DANS SA TÊTE, É. PIOLLE EST DÉJÀ PARTI

« Si j’avais été candidat à la Présidentielle, cela aurait été différent. Je ne vois pas de raison pour arrêter, même s’il ne faut jamais dire jamais ». A la question de sa démission de Maire Éric Piolle annonce à Ève Moulinier (DL du 10/11/21) qu’il aurait déjà démissionné s’il avait été désigné à la primaire des Verts. Ainsi dès le lendemain de sa réélection -sans que les grenoblois n’en aient été jamais informés pendant sa campagne- il avait engagé un processus d’abandon de la ville.

K.O DEBOUT, PUIS GROGGY AVEC SA CONVOCATION AU TRIBUNAL 

Depuis son K.O debout à la primaire des Verts, la décision du parquet de le faire comparaitre devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme il est visiblement groggy. Comment un homme dont « ses frères et sœurs sont jaloux » et à qui « tout réussit » comme il l’a dit lui-même de Lui-même, pourrait- il se remettre de telles humiliations ?

A ABIDJAN POUR ÊTRE PRÉSIDENT d'UN MACHIN VIDE

Il continue donc à tenter de se droguer aux médias et aux voyages.  A l’extérieur  de Grenoble ne demeure en  effet  que le titre de Maire, la considération qui l’accompagne à laquelle il est si attaché, pas les inconvénients de la fonction. Il  est allé à Abidjan se faire élire « Président de l’Observatoire International de la démocratie participative  «  sur lequel il n’a tout de même pas osé faire du foin à Grenoble car les quolibets sur cette tartufferie auraient été trop nombreux.

A GLASGOW POUR NE PAS PRÉSIDER TOUT LE CONSEIL MUNICIPAL

On l’a vu à Glasgow puis à Paris pour manifester avec un tee-shirt aux côtés de Sandrine Rousseau pendant que Grenoble brûlait et que ce grand humaniste n’avait pas un mot pour aucune des victimes du sinistre. Il a même présidé seulement la moitié du dernier Conseil Municipal. Cet homme de près de 50 ans, encore en tee-shirt,  semble user de ses jouets comme un ado pas fini. Grenoble c’est déjà terminé et il confirme qu’il ne se représentera pas.

A LA FIN IL NE REND AUCUN COMPTE 

Sur Télégrenoble Alain Carignon avait dénoncé la supercherie qui consistait en fin de premier mandat à affirmer qu’il fallait deux mandats pour juger du travail et à la fin du second de ne plus être là pour rendre des comptes.

Sur TéléGrenoble Alain Carignon a dénoncé la supercherie 

DE PLUS EN PLUS EN DÉCALAGE AVEC LE RÉÉL

Mais prisonnier de ses marottes, il est aussi de plus en plus en décalage avec le réel. Sur le seul exemple du GHB, dite la drogue du violeur, ses solutions dans une lettre à Macron permettent de comprendre pourquoi Hewlett-Packard a préféré s’en séparer par un chèque plutôt que de le garder pour s’occuper d’une partie de sa logistique.  

DES CONTRAINTES QUELLE QUE SOIT LA TAILLE DE L'ÉTABLISSEMENT

Dans cette lettre il  demande que l’Etat contraigne chaque lieu accueillant du public à disposer d’un poste (imaginez le bar avec 2 personnes…) pour accompagner les victimes, à créer un espace protégé qu’elle que soit sa surface, à dégager des crédits de formation pour tous les intervenants, un affichage visible de sensibilisation aux violence sexistes et sexuelles… (DL du 21/11/21) Avec ça la drogue va cesser de circuler…

ARRÊTER D'ÊTRE MAIRE ? "IL NE FAUT JAMAIS DIRE JAMAIS"

Il est maintenant pleinement enfermé dans ses thématiques sociétales, les seules qui le motivent et applique à la gestion grenobloise la froideur et la distance de son personnage. En laissant le doute avec « Je ne vois pas de raison pour arrêter, même s’il ne faut jamais dire jamais « chacun comprend son interrogation de savoir s’il s’en va aux législatives de l’année prochaine ou aux Européennes de 2024.

PARTIR AUX LÉGISLATIVES ? CONVOCATION AU TRIBUNAL 

Son souhait de partir dans la 3 ème circonscription au printemps prochain est douloureusement contrarié par sa convocation au tribunal correctionnel le 1er mars pour des soupçons de favoritisme.  Difficile de mener campagne au milieu d’un débat judiciaire.

LA PROTECTION JUDICIAIRE LUI RETOMBE DESSUS

Lui qui a bénéficié d’une incroyable protection du parquet qui a attendu 2 ans et demi pour donner suite au rapport de la Chambre Régionale des Comptes afin de lui permettre de passer les municipales et la primaire des Verts sans casserole subit maintenant l’inconvénient de ce calendrier très favorable. Il contraindrait Eric Piolle à attendre les Européennes pour sortir enfin, à demeurer Maire jusqu’en 2024, un mandat qu’il n’exerce plus psychologiquement, ni en termes d’implication personnelle.

PAS UNE BONNE NOUVELLE POUR LES GRENOBLOIS ...

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les grenoblois qui vérifient dossier par dossier la gestion chaotique de  la municipalité : pont Esclangon, place Note Dame, Cours Berriat, place aux enfants et maintenant la pérennisation des Roms partout quartier des Alliés avec le squat du 106 créant un désespoir absolu chez les habitants et les entreprises du quartier.

... A MOINS QUE DES MEMBRES de la MAJORITÉ SE RESSAISISSENT ?

Si la majorité municipale disposait d’une conscience politique libre -ou au moins certains de ses membres moins dépendants du système verrouillé-  ce serait à elle de stopper vite cette lente agonie.  Afin de rendre service aux grenoblois.

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *