violences physiques et verbales intolérables, insupportables. Ces organisations manifestaient pour soutenir un groupe arrêté par la police et qui avait  poursuivi les 3 responsables LR de la place Vaucanson à la rue St Jacques et s'était acharné sur eux. En particulier sur une femme, Hanane Mansouri, qui en garde des séquelles à ce jour. Une agression contre laquelle Éric Piolle et tous les porte voix de la lutte contre la violence faite aux femmes n'ont pas eu un mot de condamnation, ni même de compassion.

LE SENATEUR des VERTS G.GONTARD FAIT PRESSION SUR LA JUSTICE 

Au contraire le Sénateur affidé aux Rouge/Verts grenoblois, Guillaume Gontard a même fait pression sur la justice en écrivant le 26 avril à Eric Vaillant, le Procureur de la République pour protéger les délinquants de sa mouvance politique. il invente des " incidents " dont personne n'a aucune trace dont des militants de droite auraient été responsables pendant des meeting de Poutou, Ruffin  ou Arthaud (!) et , à propos de l'agression caractérisée dont ils ont été victimes dans le centre ville, le Sénateur Vert évoque " des circonstances qui ne sont pas encore claires" (!). C'est justement le rôle de la justice de les établir et pas le sien. D'autant que les marques sur les visages et les séquelles ne font pas de doute. Il faut tout le sectarisme et la mauvaise foi de cette extrême gauche pour nier les faits. 

... LA LIGUE DES DROITS DE L'HOMME (!) ...

A lire la liste des organisations cautionnant  cette violence on est estomaqué. Figure.... la Ligue des Droits de l'Homme présidée par Pierre Gaillard. Cette organisation est devenue une simple annexe de l'extrême gauche, participant à toutes les opérations d'enfumage. Rappelons que Pierre Gaillard était aussi monté au créneau contre le " discours de Grenoble" de Nicolas Sarkozy sur Villeneuve afin de faire porter à l'ancien Président la situation du quartier conçu par la gauche et les Verts...

... LA FRANCE INSOUMISE....

Mais on retrouve aussi les jeunes Insoumis de Jean-luc Mélenchon. Ce n'est pas pour étonner puisque des militants de ce parti ont passé à tabac , sur le marché St Bruno , Clément Chappet, le candidat LR dans la 3 eme circonscription. Normal qu'ils soutiennent leurs camarades qui font de même. 

... POUR UNE ÉCOLOGIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ...

Côté des Verts on relève l'une de leurs nombreuses dépendances, le PEPS (pour une écologie sociale et solidaire) composé d'activistes qui manifestent sans cesse " contre les idées d'extrêmes droite" en souillant la ville, dégradant les copropriétés . Le PEPS est en  pointe dans "le mois décolonial" (subventionné par la municipalité)  pour abattre l'Etat en l'accusant d'être " raciste systémique" , tout en classant eux-mêmes les individus en fonction de leur couleur de peau et leur origine.

... ORGANISATRICE DU MOIS DÉCOLONIAL avec Taha BOUAFS...

Peu leur importe que Taha Bouafs, l'organisateur du " mois " ait été condamné à 1500 € d'amendes pour "délit d’injure publique à raison de l’origine, par parole ou écrit." . D'ailleurs il sera candidat LFI aux élections législatives de Villeurbanne en juin prochain. Mais LFI et les Verts considéraient que Zemmour ne pouvait pas être candidat ayant été condamné ...

 

... L'UNEF QUI VEUT RÉÉDUQUER SCIENCES PO GRENOBLE ...

Bien entendu l'UNEF dont on connait le rôle, en particulier à Sciences Po Grenoble devenu un camp de rééducation , soutenait aussi la violence en défendant les agresseurs qui entendent imposer leur loi par la force. A Sciences Po l'extrême gauche avait désigné par affiche les nouveaux Samuel Patty, coupables " d'islamophobie " , un concept de l'islamo-gauchisme qui ne figure pas - à notre connaissance- parmi les délits. 

... LE CISEM SUPPLÉTIF DES ROUGE/VERTS GRENOBLOIS..."

Le fait par exemple que le CISEM , Coordination iséroise de solidarité avec les étrangers , soutienne la violence contre les responsables LR démontre également que toutes ces organisations ne respectent rien et sont seulement politiques. Elles n'auraient évidemment rien à faire dans une telle manifestation: ni les agresseurs, ni les victimes n'ont quoi que ce soit à voir avec leur cause. Le CISEM n'est donc bien qu'un supplétif des Rouge/Verts qui instrumentalise la misère humaine à leur profit. 

DEVANT L'HÔTEL DE POLICE : LA PROVOCATION DE TROP 

Mais cette dernière provocation devant l'hôtel de police est un pas de trop. Il prouve que tous les événements dont la Métropole est victime, depuis les sabotages, incendies criminels jusqu'aux agressions physiques et menaces qui se multiplient contre tous les citoyens libres qui ne pensent pas comme eux , résultent d'une volonté délibérée d'emprise politique par tous moyens.

LE MINISTRE DE L'INTERIEUR DEVRAIT DISSOUDRE CERTAINES ORGANISATIONS

Espérons que le couple police-justice parviendra à démanteler ces organisations, à condamner leurs nervis à l'oeuvre à Grenoble. Comme le réclame Alain Carignon, le Ministre de l'intérieur devrait dissoudre au plus vite certaines d'entre elles qui menacent si effrontément le fonctionnement de la démocratie.  

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.