LE VRAI MARCHÉ DE NOËL RÉDUIT DE MOITIÉ

Alors que la pandémie nécessite l’étalement, alors que tout le centre-ville espère une relance de l’activité par l’animation, Le Grand Timonier de la ville a décidé de supprimer les marchés de Noël de la place Grenette, de la rue Félix Poulat et du square Léon Martin. Ce dernier consacré à l’économie sociale et solidaire qui n’attirait pas les foules est imposé au traditionnel marché de la place Victor Hugo. Il représentera même 50 % de la surface.

"LE BONNET PÉRUVIEN MULTICOLORE TRICOTÉ MAINS..."

C’est à dire que le marché de Noël est réduit de moitié. Et son extension totalement supprimée.  Comme le nombre de jours est réduit le prix d’installation au M2 augmente -bon moyen d’aider le commerce- et les tarifs seront différenciés selon l’activité.  Les stands qui interpellent les consciences bénéficieront de tarifs avantageux, le manque à gagner étant compensé par ceux qui travaillent… « le bonnet péruvien multicolore tricoté mains, on n’est pas contre mais il faudrait cesser que ce soit partout tout le temps «  a lancé Alain Carignon au Conseil Municipal de septembre.

UNE VISION IDÉOLOGIQUE, UNE MÉTHODE DOGMATIQUE

La vision idéologique et la méthode dogmatique de la municipalité s’imposent partout. Au lieu de laisser chaque famille juger elle-même en fonction de sa sensibilité et de sa conscience la part de solidarité qu’elle doit assumer à Noël et jusqu’ou chacune veut en informer les enfants, Éric Piolle décide à leur place. Pourtant pour chaque enfant, suivant son parcours, ses problèmes, la réponse n’est pas la même. Il faudra donc traverser des chalets qui « interpellent «  pour aller boire un vin chaud ou partager un foie gras… Pour ce dernier la question de la condition animale se posant aussi.

 

TOUT LE MONDE A BIEN COMPRIS SANS LES ROUGE/VERTS...

Tout le monde a bien compris -sans les Rouge-Verts- qu’on ne vit pas dans le meilleur des mondes mais faire peser à chaque instant sur tous comme une menace permanente ne correspond pas à la réalité. La question climatique peut aussi recevoir des réponses par les innovations techniques, malgré la malbouffe l’espérance de vie n’a jamais été aussi importante et il sera difficile de nourrir 10 milliards d’individus en cultivant son carré de jardin devant chez soi.  En France après redistribution l’écart des revenus est de 1 à 3, l’un des plus réduits du monde et la santé , l’éducation sont gratuites...

LA MAGIE DE NOËL DANS LE REGARD DES ENFANTS

La magie de Noël « dans le regard des enfants » évoquée par Alain Carignon au Conseil Municipal doit être préservée. Comme un bien culturel qui rythme la vie d’une Nation, qui appartient à ses mœurs et à son histoire, aux croyants et aux incroyants . «  la nature d’une civilisation  c’est ce qui s’agrège autour d’une religion « selon André Malraux.  En effet. Cela ne fait pas de la France un Etat religieux mais ce qui lui donne son caractère et sa spécificité.

Alain Carignon a défendu le marché de Noël au Conseil Municipal

 

DÉCONSTRUIRE UN IMAGINAIRE COMMUN

Les coups de boutoir donnés par tous les côtés ont pour objet de déconstruire cet imaginaire commun qui nous rassemble et nous unit au-delà de nos différences. Le rythme des fêtes traditionnelles participe de ce sentiment d’appartenance essentiel pour conserver un destin collectif. Le marché de Noël bon enfant de la place Victor Hugo, sans prétention autre que de partager un moment de convivialité chaude, autour d’un verre, d’un plat est de trop pour la majorité municipale. En 2021 il aura déjà été réduit de moitié. Et après ?

Il faut donc s'y rendre en masse et profiter de son ambiance chaleureuse.

 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *