A.CARIGNON : “DES QUARTIERS ENTIERS ATTENDENT É. PIOLLE”

" Je considère qu'Eric Piolle  a trahi les grenoblois en leur cachant qu'il serait candidat à la présidentielle lors des élections municipales. Il a refusé de répondre quand je lui ai posé la question pendant les débats. Il a abandonné la ville, le lendemain de son élection... "Alain Carignon a pointé là ou ça fait mal lors de on interview vigoureuse et argumentée sur TéléGrenoble. 

"Éric PIOLLE N'A PAS EFFECTUÉ 75 DÉPLACEMENTS DANS GRENOBLE"

Interviewé par Thibault Leduc le responsable a fait surgir le réel grenoblois sur le plateau de la télé locale. Ça changeait du ronronnement habituel. Alain Carignon a rappelé qu'Éric Piolle avait effectué 75 déplacements en France et "n'a pas effectué 75 déplacements dans Grenoble. Des quartiers entiers attendent le Maire pour traiter leurs problèmes. Éric Piolle discute avec les Français, pas avec les grenoblois !" Ajoutant: " je lui ai demandé qu'il en tire les conséquences et désigne un membre de sa majorité pour lui succéder" 

 

Alain Carignon sur TéléGrenoble : sans concession

 

IL ENTENDRAIT PARLER DES PROBLÈMES

On imagine en effet que, s'il se déplaçait aux Assemblées d'Unions de Quartier, s'il se rendait dans les quartiers, écoutait les habitants, Éric Piolle entendrait parler de la saleté, de l'insécurité, des problèmes de déplacements, de disparition des ilots de respiration...

UN GOUFFRE ENTRE LE DISCOURS ET LA RÉALITÉ DE SA POLITIQUE

Dans l'interview Alain Carignon dénonce la création d'ilots de chaleur par une municipalité qui prétend lutter contre le réchauffement climatique, privant au passage des centaines de grenoblois du soleil et de la vue sur les montagnes : "il y a un gouffre entre les discours sur le réchauffement et la réalité de sa politique".

 

LA DÉMOLITION DE L'AUTO-PONT NE CHANGE PAS LA VIE

Thibault Leduc a repris à plusieurs reprises des arguments  de la com' municipale pour tenter d'oublier l'essentiel. Présentant ainsi la démolition de l'auto-pont de  Villeneuve comme une avancée essentielle. "La démolition ne changera rien à la vie des Habitants du Village Olympique ou de Villeneuve. On s'attaque toujours aux infrastructures et aux façades, mais jamais à ce qu'il y a à l'intérieur. Le projet Grand Alpes s'inscrit dans la continuité d'une politique d'urbanisme qui a échoué" lui a répondu Alain Carignon.

LA FRICHE URBAINE EX ALLIBERT ABANDONNÉE DEPUIS 15 ANS !

Rappelant la friche urbaine, ex Allibert, abandonnée  depuis 15 ans sur laquelle Nicolas Pinel a proposé au nom de l'opposition de réaliser une vaste ferme urbaine afin de disposer d'un espace de respiration et de favoriser les circuits courts. "Éric Piolle en a proposé des milliers à travers la France dans sa campagne présidentielle, mais refuse celle-ci ! "

 

LES ACQUÉREURS DE MIXITÉ SOCIALE SONT SPOLIÉS

L'appauvrissement de la classe moyenne trompée par une fausse mixité sociale avec la nouvelle catastrophe qui se dessine avec le quartier Flaubert a aussi été dénoncé. Alain Carignon rappelant que le Conseil Municipal avait décidé que seulement ... 30 logements HLM seraient vendus chaque année sur le territoire à des locataires occupants : "un refus de l'accession à la propriété qui est un refus de la promotion sociale véritable" .

INSÉCURITÉ : GRENOBLE A PRIS LA TÊTE 

Bien entendu la question de l'insécurité a été abordée et malgré les tentatives il est impossible de la banaliser. Il n'y a en effet aucune raison autre que le laxisme municipal, pour que Grenoble soit devenue la première des grandes villes pour les agressions violentes et les vols à la tire pour 1000 habitants. Alain Carignon a cité les propositions précises, argumentées à l'aide d'exemple précis vécus par Grenoble, qui pourraient renverser la tendance. 

PRÉPARER UN AUTRE AVENIR 

40 mn denses d'interview, qui permettent aux Grenoblois de vérifier que l'opposition est vigilante, qu'elle est à l'offensive et qu'elle fourmille d'idées pour préparer un autre avenir à Grenoble. Un avenir  qui privilégie la qualité de vie de ses habitants .

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *