PROPRETÉ de GRENOBLE : VOUS POUVEZ DONNER VOTRE AVIS au “DAUPHINÉ”

"Le Dauphiné" qui n'a jamais publié d'images sur la saleté de Grenoble et n'a jamais mis en cause la gestion municipale et Métropolitaine des déchets et du ramassage des ordures ménagères annonce que dans "le cadre d'un article à paraître prochainement, nous vous invitons à donner votre avis sur la propreté à Grenoble. Voici la question : estimez-vous que Grenoble est une ville ... "

QUATRE RÉPONSES SONT POSSIBLES

Suivent les 4 réponses possibles : Très propre, Plutôt propre, plutôt sale,, Très sale. Hier après midi ,étrangement, sur les 1 100 premiers votants il ne s'en trouvaient que 10 % pour trouver la ville très ( 2%) ou plutôt ( 8%) propre. On imagine sur commande.

EXPRIMEZ-VOUS

Si vous vous exprimez, ce que nous vous conseillons, (cliquez) vous pouvez-faire monter ce pourcentage de grenoblois satisfaits de la propreté de la ville.... Rendez-vous sur https://c.ledauphine.com/societe/2021/11/24/isere-grenoble-donnez-votre-avis-sur-la-proprete-de-la-ville

PARMI LES PAS BONS POUR LE TRI SELÉCTIF

On le sait, même Christophe Ferrari le Président (PS repenti) de la Métropole a reconnu que nous étions parmi les "pas bons" sur la qualité du tri sélectif. Les fautes, cafouillages dans la gestion des déchets, dont les élus Verts d'Éric Piolle assument la responsabilité depuis 7 ans, sont légion.

DES FAUTES QUI SONT LÉGION

Ainsi, les grenoblois ont trié un mois leurs déchets alors qu'ils étaient tous brûlés. On expédie encore en Europe par camion des déchets qu'on ne sait pas traiter sans que leur destination soit d'une transparence absolue. 

DES POUBELLES QUI DÉBORDENT PARTOUT 

Les usines à gaz mises en place avec les différentes poubelles, la suppression de nombreux jours de ramassage ont pour conséquences des poubelles qui débordent, des propriétés entières qui ont renoncé au tri afin d'éviter la prolifération des rats. Mais les logements sociaux, eux, doivent tout supporter.

L'OPPOSITION A FAIT DES PROPOSITIONS

Alain Carignon et le groupe d'opposition sont intervenus mille fois sur cette problématique sans que "Le Dauphiné" ne veuille consacrer un vrai dossier à leurs solutions. Car le Président du groupe d'opposition, fort de ses résultats de Maire dans ces domaines, a même proposé de participer à un groupe de travail, ayant parfaitement identifié les blocages. 

L'IRRESPONSABILITÉ MUNICIPALE 

Jusque là la municipalité n'a rien voulu entendre. Alors les encombrants jonchent les trottoirs et les corbeilles débordent, deux problèmes qui sont de "compétence" municipale, donc sous l'irresponsabilité de l'ineffable Gilles Namur l'Adjoint (Verts/FI) à la fraîcheur. Qui court d'échec en échec en racontant des sornettes. 

EST-CE QUE "LE DAUPHINÉ" ENQUÊTERA VRAIMENT ?

On ne sait pas si, à l'issue d'un vote dont on ne peut prévoir l'issue, le "Dauphiné" enquêtera vraiment, mettra face à face l'échec et l'inertie municipale avec les solutions préconisées par ceux qui ont prouvé qu'ils savaient traiter ces questions et savaient offrir un environnement de qualité aux Grenoblois. 

2014 : PIOLLE DEMANDE DU TEMPS POUR LA PROPRETÉ URBAINE !

Ou si le journal se contentera d'un lénifiant article dans lequel Gilles Namur (et pourquoi pas Lucille Lheureux qui en était chargée avant lui !) répondront que tout est en route. Si les faits intéressent le journal, rappelons que deux mois après son arrivée à la mairie, le 21 mai 2014, répondant aux habitants de l'Union de Quartier Aigle/Foch/Libération qui lui reprochaient la malpropreté de Grenoble, Eric Piolle avait superbement répondu : " laissez moi le temps de découvrir comment fonctionne le service de propreté urbaine" ...

IL A DES SOLUTIONS POUR TOUT, SAUF CE DONT IL EST RESPONSABLE

Le Grand Timonier a pu depuis trouver des solutions au réchauffement de la planète et nous rassurer pour 2050. Il a pris des positions définitives sur les genres, la sexualité, le féminisme, a failli devenir le "meilleur Maire du monde" malheureusement battu par les redoutables  Maires de Grigny et Saint Omer, il est devenu à Abidjan le Président de l'observatoire international de la démocratie participative -mais oui- dont beaucoup d'ignares ignoraient l'existence, mais il n'a pas trouvé le temps de "découvrir comment fonctionne le service de propreté urbaine". A quoi ça tient.

On ne sait pas encore si le "Dauphiné" mettra en perspective avec l'historique des déclarations hilarantes de Piolle, comme il le fait si bien sur certains dossiers, ou se contentera d'un factuel qui épargne les responsables. En tout cas les grenoblois ne s'y trompent pas.

CLIQUEZ POUR DONNER VOTRE AVIS AU "DAUPHINE"  

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *