BASTILLE/RABOT : LA CAPITALE VERTE RASE LES VÉGÉTAUX

Ça continue très fort la "capitale verte". L'opposition ne peut plus suivre. De Jean Macé à Beauvert, partout la municipalité fait la chasse aux espaces verts, aux végétaux. 

LA BARRIÈRE DE VÉGÉTAUX et de LILAS ÉRADIQUÉE

Mercredi à la Bastille, les engins de Piolle (qui n'avaient pas plus urgent dans la ville) sont monté au Fort Rabot pour faire place nette :  la barrière naturelle de végétaux et de Lilas qui bordait le muret, refuge des oiseaux, secteur ombragé pour les abris des chats et pour les promeneurs a été rasée sans ménagement. 

CHATS DÉLOGÉS SANS MÉNAGEMENT : MALTRAITANCE ANIMALE

L'association de protection des animaux "chats libres" présidée par Josiane Hirel  gère et entretien des maisons pour chats errants qui sont nourris et stérilisés. Un travail d'intérêt général effectué avec une attention et une empathie exceptionnelles pour les animaux. Les bénévoles ont découvert le saccage du site, les déplacement et le renversement de ces maisonnettes en s'y rendant. Un spectacle de désolation à pleurer. L'élue chargée des animaux, Sandra Krief, du parti animaliste ne peut pas rester à son poste et cautionner un tel mépris et la maltraitante animale. 

DES ABRIS CONCUS PAR DES ENFANTS HANDICAPÉS

Mépris des bénévoles des associations qui se dévouent sans compter, mépris des animaux malmenés, déplacés sans aucune considération. Rappelons que ces abris pour chats sont conçus par des enfants handicapés dont c'est la fierté. 

FORT RABOT : PIOLLE VEUT ACCUEILLIR SES INVITÉS

On le sait dans le cadre de "capitale verte" la seule "action" de Piolle est de la communication. Il y consacre quelques millions d'€. Il va donc accueillir des délégations à Fort Rabot qui va être repeint afin de faire bonne figure, sans que rien ne soit entrepris de sérieux à l'intérieur. Tout dans l'apparence et tout pour Lui.

PLACE NETTE AU BÉTON 

Il fait donc place nette au béton et supprime avec allégresse tous les éléments naturels, non organisés par la main de l'homme, qui faisaient le charme du site. Ainsi les grenoblois ne peuvent pratiquement plus pénétrer dans des jardins publics  non entretenus ou les rats pullulent mais pour ses visiteurs de la capitale verte, Eric Piolle  supprime cette végétalisation naturelle dont il parle sans cesse.

IL NE PRÉSIDE PLUS RIEN

Avec les taxis, le pont Esclangon, la place aux enfants, la machine municipale devient folle à proportion que le Grand Timonier poursuit sa campagne personnelle. Hier il ne présidait même pas la conférence des présidents des groupes qui prépare les Conseils municipaux à laquelle Nicolas Pinel, Conseiller Municipal représentait le groupe d'opposition.

APRÈS G. NAMUR, LES BOURDES DE É. CARROZ et K. HABFAST 

Hier (DL du 17/9/21) Emmanuel Carroz Adjoint (Verts/FI) était contraint de reconnaitre que "la Ville s’était engagé à suspendre, jusqu’en décembre 2021 le loyer de  l’association Patrimoine et Développement. "Trois mois plus tard, « la situation, malgré les mots d’Emmanuel Carroz, n’a pas évolué », regrette Claude Ferradou, le président de l’association. Bernadette Cadoux, la vice-présidente, poursuit : « Et cela tombe vraiment mal alors que nous préparons les Journées du patrimoine, avec une vingtaine de nos bénévoles et les membres du bureau. » 

M. TAVEL CONTINUAIT à VERBALISER LES TAXIS 

Dans le cas des taxis "la décision" prise par Gilles Namur n'avait reçu aucun début d'application, les policiers municipaux continuant à verbaliser sur ordre de l'autre Adjointe, Maud Tavel. Dans le cas de l'association "Patrimoine et Développement"  un autre Adjoint inefficace chargé du patrimoine, Klauss Habfast ne devait rien en savoir. Ou s'en moquer. 

PLUS DE PILOTE DANS L'AVION MUNICIPAL FOU 

Il n'y a plus de pilote dans l'avion municipal fou. Le dernier épisode de l'éradication de toute la végétalisation du Rabot et de maltraitance des animaux est plus que lamentable. Il est intolérable et il faut vite qu'Eric Piolle cesse de prendre Grenoble en otage de ses ambitions personnelles. 

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *