BASTILLE: LA “CAPITALE VERTE” EN MARCHE

Pendant qu'Eric Piolle parle nature en ville, sauvegarde des arbres, lutte contre les ilots de chaleur l'urbanisation de la Bastille se poursuit. Dans des conditions de protection de l'environnement qui forcent l'admiration. Tant d'attention à la nature , de délicatesse, de propreté mérite toutes les louanges au Grand Timonier que Grenoble à la chance d'avoir  à sa tête. 

Le site est devenu un dépôt d'ordures à ciel ouvert et , depuis des mois, les usagers de la Bastille doivent traverser ce no man's land nauséabond pour atteindre les sentiers de la montagne sans que notre municipalité " "écologique" ne s'en soucie. 

Les travaux de rénovation du premier bâtiment universitaire se poursuivent afin de créer des logements et des activités et on est impatient de voir monter les voitures qui vont emprunter la rue Maurice Gignoux , complètement défoncée, aux virages en épingle à cheveux et d'observer le croisement des voitures sur le quai. On est toujours tellement admiratifs des choix municipaux 

 

Le groupe d'opposition avait proposé la préemption par la ville de ces deux friches urbaines d'un coût très faible ( de l'ordre de 2 millions d'€) afin de les démolir et de sanctuariser la montagne en lieu de nature, de la biodiversité en réalisant éventuellement une ferme urbaine modèle avec les animaux mis à la portée des scolaires et des familles. Le site aurait été ainsi protégé définitivement. La municipalité Piolle a refusé ces options et à laissé faire les promoteurs gâchant une opportunité unique pour les générations futures. 

 

 

Comme on le voit " la capitale verte" progresse. Avec le nombre de M2 d'espaces verts par habitant le plus faible des grandes villes et les " écoquartiers" de béton qui sortent de terre un à un , chacun découvrant l'ampleur du désastre au fur et à mesure, la destruction du site de la Bastille est le petit plus qu'Eric Piolle pouvait apporter aux Grenoblois. Il l'a fait.

ça n'empêche aucunement le discours municipal sur les arbres, la végétalisation , la lutte contre les ilots de chaleur. On oubliait 'l'eau dans la ville" avec toutes ces fontaines en panne...

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.