LE PERSONNEL COMMUNAL EN GUERRE CONTRE le “LEADER” de ” L’ARC HUMANISTE”

"Nous vous rappelons que votre majorité municipale est composée de EELV, La France Insoumise, du PCF et d’autres composantes ..." Dans une " lettre ouverte " à Piolle - fait rare -la totalité des syndicats des salariés s'en prend à la gestion du "leader de l'arc humaniste ". 

DU GLACIS SOCIAL DE M.TAVEL à L'INTOLÉRANCE DE P.MÉRIAUX 

A l'intérieur la situation s'est aggravée encore après que Maud Tavel ( Verts/FI), la précédente Adjointe au personnel qui avait déjà instauré un glacis social, ait cédé la place à Pierre Mériaux (Verts/FI) . Celui-ci a transporté son intolérance et son sectarisme qu'il avait trimballé pendant toute sa carrière d'inspecteur du travail à l'égard des chefs d'entreprises, contre les salariés de la ville. Car cette intolérance et ce sectarisme n'étaient pas le fruit d'une conviction politique, mais d'un tempérament. Peu importe leur objet, pourvu qu'elles s'exercent.

Très proche du Grand Timonier puisqu'il a eu le privilège de faire du ski avec lui, il est ultra protégé. Il laisse donc libre cours à tous les excès de son caractère. Le résultat est détonnant.  

" IL MÉPRISE LES AGENTS "

Dans leur "lettre ouverte" les syndicats fustigent le " encore une fois ce n’est pas nous, c’est eux, le préfet, le gouvernement ... " qui est le leitmotiv de la municipalité. Mais "  après trois réunions de dialogue social avec l’élu du personnel, il n’y a plus aucun doute c’est un monologue social et il n’écoute et n’entend pas les revendications des agents, il les méprise" . Ce fameux mépris qui est la vraie marque de la gestion Piolle, confit de ses certitudes et de sa supériorité. 

" NON RESPECT DU TAUX LÉGAL d'ENCADREMENT POUR LA SÉCURITÉ des ENFANTS"

Ils dénoncent " le non- respect du taux légal d’encadrement pour la sécurité des enfants "dans les écoles et le péri-scolaire. D'autant que "le remplacement des agents n’est toujours pas assuré". Ajoutant:  "Aujourd’hui vous attaquez le droit de grève et mettez la pression aux agents en les menaçant de sanction". Après avoir rappelé la composition de la majorité dite "de gauche", les syndicats rappellent également que l'Adjoint au Personnel est membre du FSU. Or ce syndicat a déposé à Aix en Provence un recours contre la possibilité de remettre en cause le droit de grève en négociant directement avec certains services. A Grenoble, le même homme applique avec zèle ce à quoi il est censé s'opposer. On mesure  bien toute la tartufferie, la démagogie de ces élus.

" M.le MAIRE, le SEUL RESPONSABLE, C'EST VOUS "

Les syndicats signalent la situation particulière du  "service de la Direction Education Jeunesse , en souffrance depuis des années et vous êtes, Monsieur le Maire, le seul responsable de la dégradation des conditions de travail et de la qualité du service public en refusant obstinément d’accéder aux revendications des agents" 

" VOUS AVEZ LA POSSIBILITÉ DE CHANGER LE COURS DES CHOSES"

Enfin ils lancent encore un appel à Éric Piolle car  "les animateurs périscolaire, les ATSEM, les Agents d’entretien et de restauration sont en grève reconductible depuis le 28 mars 2022. Elles et ils ne font pas grève pour le plaisir ou gêner qui que ce soit, mais pour améliorer leurs conditions de travail, assurer un service public de qualité pour garantir la sécurité des enfants. Vous avez donc la possibilité, Monsieur le Maire, de changer le cours des choses dans les jours à venir."

UN BILAN SOCIAL CALAMITEUX...

Après 8 ans de gestion Rouge/Verts le bilan social calamiteux s'ajoute à tout le reste. Quel est leur apport à Grenoble? Quelle est leur valeur ajoutée? Avoir réalisé l'extension des voies cyclables ne justifie tout de même pas de laisser tous les autres dossiers du vivre ensemble dans un tel état. 

... MAIS ILS DONNENT DES LECONS AU MONDE 

Elle ne justifie pas le mépris, l'arrogance, les leçons au monde que notre Nomenklatura locale prétend donner à longueur d'admonestations sur les comportements que chacun doit adopter et dont elle définit les normes. La situation sociale très tendue à la Mairie s'ajoute aux attaques qui proviennent de l'intérieur de la majorité avec le Burkini que Piolle veut imposer envers et contre tous. 

LE MÉCONTENTEMENT MONTE DANS LES QUARTIERS

En parallèle les assemblées de quartiers qui se déroulent les unes après les autres témoignent également d'un fort mécontentement des habitants quant au traitement de leur vie quotidienne qui intéresse si peu nos bobos-gauchos bien à l'abri. Cette montée s'exprime aussi de façon spectaculaire sur les réseaux avec " SaccageGrenoble". 

DISCIPLINE DE FER, JUSQU'A QUAND?

Cette accumulation ne devrait rien modifier dans la discipline de fer imposé par le cabinet à la majorité municipale afin qu'elle demeure silencieuse et courbée derrière son Grand Timonier qui la conduit de victoires en victoires, de la Métro à la Région en passant par la Présidence de la République manquée de justesse... Jusqu'à quand? 

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.