DES ÉLÈVES GRENOBLOIS INTERDITS DE NATATION SCOLAIRE

 

« Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté» chantait Guy Béart. Anne-Sophie Olmos, (1)  l’une des Ajointes au Maire (Verts/FI) qui a été de nombreux coups tordus a lâché le morceau devant les parents d’élèves de l’école Cornélie Gémond.  On imagine qu’en interne ce doit être sa fête. Aux parents  qui se plaignaient que, du fait de la fermeture de la piscine Vaucanson, l’apprentissage de la natation, obligation des programmes scolaires, n’était plus assurée à Grenoble, elle a répondu que les piscines  sont "des aberrations économiques, écologiques et sanitaires".

A-S OLMOS VEUT METTRE "L'EAU AU COEUR DE LA VILLE" 

Ainsi la fermeture de Vaucanson, par le refus de l'entretenir, trouve son explication. A 10 ans il n’y en aurait plus pour Dame Olmos. Poussant le ridicule typiquement Piollesque, relevé par Place Gre’Net , de rappeler son «intention de bien mettre l’eau « au cœur de la ville de demain », en...  programmant la disparition des piscines » poursuit le journaliste. 

25 % DES FONTAINES EN PANNE 

Pourquoi pas en ajoutant les fontaines, sources de fraîcheur, dont 25 % ne fonctionnent pas, y compris place Victor Hugo rénovée à grands frais ?  

"LA VILLE" N'EST-CE PLUS QUE Enzo LESOURT ?

 Elle répétait les pauvres éléments de langage repris en réponse dans le «Dauphiné «  (25/11/21)  par Isabelle Calendre : « la Ville répond que « l’élue (Mme Olmos) a indiqué que de nombreuses villes (...) explorent des façons de moderniser les piscines et le rapport à l’eau en ville. Par exemple, Grenoble est en train de faire du lac de Villeneuve un lac baignable. En 2050, la science indique que notre territoire connaitra trois mois de canicule par an : la responsabilité des élus est de mettre l’eau et la fraîcheur au cœur de la ville de demain ». On se demande si « la ville » qui répond à la journaliste ce n’est pas le deuxième cerveau de Piolle, Enzo Lesourt.

L'EAU ET LA FRAÎCHEUR EN 2050....

 Le lac « baignable «  de Villeneuve en 2026 si tout va bien pour remplacer la piscine des Iris fermée en … 2015. Ou bien » l’eau et la fraîcheur » avec des fontaines qui ne fonctionnent pas et des piscines fermées pour faire face à 2050. Isabelle Calendre n’est pas totalement dupe de ce charabia sans queue ni tête  : «  Quant à savoir si les piscines sont réellement condamnées, seul l’avenir le dira… » On le connait déjà cet avenir ,avec Vaucanson. 

C. GARNIER VÉTÉRAN VERTS/ADES POUR LA LANGUE DE BÉTON

L’affaire étant lancée dans les pires des conditions, la municipalité a tenté le rétropédalage en envoyant une vétéran de la langue de béton, Christine Garnier (Verts/Ades) au feu. Elue depuis 1995, de toutes les affaires Avrillier, elle a tenté d’éteindre l’incendie. « c’est du très long terme  » selon elle cette fin des piscines (France Bleu Isère). La piscine Vaucanson est simplement fermée « parce qu’elle est vétuste » (!). Pas parce que la ville ne l’entretient pas…

LA MALHEUREUSE OLMOS A OUVERT UN FRONT QUI TOMBE MAL

La malheureuse Olmos a ouvert un front qui tombe très mal pour Piolle. Aucun Rouge/Verts ne pouvait la démentir sur le fond, puisque c’est leur position, sauf qu’il ne faut pas le dire. Sur tous les dossiers sensibles ils avancent masqués.

UNE MAMAN : "UNE MINORITÉ D'ENFANTS PRIVILÉGIÉS SAURONT NAGER"

Comme l’explique ahurie Flore, une maman, «  Je n'ai jamais entendu un discours pareil. Il y a beaucoup d'enfants qui apprennent à survivre dans l'eau grâce à l'enseignement de la natation à l'école.  S'ils n'ont pas accès à la natation à l'école, il y a un certain nombre d'enfants qui ne sauront pas nager. En fait, il y aura une minorité d'enfants privilégiés qui auront accès à des cours privés et qui sauront nager" s'insurge-t-elle sur France Bleu, laquelle Radio prend bien soin de ne pas donner la parole au groupe d’opposition qui a soulevé le dossier.

 

LA FIN DE L'ÉGALITÉ DE L'APPRENTISSAGE DE LA NATATION

« Par idéologie, la majorité voudrait sacrifier des équipements publics essentiels et supprimer l’apprentissage de la natation » avait lancé Alain Carignon en apprenant la nouvelle (DL du 25/11/21) . Mais où ça se gâte pour Éric Piolle c’est que cette bévue permet d’éclairer une affaire que soulève sans être entendue le groupe d’opposition : la fin de l’égalité dans l’apprentissage de la natation scolaire et la fin du remplissage de ses obligations par la ville.

C. GARNIER RECONNAIT L'ÉLIMINATION DE CERTAINS ENFANTS

Dans ses réponses Christine Garnier, spécialiste de l’enfumage, explique que la ville «  priorise les plus grands « pour la natation en accord avec … « l’éducation nationale «. "Priorise" veut dire supprimer l’apprentissage de la natation pour des enfants : « Les cours ne peuvent pas être assurés effectivement en maternelle, mais je le redis, ça a été vu avec l'Éducation nationale qui a priorisé les plus grands" reconnaît -elle.

FRANCE BLEU : "NON TOUTES LES CLASSES DU PRIMAIRE N'ONT PAS ACCÉS à la NATATION"

Sauf que France Bleu Isère est allé un peu plus loin et constate : « vérification faite auprès d'écoles à Grenoble, non, toutes les classes de primaires n'ont pas la possibilité d'avoir des cours de piscine cette année. Et c'est bel et bien en raison du manque d'équipements ». Un gros mensonge supplémentaire de Christine Garnier qui a perdu toute crédibilité. Anne-Sophie Olmos a ouvert la boite de Pandore. L’apprentissage de la natation est bien déjà supprimé pour une partie des élèves et l’objectif est d’en priver tous les autres. Sauf ceux qui disposent d’une piscine privée.

LES AMIS DU FÉMINISTE ACCUSÉS DE VIOL

Pendant que Grenoble brûle, il manifeste à Paris avec Sandrine Rouseau contre les violences faites aux femmes. Au même moment ses amis Juan Branco et Nicolas Hulot sont accusés de violence sexuelle.

Le financement d’un abri pour les gilets jaunes en fait la risée de la France et fait monter la colère des grenoblois qui attendent de l'argent  pour des équipements de base.

DIRECTRICE DE RICHARDSON : "AUCUN CONTACT AVEC LE MAIRE"

 L'autre montée au créneau est celle de la Directrice de Richardson -une femme, Nathalie Pauletto- qui affirme n’avoir eu aucun contact avec le Maire après l’incendie dont son entreprise a été victime quartier des Alliés. Nicolas Kada, Perroquet-Adjoint (Verts/FI) avait répété ce que le cabinet lui avait dit : Piolle prendrait contact avec la directrice lundi, après son week-end parisien. Rien ne presse en effet. Il ne s’agit que d’un incendie dans la ville. Joins mercredi par le site d’information en ligne Place Gre’Net, Nicolas Kada précise « qu’Éric Piolle n’a pas réussi à joindre l’entreprise par téléphone… »

IMPÉRITIE, CAFOUILLAGES, MENSONGES ...

Cette impéritie, ces cafouillages, ces contradictions, ces mensonge, ces élus contraints de  répéter des éléments de langages absurdes, alors qu’ils pourraient faire mieux,  libérés de ce joug ;

LE SOCIÉTAL LUI REVIENT EN BOOMERANG TRÉS FORT 

Un Maire totalement absent des problématiques de sa ville, de plus en plus en fuite en avant sur des thématiques sociétales qui lui reviennent en sévère boomerang, la gestion de la ville est de plus en plus, en effet,  ce canard sans tête qui court éperdu dans un sens et dans un autre au gré des foucades d’un chef qui a déjà dit Adieu à Grenoble. Un spectacle qui n’a rien de réjouissant

(1) Anne-Sophie Olmos est une apparatchik : co-présidente du groupe Verts/FI, elle avait été chargée d’une opération d’enfumage, les «Grenopolitains » qui a du être abandonnée quand «  Grenoble, le Changement » l’a révélée. Elle était Présidente de la Commission d’appels d’offres quand les marchés sans appel d’offres ont été accordés à l’association amie Fusée qui valent à Éric Piolle de comparaitre en correctionnelle

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *