KLAUS KINZLER : LE HÉROS GRENOBLOIS de 2021 EST ALLEMAND

Il ne ressemble pas à un autre Allemand, Adjoint de Piolle, Klaus Habfast (Verts/FI) couché devant l'idéologie des Rouge/Verts. Avec son franc-parler, sa clarté et sa lucidité, ce prof d'Allemand et de civilisation Allemande, Klaus Kinzler, est le véritable héros grenoblois de l'année 2021. A lui tout seul il a résisté à une chape de plomb, à un dogmatisme installé, il s'est opposé à un entrelacs d'intérêts et de lâchetés qui font de l'institut d'Etudes Politiques de Grenoble une place avancée de ce cumul de régressions intellectuelles insensées que sont le wokisme, l'islamo-gauchisme, le "décolonialisme", la cancel culture.

L'IEP DE GRENOBLE NICHOIR DES ÉLUS ROUGE/VERTS 

Sabine Saurugger, la directrice de Sciences Po juge justement "insensée " ces accusations " qui, selon elle, "n’ont aucun fondement ni réalité dans son fonctionnement". Car chez ces gens-là leurs dogmes imposés à tous colle tellement à toutes les pores de leur peau qu'ils n'en n'ont même plus conscience. 

DES ANCIENS ÉTUDIANTS DÉNONCENT " UNE DÉRIVE DANGEREUSE" 

Dans le JDD ( journal du Dimanche du 26/12/21) des anciens élèves lui ont répondu par une tribune ou ils dénoncent "une dérive dangereuse, ( ...)  l'instrument d'un combat idéologique interne qui n'a rien à faire à l'université, alimenté par certains enseignants-chercheurs et étudiants (...)  nous condamnons avec la plus grande fermeté cette situation et ses conséquences sur l'école au sein de laquelle nous avons été diplômés."

Pascal CLOUAIRE ( Verts/FI) UN PILIER DU SYSTÉME PIOLLE et DE SCIENCES PO 

D'ailleurs, trouve-t-on à Sciences Po un enseignants-chercheur qui dirait quelque chose qui ressemble à un discours de droite sur l'insécurité, l'islamisme politique, l'immigration ? L'Institut ne livre des élus qu'à la gauche comme on le voit avec Pascal Clouaire l'un des piliers du système Piolle et de Sciences-po qu'il a mis à la disposition de la com' de ce dernier chaque année, par un faux "oral de Sciences Po" à la gloire du Grand Timonier sans que personne ne tousse. 

 

"SCIENCES PO GRENOBLE EST UN INSTITUT DE RÉÉDUCATION POLITIQUE"

"J'ai vu arriver beaucoup de jeunes chercheurs adeptes des théories woque, décolonialistes, communautarismes, anticapitalistes, Sciences-Po Grenoble n'est plus un Institut d'Etudes Politiques, mais d'éducation, voire de rééducation politique. Les étudiants sont endoctrinés" a expliqué Klaus Kinzler à "L'Opinion". Enseignant depuis 26 ans à Sciences Po, Il date à 5 ans l'accélération de cette évolution. Suivez mon regard... Il dénonce la radicalisation de la sociologie dont le Conseil Municipal de Grenoble dispose de quelques exemplaires extrêmes, tel  Pierre-André Juven, Adjoint (Verts/FI) étrangement à la fois responsable de la santé et de l'urbanisme... Il compte aussi un autre prof de l'UGA, Nicolas Kada, qui a été candidat des Insoumis aux Législatives.

DEPUIS RAYMOND AVRILLIER UNE CONSANGUINITE de L'EXTRÊME GAUCHE GRENOBLOISE

Rappelons que Raymond Avrillier a été lui aussi un "chercheur" , mais à mi-temps des 35 h (!), dans un sous Institut de recherche sociale. Il n'a évidemment jamais rien trouvé malgré un bureau qui lui garantissait le calme puisqu'il n'était pas muni de téléphone, interdisant tout contrôle de sa présence.... Décidément il existe bien une sorte de consanguinité continue de l'extrême gauche grenobloise qui vit de l'impôt. 

P. LARROUTUROU N'A PAS PU JUSTIFIER DE 300 000 € DISPARUS : INVITÉ DE SCIENCES PO 

Dans le cadre de ce pluralisme achevé,  le dernier invité pour les "conférences- événements" de Sciences Po, le 29 novembre dernier était le faussaire Pierre Larrouturou candidat dans le cadre de la "primaire populaire" de la gauche. Candidat à tout depuis 25 ans, membre du PS qu'il a quitté pour fonder "Nouvelle Donne", casé à nouveau Député Européen sur la liste PS...Il a été chassé de la Présidence de Nouvelle Donne pour des questions d'éthique n'ayant pu justifier de 300 000 € de dépenses de l'association qu'il présidait. Pour se justifier ce chantre de la semaine de 4 jours, spécialiste  (parlé) du temps de travail avait  expliqué à "Politis" que ses manquements s'expliquaient car il avait  cumulé... 140 000 mails de retard. Imaginons le sort d'un  invité de droite à Sciences Po dans cette situation, avec une telle compétence aussi avérée et de telles casseroles ? Pourquoi imaginer l'inimaginable?  

COUSIN ET AMI d'Eric PIOLLE, LE CÉSAME POUR SCIENCES PO

Pierre Larrouturou est surtout le cousin d'Eric Piolle qui avait été candidat "Nouvelle Donne" aux législatives dès 1997 dont le  frère a, selon Vincent Peyret, dans son livre « le vide à moitié vert » , favorisé le subventionnement de l'entreprise dont Piolle est actionnaire par l'INRIA.  Bernard Larrouturou étant le directeur. Une entreprise opportunément transportée à Singapour. L'anti-capitalisme virulent de Sciences Po à ses limites, celles des amis.

SCIENCES PO CONFOND DES DÉLITS AVEC DES OPINIONS !

Klaus Kinzler a mis un coup de pieds dans cette fourmilière avec un courage étonnant. L'étincelle est partie quand il a récusé l'idée que Sciences-Po puisse organiser une journée de débats sur "le racisme, l'islamophobie et l'antisémitisme" puisqu'on mélangeait des délits -le racisme et l'antisémitisme- avec la liberté de critiquer une religion qui n'en est pas un. Jean-Benoit Vigny  produit un intéressant décryptage du sujet dans le DL (25/12/21) mais omet cette différence capitale et place quasiment a égalité les agresseurs et l'agressé.

Klaus KINZLER : "JE SUIS ATTAQUÉ ET PERSONNE NE VIENT à MON SECOURS" 

Klaus Kinzler devint immédiatement un "fasciste",  comme en attestent les slogans sur les murs que  le "Dauphiné " à pourtant l'honnêteté de publier dans l'article.  Son nom a été affiché afin qu'il soit une cible à la Samuel Patty.  "L'IEP n'a pas publiquement une seule fois dit que je n'étais pas un fasciste. je suis attaqué et même mis en danger sans que personne ne vienne à mon secours" déclare -t-il  à "Libération" (22/12/21).

LA CULTURE MÉDIATIQUE IMPRÉGNÉE DE LA GAUCHE 

Comme toujours, il est très difficile à la culture médiatique imprégnée de la gauche, d'intégrer les nouveaux variants qu'engendrent ces excès. Ils ne pénètrent pas son entendement. Pour la mouvance islamo-gauchiste, qui pèse lourd dans la crainte de paraitre de droite en relatant les faits,  Klaus Kinzler est un fasciste puisque, à Sciences Po, Macron et Blanquer sont déjà l'extrême droite.   

Luc FERRY : "TAXER DE RACISME TOUS CEUX QUI CRITIQUENT L'ISLAMISME"

« Le concept d’islamophobie n’est qu’une machine de guerre inventée par les fondamentalistes pour taxer de racisme tous ceux qui critiquent l’islamisme » avait résumé Luc Ferry dans le DL. En France on a "mangé du curé" et même sorti par les armes les prêtres des Monastères lors de la séparation de l'église et de l'Etat. Même si, dans notre collectif , nous ne sommes pas des fanas de la moquerie des religions et portons beaucoup de respect aux croyants, il faut admettre que les critiquer, les jauger à l'aune de nos valeurs fait partie du débat et ne peut pas valoir condamnation. D'autant que l'islamisme politique se sert de la religion pour imposer une vision de la société à l'opposé de la notre et se doit d'être fermement combattu. 

 

"DES PROFS REMETTENT EN CAUSE NOS BASES UNIVERSALISTES, DÉMOCRATIQUES ET LAÏQUES"

" On entend désormais dans les amphis des profs remettre en cause tout le système dans ses bases universalistes, démocratiques, laïques. C'est fait sans aucun complexe (...) cette frange veut faite taire tous ceux qui ne sont pas d'accord. Nous sommes ostracisés " explique encore Klaus Kinzler à "L'opinion".  On sait maintenant que nos valeurs universalistes sont les moyens de l'oppression et de la discrimination selon cette frange. Qui les défend est une sorte de nouveau chien (  on se souvient du célèbre "les anti-communistes sont des chiens " deJean-Paul Sarte). La disqualification de l'adversaire est un classique des Rouge/Verts. Il est sorti du champ républicain défini par eux et avant d'être écouté, doit expliquer d'abord " d'où il parle". 

ABAISSEMENT SUR TOUS LES PLANS: NIVEAU, IDÉOLOGIE, COPINAGE 

Sciences Po est la synthèse extrême de ces dérives qui ont conduit " le Magasin" à sa perte , qui asphyxie toute diversité culturelle et affaiblissent la ville par tous les bouts.  Le fait que la dernière "conférence-événement" ait été celle de Pierre Larrouturou est le symbole de cet abaissement sur tous les plans: niveau, idéologie, copinage éhonté, perte de toute éthique. 

l'IEP SE FIGE DANS UNE MARGE SECTAIRE, INTOLÉRANTE, DE CULTURE TOTALITAIRE

Quand Sciences-Po invitera t-il Mathieu Bock-Coté par exemple ? Ce serait une véritable "conférence-événement." Comment se fait il que des meilleurs romanciers (Michel Houllebecq)  aux meilleurs penseurs, essayistes, écrivains, de Régis Debray à Finkielkraut en passant par Luc ferry, Michel Onfray, Jacques Julliard,  la question de la Nation, de notre sentiment d'appartenance collective, soit posée sur tous les tons et dans tous les termes et que l'IEP se fige dans une marge sectaire, intolérante et de culture totalitaire, niant tous nos fondamentaux ? Laurent Wauquiez a parfaitement  réagi en refusant que l'argent de la Région l'alimente. 

LES GROS BRAS DES ANTIFAS LOGÉS DANS DES SQUATS MUNICIPAUX 

C'est d' un Allemand, un prof d'Allemand et de civilisation, Grenoblois depuis 26 ans, que sera venu cet acte de résistance qui demande tant de vertus dans une ville gangrenée par une idéologie nauséabonde, qui dispose pour faire taire toute contestation de la violence des  gros bras des antifas logés par la municipalité dans des squats. Se surajoutant à la menace des islamistes politiques. Ça fait beaucoup à affronter pour un seul homme. 

"AUTANT D'HÉRITAGE QUE DE VOLONTÉ .... AUSSI CONSISTANTE QUE LA NATION"

La récente leçon de Jean Daniel, l'ex figure du Nouvel Obs ' de la grande époque de la gauche, dont les textes viennent d'être publiés sous le titre "réconcilier la France" mérite d'être citée de la part d'un homme qui estime que  "le minimum universel" se combine à l'identité nationale et à un passé commun constitutif de cette identité : "corrigeant les idées de ma jeunesse, oserais-je alors dire que je ne crois plus à l'homme prométhéen, maitre de lui comme de l'univers, ivre de sa liberté, libre de toute attache, ni à une communauté politique qui n'ait pas autant de souvenirs que de projets, autant d'héritage que de volonté et que ne sache point d'autre, aussi consistante et éprouvée que la Nation".  Mieux vaut citer Jean Daniel que Charles Péguy qui expriment la même continuité dans les fondamentaux .

LA DÉCONSTRUCTION SYSTÉMATIQUE DE NOTRE HÉRITAGE 

Car en réalité c'est bien de notre identité collective, de ce que nous sommes ensemble qu'il est question avec cette déconstruction de notre héritage conduite systématiquement par tous les bouts à Grenoble. Mais en allant trop loin dans l'outrance idéologique, la secte au pouvoir à Grenoble a engendré une réaction de plus en plus large.

 Le lanceur d'alerte à sa tête , au coeur du réacteur,  qui aura affronté tous les périls,  est un Allemand.  Il est incontestablement le héros grenoblois de l'année 2021. 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *