24 AVRIL: E.PIOLLE VEUT INSTAURER LA PENSEE UNIQUE

ça monte de partout. Quel que soit le résultat du scrutin de dimanche, les Rouge/Verts ont déjà prévu de tenter de récupérer la mise au plan idéologique et électoral. Avec plus de facilité encore si Marine Le Pen était élue, d'où le vote "révolutionnaire " en sa faveur qui court en consigne souterraine dans les rangs des Verts, des Insoumis et de toute la gauche extrême.  

IMPOSER LE SILENCE à TOUT CE QUI NE SE RANGERAIT PAS 

Car la fameuse " essstrême droite" , le nouvel Hilter au pouvoir, justifieraient tous les débordements et surtout permettrait de tenter d'imposer le silence à tout ce qui ne se rangerait pas derrière le panache rouge de Piolle et consorts. Peu importe qu'elle et son parti ne soient pas interdits, ce qui serait justifié s'ils étaient opposés à la République. Il est possible de s'opposer à son programme en ne frissonnant pas à l'ivresse de la résistance et de la déportation sans les vivre. 

" L'ULTRA -LIBÉRALISME" DU PAYS LE PLUS REDISTRIBUTEUR 

Même punition au cas de réélection de Macron: " l'ultra libéralisme" dont il est porteur selon Éric Piolle est une forme de violence à combattre. Dans le pays le plus socialisé des pays occidentaux, au niveau de redistribution le plus élevé, ou la santé et l'éducation sont gratuits et accessibles à tous quelle que soit leur origine, à l'écart entre les hauts et les faibles revenus le moins large de l'OCDE, Emmanuel Macron serait le chantre de l'écrasement des pauvres. 

 

UN GRENOBLOIS SUR DEUX N'A PAS VOTÉ MÉLENCHON/JADOT

Ainsi à partir de lundi, encore plus demain qu'hier, un grenoblois sur deux qui n'a pas voté Mélenchon ou Jadot et leurs alliés au premier tour, va se trouver nié ou sommé de soutenir sans nuance ces absurdités. Ainsi les forces politiques émanant historiquement du marxisme, sont exonérées du procès du communisme, n'ont pas à s'expliquer sur l'islamo-gauchisme de Mélenchon qui a soutenu la manifestation "contre l'islamophobie" constellées d'étoiles jaunes obscènes. On a même vu à Grenoble, Éric Piolle soutenir que l'étoile jaune sur un pochoir public pour symboliser le sort des musulmans aujourd'hui en France relevait de la liberté d'expression. 

LES NERVIS ANTIFAS VONT FRANCHIR DE NOUVEAUX DEGRÉS DE VIOLENCE

Les nervis " antifas" vont pouvoir franchir de nouveaux degrés dans la violence et les agressions physiques telles celles dont ont été victimes Clément Chappet, candidat (LR) dans la 3 eme circonscription ou un militant de la majorité présidentielle vont s'amplifier. Le " Grenoble antifas", une nébuleuse secrète va continuer à désigner les personnes de son choix et  les propos qu'elle récuse afin de chercher à disqualifier quiconque ne partagerait pas ses vues et ses objectifs.  

 

L'INTERÊT ÉLECTORAL N'EST PAS OUBLIÉ

Ce front idéologique bien gardé permet aussi de créer un environnement favorable à l'intérêt électoral de nos Rouge/Verts. Le candidat désigné par Piolle ( attention ça porte malheur)dans la 3 eme circonscription - que vise l'extrême gauche-  Emmanuel Bodinier, a déjà lancé l'opération capitalisation : " en avril battre Le Pen, en juin battre Macron" dit l'affiche qu'il a lancé avec sa bobine. On attend dans la 3 eme Elisa Martin comme candidate LFI mais la négociation sera nationale puisque les Verts et les Insoumis sont en train d'échanger les circonscriptions.

ACCORD VÉRAN/PIOLLE POUR SACRIFIER E.CHALAS ( LREM) 

Au passage l'accord Véran/Piolle pour se foutre respectivement la paix est scrupuleusement respecté : la première circonscription n'est pas un enjeu pour la municipalité et Olivier Véran jamais attaqué. Ce qui permet de bien mesurer le caractère exclusivement politicien de tous leurs positionnements moraux.  En conséquence, Emilie Chalas ( Députée sortante de la 3 eme) est passée en pertes et profits par les deux.

DES RÉACTIONS NÉGATIVES EN CASCADE

La secte au pouvoir local avance donc bien sur ses deux jambes: la première qui va de degrés en degrés depuis les tags violents qui saturent l'espace public, en passant par les centres de ressources anticapitalistes installés dans la ville, les multiples groupuscules qui en émanent , jusqu'aux menaces et agressions physiques, pour arriver à la pointe de la fusée: les sabotages et incendies criminels de tous les symboles de la liberté et de la République. Ces situations suscitent de plus en plus de réactions négatives en cascade.

LE COURANT MÉLENCHON A ÉCRASE E.PIOLLE 

L'autre jambe est le hold up électoral qu'elle tente encore aux législatives. Son dernier braquage aux élections départementales et régionales a échoué . Une poche de résistance s'est aussi constituée à la Métro avec Christophe Ferrari et les socio-démocrates qui n'ont pas voulu mourir. Maintenant la situation est corsée par une large avance du courant Mélenchoniste sur le courant Piolle, écrasé. Un courant maintenant dominant électoralement qui a avalé beaucoup de couleuvres et voit d'un mauvais oeil la prochaine sur le Burkini. 

24 AVRIL: E.PIOLLE NE PEUT PAS RAMASSER LA MISE

L'avancée de ces deux jambes est donc perturbée. Éric Piolle très affaibli a perdu son agilité à tromper tout le monde en même temps. Il n'est donc pas du tout certain que les grenoblois s'en remettront le 25 avril prochain à leur Guide infaillible pour les conduire contre tous les autres. 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.