Arnaud BUCHS et ” FRANCE CULTURE”: la confusion des sentiments avec E.Piolle

 

Le numéro entre Baptiste Muckensturn, "journaliste" à France Culture et Arnaud Buchs , Maitre de Conférence à Sciences Po est un grand moment dans le genre de consanguinité maladive. Il faut l'écouter.  Le premier symbolisant à merveille ce journalisme de connivence et de paresse cumulés, répétant des " questions" relevées sur les inter-titres des brochures municipales. Car préparer une interview demande normalement du travail, comme s'informer notamment auprès des opposants pour éviter l'embobinage. Pas de risque avec lui. 

UNE ABSENCE DE DÉONTOLOGIE DE BASE

Le second acceptant d'être présenté comme un universitaire, oubliant de préciser qu'il est un membre actif des comités de soutien de Piolle, y compris contre Jadot, Rousseau, Batho dans la primaire des Verts. Les auditeurs ont droit à un numéro de duettiste qui fait évidemment beaucoup de mal à la démocratie. Il est une des nombreuses causes de la montée de la violence tant cet entre soi peut heurter le simple bon sens. 

POUR É.PIOLLE , Yannnick JADOT C'EST " L'ÉCOLOGIE DE LA LOOSE"

Cette absence de déontologie de base classe toute entière ce type d'opération. On entend un Arnaud Buchs expliquer que Yannick Jadot vante et s'inspire de la gestion de Grenoble alors que chacun sait les rapports exécrables des deux hommes, la méchanceté de Piolle à son égard ( " l'écologie de la loose "), le fait que les Verts ont refusé de tenir leur congrès d'avant municipales à Grenoble, alors seule ville EELV de plus de 100 000 habitants qu'ils détenaient, ne pouvant en faire une vitrine.. Après un an de CRS pour garder le Conseil Municipal délibérant pour fermer des bibliothèques sous les huées et l'envahissement des manifestants. 

"LE MONDE": É.PIOLLE A SERVI UN PEU D'ÉPOUVANTAIL POUR LES VERTS

Récemment encore  , Le Monde «  (6/1/22) estimait que «  l’expérience de l’arrivée de l’équipe d’Eric Piolle à Grenoble à en 2014 a quelque peu terni cette image novatrice  des écologistes. En décidant de couper les vivres à l’orchestre municipal et en baissant celles de la MC2  (scène nationale) en reprenant en mains deux théâtres municipaux et en fermant un lieu de musiques actuelles -le tout sous couvert de la critique d’une offre trop peu populaire- le Maire a en effet braqué les cercles artistiques de la capitale de l’Isère. Et servi un peu d’épouvantail »

la présentation très sobre d'Arnaud Buchs par France Culture: manque un détail qui éclaire l'intervention...

 

"LA RÉUSSITE DE LA MUNICIPALITÉ EN ACTION"

Mais il ne sera question de rien au cours de ce long fleuve tranquille qui permet aux non grenoblois de croire à une cité merveilleuse ou " est saluée la réussite de la municipalité en action ( ...) en raison de ses bonnes performances notamment sur le bruit (!) la gestion de l'eau, les déchets..."  Elle est " pionnier" et si la qualité de l'air est réputée mauvaise, " des efforts ont été faits, surtout ces dernières années pour l'amélioration de la qualité de l'air" .

" 200 ÉVÈNEMENTS PRÉVUS"  DONT UN ATELIER DE COUTURE....

Avec le label "capitale verte " qui semble avoir été comme conquis après une lutte Titanesque contre les plus grandes métropoles d'Europe, ils peuvent s'en donner à coeur joie, oubliant de citer le redoutable prédécesseur de Piolle, le Maire de Lathi ( Finlande) , ses dangereux concurrents et la présence opportune d'un Commissaire Européen Vert. Pour l'instant la ville n'a bénéficié d'aucun impact seulement national malgré les " 200 événements prévus" : « On annonce par exemple un atelier couture et sensibilisation le 19 janvier à 14 h 30 au Thé à coudre ; une conférence en ligne “Les petits chercheurs”, le même jour à 15 h 30, pour le jeune public ; un concert improvisé sur les sons de la nature, le 20 janvier à 19 h 30 au Musée ; l’inauguration des nichoirs du Passage du marché, le 22 janvier. De premières dates qui illustrent l’esprit de Capitale verte 2022   " écrivait  Isabelle Calendre (DL du 6/1/22) pour lancer « capitale verte ». Dommage que "France Culture" n'en reprenne pas la liste. 

É.PIOLLE N'EST QUE MARCHE TRIOMPHALE ....

Evidemment Piolle n'est également que marche triomphale depuis sa victoire à la Mairie. Les "non victoires" à la Métropole, à la Région, à la primaire n'existent pas. Arnaud Buchs, qui est du sérail,  n'oublie pas la secte des Verts/Ades dont il cite la " pratique" du Conseil Municipal depuis 1995 avec Raymond Avrillier, le héros,  qui a "dénoncé le système Carignon". Ne manque pas un bouton de guêtre. 

... ET N'A QUE "DU CRÉDIT" DANS SES RÉSULTATS 

Bien entendu il n'y a que du "crédit" pour Eric Piolle: l'évolution du nombre de pistes cyclables avec le seul rappel des déplacements vélo domicile/Travail alors que la part modale du vélo est de 7 % sur tout le territoire, le " plan climat" ( ?) ... 

Pas de contradiction non plus à " être opposé avec la Métropole, mais dans le même exécutif". Pourquoi se gêner d'avoir les postes et indemnités en étant en désaccord avec la politique suivie?  

 Arnaud BUCHS EST UN MAILLON ACTIF DU SYSTÉME PIOLLE...

Le problème de ces opérations de copinage pour la promotion politique d'un homme est qu'elle s'effectue aux frais du contribuable et pas à visage découvert. Arnaud Buchs a le droit d'être un "économiste de l'environnement" pas très libéral, le droit d'être un agitateur actif dans le systéme Piolle, il a le droit de figurer dans toute cette mouvance de Sciences-Po Grenoble qui récuse la liberté d'expression aux enseignants courageux qui se battent afin d'éviter que l'Institut soit transformé en une sorte de camp de rééducation, mélange nauséabond de cancel culture, de woque, de tolérance à l'islamo-gauchisme.

... OPÉRATEUR DE LA NORMALISATION POLITIQUE DE SCIENCES-PO GRENOBLE 

Il figure évidemment aussi parmi les pétitionnaires qui stigmatisent Klaus Kinzler et Vincent Tournier , enseignants chercheurs dont les noms ont pourtant été livrés à la vindicte populaire pour "islamophobie" quand on sait ce qui est arrivé à Samuel Paty. Il en a le droit mais venir à l'antenne seulement comme "universitaire " , est,  à minima une entorse grave à la déontologie , au respect de l'auditeur et plus proche de l'escroquerie intellectuelle. 

une "vitrine" jamais montrée ni utilisée par les Verts... pourquoi se gêner ....

 

MISE EN OEUVRE DE TOUS LES RÉSEAUX

La mise en oeuvre de ces réseaux souterrains par le cabinet du Maire avec le clan des Verts/Ades comme on l'a vu avec Raphaël Ruffier-Fossoul,  Siegfried Buchy et France 3 - le nom de Raymond Avrillier apparait chaque fois- montre en creux que les Rouge/Verts ont intégré la forte dégradation de leur image.

CE N'EST PAS LE PLUS BEAU RÔLE DE LEUR VIE

Mais, conformément à leur dogmatisme, au lieu de tenter de corriger, même à la marge, de prendre en compte une partie des propositions de bon sens qui permettraient de rendre leur politique moins âpre, ils s'enfoncent dans les opérations de com' avec les hommes et les instruments dont ils disposent. Ces derniers ne remplissent pas le plus beau rôle de leur vie.

 

One Comment

Répondre à Paul Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.