SEM INNOVIA ET SAGES : L’OPPOSITION DEMANDE LEUR FUSION

La grande pagaille, la superposition des structures qui s’accumulent, l’absence de mutualisation entre la Métropole et la ville. Les alertes arrivent par tous les bouts : les dépenses de fonctionnement qui explosent et la Chambre Régionale des Comptes qui dénonce la gabegie. Il n’y a toujours pas de pilote dans l’avion «  Grenoble ».

SEM " STRUCTURELLEMENT DEFICITAIRE " 

Par exemple sur les deux Sociétés d’Economie Mixte,  les rapports des Commissaires aux Comptes sont très alarmants. Ils concluent que la SEM Innovia  «  est structurellement déficitaire et son modèle économique précaire » et pour  la SEM Sages c’est pas mieux «  son modèle économique est précaire et déséquilibré »  . Il est vrai que ses recettes baissent et  le personnel augmente en même temps que la dette qui fait un bon de +35 % !  

SEM GRENOBLOISE DE COMPETENCE METROPOLITAINE

La Chambre régionale des Comptes, elle, s’étonne que la SEM innovia qui porte des opérations à vocation scientifiques, économiques et d’habitat soit grenobloise alors que ces compétences-là  sont Métropolitaines . En réalité visiblement ces entités correspondent à des chasses gardées qui permettent à chacune  de nommer un directeur général, de recruter à la tête du client. L’une est présidée par Pascal Clouaire ( Verts/FI) qui a succédé à Maud Tavel ( Verts/FI) qui l’a laissée exsangue et l’autre par Philippe Cardin le Maire (PS) de Meylan.

UNE TÊTE DE LISTE DES VERTS CASEE DIRECTEUR GENERAL

Ces SEM sont souvent utilisées pour caser les amis. On se souvient que Pierre Kermen ( Verts/Ades) tête de liste des Verts en 2001, ex Adjoint à l’urbanisme de Destot, qui avait accepté de s’effacer devant Piolle en 2014 s’était retrouvé ( récompensé ?) propulsé Directeur Général de la SEM Innovia, frais retraité de l’université. Il avait fallu licencier à grands frais Valérie Dioré, la Directrice Générale qui donnait satisfaction pour libérer la place. Au passage la seule femme à la tête d’une SEM : à la même période Eric Piolle signait l’une de ses multiples chartes l’engageant à la promotion prioritaire des femmes… 

 

UN NOUVEAU SERVICE CREE POUR Y.MONGABURU ( Verts/Ades)

Les Rouge/Verts grenoblois pensent toujours qu’à un probléme doit répondre une structure ou une commission . Souvent les deux . Rarement une solution. Ainsi , alors que cet entassement est reconnu, dénoncé ils ont doté Yann Mongaburu  (Verts/Ades) d’un nouveau service afin de s’occuper de « l’urbanisme transitoire » nouveau titre dont il a été affublé après son échec à la Métro. Alors que les SEM souffrent du manque de travail, cherchent des études pour faire leur fins de mois, alors que l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Grenobloise ( AURG) est aussi la pour ça et très bien dotée en personnel.

L'OPPOSITION PROPOSE DE REGROUPER 

Au Conseil Municipal et au Conseil Métropolitain, le groupe d’opposition ( 1) dénonce cette situation et propose d’y remédier. Alain Carignon a ainsi déposé un amendement afin que soit étudiée au plus tôt la fusion des SEM Innovia et Sages. Ce qui économiserait déjà un poste de Directeur Général et une présidence… Des services pourraient être regroupés dont la communication… Eric Piolle a fait refuser ces propositions de bon sens, arc-bouté sur son sectarisme, n’acceptant aucune économie de fonctionnement, ni aucune réorganisation structurelle.

A l'occasion du dossier Flaubert, Alain Carignon a demandé la fusion des SEM

Les rapports de la Chambre Régionale des Comptes dénonçant cet état de fait vont donc continuer à s’empiler. Il est arrivé une fois ou la ville – en 2016- a échappé de justesse à la mise sous tutelle. Partie remise?

(1) Alain Carignon, Nathalie Béranger, Brigitte Boer, Chérif Boutafa, Nicolas Pinel, Dominique Spini

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *