“SaccageGrenoble” : UNE NOUVELLE PAGE QUI FAIT DES DÉGÂTS

 

"Des photos ou vidéos de rats morts, de poubelles renversées, de tags sur les murs ou d’incivilités manifestes… Tel est le contenu du groupe Facebook SaccageGrenoble, créé au mois de février 2022. Non sans succès, puisque plus de 620 personnes l’ont d’ores et déjà rejoint en date du 2 mars 2022. Ses créateurs se sont inspirés du compte et hashtag SaccageParis, né sur Twitter au cours de l’année 2021" . 

DES TÉMOIGNAGES Y COMPRIS d'EX SOUTIENS DE PIOLLE 

C'est ainsi que le site d'information en ligne Place Gre'Net révèle l'existence d'une nouvelle page anti-Piolle. En réalité, en regardant hier,  elle a déjà dépassé les 800 personnes et les témoignages sur la vie quotidienne à Grenoble se multiplient venant de tous horizons. On relève d'ailleurs plusieurs d'entre eux émanant d'ex soutiens très engagés d'Eric Piolle qui dénoncent la malpropreté de la ville en particulier. Les images se multiplient et font beaucoup de mal au Grand Timonier

 

 

RUE LIEUTENANT CHANARON : CONCERTATION, SÉCURITÉ, PROPRETÉ ...

Ce n'est pas une bonne nouvelle pour Eric Piolle car l'un des animateurs, Mehdi Ben Fredj est un enseignant , habitant quartier Championnet , le haut lieu des bobos-gauchos. Les vidéos postées par lui concernant sa modeste rue Lieutenant Chanaron sont un excellent concentré du fonctionnement de Grenoble: l'une met en cause la décision concertée avec personne d'installer un garage à vélo devant la boutique d'un artisan , supprimant une place de stationnement alors qu'existe déjà un garage à vélos au bout de la rue et que tous les usagers du vélo de la rue ont de la place pour garer dans leurs immeubles. 

Dans la deuxième, il se filme en train de nettoyer la rue , ramasser les saletés des caniveaux jamais nettoyés. Et dans la troisième il filme un matin comme un autre, la énième voiture qui a été vandalisée dans la nuit, carreaux des vitres brisés. Concertation, propreté, insécurité dans une seule rue, pas la plus excentrée de Grenoble, montrant bien ce qu'il en est de la ville. Mais c'est évidemment partout pareil et bien pire dans certains quartiers. 

 

 

Mimoun M' RAD LANCE L'ALERTE : LES ARBRES SONT SAUVÉS

La page compte déjà deux succès à son actif. Elle a publié l'alerte de Mimoun M' Rad, Président de convivialité Malherbe sur les arbres qui allaient être abattus dans le quartier. Le lendemain le panneau était retiré et la mairie annonçait qu'il s'agirait d'un simple élagage. Elle a publié la lettre de Josiane Hirel qui alertait , elle, Eric Piolle, Alan Confesson, Président de la Compagnie de Chauffage et Sandra Krief, élue censée s'occuper des animaux, sur le fait que la compagnie de Chauffage allait achever les travaux de canalisation à Mistral enfermant de nombreux chats y ayant élu domicile, les promettant à une mort atroce.

 " SACCAGE GRENOBLE " LANCEUR D'ALERTE 

Alors qu'elle n'avait reçu aucune réponse de personne, la publication sur " Saccage Grenoble" a entrainé des réactions en cascade, Alan Confesson faisant semblant de s'en saisir, Sandra Krief exprimant son mécontentement à Josiane Hirel, Piolle, fidèle à lui-même demeurant indifférent. A noter que cela n'a conduit aucun de ces élus à se rendre sur place! Mistral c'est trop loin. Il semble que ce soit du côté de la Métro et du Président Ferrari que les solutions auraient été trouvées. N'empêche la page joue déjà un rôle de lanceur d'alerte. 

L'ABANDON DE GRENOBLE: UN CONSTAT LARGEMENT PARTAGÉ  

Notre collectif qui ne prétend pas avoir le monopole de l'opposition, qui compte prés de 10 000 amis, des millions de pages vues, ne peut que se réjouir de cette expression citoyenne nouvelle. Nous continuerons à livrer des analyses, à fournir des clefs sur les comportements et les méthodes des Rouge/Verts Grenoblois que nous savons suivies par des milliers de Grenoblois qui entendent se faire une opinion en confrontant les points de vue. 

Le surgissement de " Saccage Grenoble" démontre que ce que nous affirmons avec tant de force et de conviction sur le malheureux abandon de Grenoble,  est de plus en plus partagé par de très nombreux grenoblois. Non, décidément, ce n'est pas une bonne nouvelle pour Eric Piolle

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.