CRS BERRIAT : UNE VILLA-JARDIN de la VILLE ABANDONNÉE DEPUIS 7 ANS

"Nous les voisins, les riverains ont est écoeurés , cette villa appartient à la ville depuis 7 ans, elle est murée et dispose d'un beau jardin potentiel. Mais qu'est-ce que c'est que cette gestion de Grenoble ?" nous écrivent des grenoblois en nous adressant ces images.

QUI CHIFFRERA LE COÛT SOCIAL ET FINANCIER ? 

Au 101 bis cours Berriat la gestion Piollesque s'étale en effet avec magnificence : au plan financier qui chiffrera le coût d'un bien inutilisé alors que la ville pleure sur son budget?  Au plan social, du logement qui lui fera remarquer que ses larmes sur ces questions seraient plus crédibles s'il inventoriait sérieusement les possibilités existantes de la ville? 

DES VISITES DANS TOUTE LA FRANCE, SAUF à GRENOBLE

Eric Piolle a effectué ... 75 visites en France pour rencontrer des citoyens alors qu'il n'a pas effectué 75 visites dans Grenoble depuis qu'il est Maire. S'il se rendait seulement cours Berriat en observant le décor et en questionnant les habitants il verrait tout de suite les immenses lacunes de sa gestion. Il a préféré se rendre à Abidjan en Côte d'Ivoire pour se faire élire ... "Président de l'observatoire international de la démocratie participative". De qui se moque-t-on ? 

SQUAT MUNICIPAL 38 D'ALEMBERT : NI LOYER, NI RÈGLES

On s'étonne que le squat municipal voisin du 38 rue d'Alembert, qui occupe les locaux avec la complicité de la municipalité ne s'étende pas ? Ses activités ont besoin d'une extension. Le fait de ne payer ni loyer, ni eau, ni électricité, de n'appliquer aucune des règles de sécurité et d'hygiène imposées à tous devrait permettre d'annexer cette propriété.

LA VILLA VA ENTRER DANS "L'URBANISME TRANSITOIRE" ?

Il n'est pas exclu que, l'ayant découvert, l'inénarrable Yann Mongaburu (Verts/Ades) le comptabilise dans sa mirobolante liste dites, de "l'urbanisme transitoire" qui dure, fourre tout et cache sexe d'un immobilisme coupable.

LE COURS BERRIAT SE MEURT

Une telle gabegie à des conséquences financières pour la ville évidemment. Mais elle contribue particulièrement à la dégradation de tout un quartier. La collectivité est en train de mettre un plan d'acquisition des commerces fermés tellement le cours Berriat est mort , mais cet abandon municipal en est la première des causes, outre les problèmes d'accessibilité.

O.BERTRAND (Verts/Ades) CENSÉ TRAITER LES DOSSIERS

La municipalité incapable de gérer son propre patrimoine prétend gérer les commerces. On marche sur la tête. Acculé, Eric Piolle écope très mal les problèmes dont il est lui-même la cause. Au passage cette situation démontre aussi l'inanité des élus de secteur: Olivier Bertrand (Verts/Ades) est censé traiter les dossiers du quartier. Il ne sert à rien alors qu'il figure toujours parmi les mieux indemnisés de la majorité municipale au titre de son historicité d'appartenance à la secte Avrillier.

LE GRAND TIMONIER CONTINUE de DONNER DES LEÇONS au MONDE

Rue par rue, quartier par quartier la déliquescence municipale se vérifie très concrètement. Le Grand Timonier n'a toujours pas compris qu'il ne serait pas Président de la République et continue donc d'aller donner des leçons au monde d'Abidjan à Glasgow ou il sera cette semaine. Persistant à ignorer superbement Grenoble et les Grenoblois. Il n'est pas exclu qu'à un moment ou à un autre, ceux-ci se réveillent et sifflent la fin de partie.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *