LES ÉLUS VERTS/ADES RÉCLAMENT UNE AUGMENTATION D’IMPÔTS

 

Pourquoi se gêner ? « Nous avons les impôts locaux les plus élevés de France des villes de plus de 100 000 habitants" avait été contraint d'avouer Eric Piolle dans le Dauphiné (9/2/19). Et bien ils en remettent.

Le clan des élus Verts/Ades de Raymond Avrillier qui est l’ossature de la majorité Piolle ( Fristot, Garnier, Mongaburu, Bertrand…) annonce dans le DL ( 2/2/22) demander … une hausse des taux de la taxe foncière. Ça tombe bien . Les propriétaires sont aussi parmi les plus imposés de France avec le taux parmi les plus élevés à Grenoble.

LA FAMILLE DES ÉLUS VERTS/ADES CONFISQUENT GRENOBLE 

Par la voix de Vincent Comparat , le Président de l’Ades ( compagnon de Maryvonne Boileau, pére de Laurence Comparat) et de Claire Kirkyacharian ( mère des enfants de Raymond Avrillier) la famille estime (1) qu’il n’y a pas d’autre solution pour en sortir.

« C’est la seule possibilité à la disposition de la Métro (…) Une telle hausse « serait indolore pour les ménages (uniquement les propriétaires) ( !) », assure Vincent Comparat «  cela représente 8 millions d’euros de recettes fiscales . On pourrait passer à 2,29 %, soit près de 15 millions ».  Bien noter que cette hausse serait « indolore  pour les ménages «  parce que les propriétaires ne sont pas des « ménages ». Et il n'y que des riches propriétaires par nature.

Grenoble déjà parmi les recordmans pour le taux de taxe foncière pour les propriétaires  

 

E.PIOLLE ET C.FERRARI S'ÉCHARPENT PAR MILLIONS d'€ INTERPOSÉS 

 

Métropole et ville de Grenoble sont dans une situation financière catastrophique comme en témoignent les rapports successifs de la Chambre Régionale des Comptes. Endettement qui progresse, équilibre de gestion compromis, dépenses de fonctionnement hors normes, absence de mutualisation… Les deux collectivités gérées toutes les deux par un exécutif PS/PC/Verts/FI s’écharpent sur les questions de gros sous. Notons au passage que ça n'empêche pas les élus de la majorité Piolle de conserver leur 9 vice-Présidences de la Métro. Les millions d'€ perdus c'est pour les autres. 
Eric Piolle a inscrit, lui,  une recette de la Métro de 17 millions d’€ dans son budget pour la vente d’actions de  Grenoble-Habitat que la Métro n’achètera pas !

Christophe Ferrari lance à la ville de Grenoble un mandat de paiement de 7 Millions d’€ pour une dette de l’eau qu’Eric Piolle n’a pas inscrite dans son budget. Les faux millions valsent entre eux et le contribuable regarde avec inquiétude la partie de tennis

Christophe Ferrari et Eric Piolle: les millions d'€ valsent entre la Métropole et la ville et le contribuable va payer la note 

LE MATRAQUAGE DES PROPRIÉTAIRES S'ACCÉLÈRENT 

Comme à leur habitude les élus Verts/Ades qui participent au premier plan à la gestion de Grenoble depuis 1995 – ils étaient déjà dans la municipalité Destot de l’époque- anticipent la fin de partie. Il faut des recettes. A Grenoble ils ont commencé : ceux qui ont un logement vacant pour une raison ou une autre subiront une majoration de + 34 % de leur taxe d’habitation soit en moyenne + 160  € par an pour chacun en 2021. A la Métropole ils veulent prélever 8 Millions d’€ supplémentaires sur leur dos.

LA MOBILISATION N'EST PAS à la HAUTEUR 

Sachant qu’à Grenoble dans tous les quartiers de l’urbanisme de la gauche et des Verts la baisse de la valeur des biens est catastrophique, les propriétaires subissent la double peine. Ecrasés d’impôts et spoliés lorsqu’ils vendent leur appartement. Malheureusement , du fait des intérêts croisés des acteurs de l’immobilier qui sont aussi promoteurs et doivent vendre à tout prix, la mobilisation pour stopper cette spirale infernale n’est pas à la hauteur. Il en va pourtant de l’avenir de la ville qui sera de plus en plus déséquilibré au fur et à mesure que la part des propriétaires déjà faible ( 40 % au lieu de plus de 50 % dans les grandes villes)  continuera à décroitre  et leur paupérisation augmentera en parallèle.

 

(1) le record de népotisme a été battu par les élus Verts/Ades dans la municipalité Piolle I : Laurence Comparat, Maryvonne Boileau, Claire Kirkyacharian,  ont des liens familiaux entre eux ou avec Raymond Avrillier et Vincent Comparat. 

(1) Notre information selon laquelle Alan Confesson avait des liens familiaux avec cette famille était fausse entons avons rectifié immédiatement

 

 

 

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.