UNE NOUVELLE “CHARTE” du LOGEMENT POUR NE RIEN FAIRE

 

Éric Piolle occupe la galerie avec une énième « charte «  sur le logement lancée avec les trompettes habituelles.  La municipalité lance un questionnaire en ligne et les Grenoblois disposent de … 8 jours pour y répondre. Car il est clos le 23 janvier. C’est dire.

AVEC PIOLLE LA SIGNATURE DE CHARTES MIME L'ACTION

On ne compte plus les « chartes «  signées par Éric Piolle, car pour lui la com’ prime sur l’action. Signer une charte c’est agir pour l’opinion. En lisant ce questionnaire sur l’habitat on comprend que les Rouge/verts ont l’objectif de s’exonérer de toute responsabilité. Il s’agit au final de faire porter les problèmes sur le logement lui-même, les copropriétés, éventuellement le voisinage mais rien de plus.

INSÉCURITÉ, DENSITÉ, NUISANCES NE FIGURENT PAS 

Les mots «  insécurité » «  nuisances » « densité » «  propreté «  ne figurent pas dans le questionnaire sur «  mieux habiter la ville » ( !). les habitants des quartiers qui subissent toutes les nuisances, les menaces, les dégradations n’ont aucun endroit où s’exprimer dans le questionnaire. Pour Piolle c’est plus simple ainsi.

L'ÉVENTUALITÉ D'ÊTRE EN FAMILLE N'EXISTE PAS

Par contre il faut obligatoirement répondre de savoir à quelle forme d’habitat vous voudriez participer entre le partage d’appartement, l’habitat participatif, un atelier ou un local à partager ou pour travailler … Il est impossible de répondre que le soir en rentrant chez vous, après le travail, vous avez seulement envie de partager votre temps avec votre famille ou seul. Donc on va avoir une montée très forte de la demande de « local de convivialité entre voisins » puisqu'on ne peut pas y échapper. On connaît le succès dans tous les quartiers ou cette «  convivialité » a été portée aux nues.

LA QUESTION DE L'ACCESSIBLITÉ DU QUARTIER et de la VILLE NE SE POSE PAS 

S’agissant de la voiture honnie, le questionnaire ne vous permet pas de répondre sur l’accessibilité de la ville ou de votre quartier.  Il s’agit seulement de savoir «  s’il est bien adapté pour les voitures » ce qui peut être le cas sans qu’il soit accessible facilement.

GRENOBLE : LE RECORD D'HABITANTS AU M2 MAIS...

Bref tout est à l’avenant. La question des espaces de respiration n’est pas sérieusement posée. Grenoble est la première ville chef lieu de 100 à 200 000 habitants pour le nombre d’habitants au M2 : 8695 (source Insee) contre 4800 à Nantes, 3600 à Strasbourg,  4100  à Toulouse, 5000 à Montpeliier, 5200 à Bordeaux  pour citer quelques exemples soit de l’ordre de 3 à 4000 habitants de plus au M2 que dans ces villes. Seules Paris et Lyon ont des densités supérieures du fait de leur statut particulier. 

... VA "POURSUIVRE SON ACTION POUR UN URBANISME FAVORABLE à la SANTÉ" 

« La ville de Grenoble souhaite poursuivre son action en faveur d’un urbanisme plus accueillant et favorable à la santé via la mise en œuvre d’une “charte de l’habitat et de la construction” » explique sans rire le « Dauphiné » (11/1/21). Mais cette bétonisation intensive, qui s’attaque aux derniers espaces verts existants Parc Tarze ou à Beauvert relève-t-elle avec évidence de cet « urbanisme plus accueillant et favorable à la santé« ?

 

É. PIOLLE INTERDIT QUE SES FONDAMENTAUX et SES ACTES SOIENT DISCUTÉS

Non, bien entendu, mais le questionnaire et la charte ne permettront pas de l’aborder. 7 ans après être arrivé au pouvoir, demander aux grenoblois de répondre à un questionnaire pendant 8 jours, avec un seul « forum » qui est en réalité un espace de com’ pour de la propagande, est tout à fait représentatif du système Piolle. Fermé sur lui-même, en vase clos, avec des opérations d’enfumage très limitées afin d’empêcher qu’un élément quelconque des fondamentaux de sa politique soit même seulement discuté.

LA PART DES ESPACES VERTS SE RÉDUIT DE PLUS EN PLUS

Pendant ce temps les Grenoblois sont de plus en plus entassés dans des quartiers nouveaux appelés par anti-phrase «  éco-quartiers » ou la part d’espaces verts par habitant est encore plus réduite. La Presqu’ile ou Flaubert qui sortent de terre en sont une belle illustration. Tous les parcs  de ces 30 dernières années ( Pompidou, extension de Bachelard, Marliave, Valérien Perrin, Alliance … ) et les multiples jardins et square (Roger Genin, évéché, place lavalette ..) sont tous l’œuvre des municipalités Carignon.

La municipalité Piolle aura, elle, élaboré une « charte «  sur l’habitat et l’urbanisme pour «  mieux habiter la ville ». Interdisant tout débat de fond sur ses actes et ses orientations. Pas belle la vie ?

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *