ET É.PIOLLE CRÉA LE DÉSERT….

De plusieurs quartiers nous parviennent des images impressionnantes prises à des heures de "normales". Elles démontrent qu'Eric Piolle est bien le grand visionnaire qu'il dit être. 

Il mérite ce titre de "Grand Timonier", Guide d'un peuple perdu, ordonnateur des changements de comportements calqués sur les siens. En effet, rue par rue, un peu comme Moïse souleva les eaux, il crée, Lui, le désert.

On ne voit pas partout dans Grenoble  les hordes de touristes, de piétons et de cyclistes épanouis dans la ville apaisée que nous sert à longueur de médias notre Sublime Maire, comme il existait la Sublime Porte du Grand Vizir. 

Au contraire ces derniers jours du côté de Berriat et de Notre Dame on ressentait plutôt un destin à ... l'avenue Agutte Sembat. 

GRENOBLE ÉPICENTRE DE L'INQUIÉTUDE ÉCONOMIQUE

Le 6 juillet dernier d'ailleurs la Chambre de Commerce et d'industrie de Grenoble réunissait plusieurs représentants des CCI des métropoles de France pour évoquer les nouvelles contraintes qu'Eric Piolle voudrait imposer à l'activité économique à travers les Zones à faible Emission (ZFE). Elles sont jugées totalement irréalistes, hors sol, ne correspondant à rien au plan technique comme industriel. Pour la journaliste Caroline Thermoz-Liaudy (L'Essor) "Grenoble est l'épicentre de l'inquiétude économique". Merci qui ? Jusqu'à quand le secteur économique et le commerce vont-ils accepter les foucades du chef ? Le cours Berriat a montré qu'on pouvait réagir.

M.SCHIAPPA : "IL ENTEND DEVENIR PRÉSIDENT, COCASSE..."

Pour l'instant ça n'empêche pas Eric Piolle de continuer de pérorer. Sauf qu'il se fait de plus en plus clouer le bec. Après Le Point ("Piolle, le plus anti-écolo de France") Libération ("personne ne voit Piolle à L'Elysée") c'est Marlène Schiappa qui s'y colle : "Piolle veut être candidat à la primaire pour devenir président de la République. Il ne sait pas faire respecter le règlement intérieur de sa piscine municipale, et il entend devenir président de la République, garant des institutions. C’est assez cocasse…".

E.PIOLLE S'ENFERRE DANS UN CRÉNEAU TRÈS ÉTROIT

Sa dernière sortie avec l'étudiante voilée très controversée qui symbolise toute la dérive islamo-gauchiste de l'UNEF dénoncée très largement à gauche, montre qu'il s'enferre dans un créneau très étroit. Il veut mobiliser l'extrême gauche contre Yannick Jadot qui fait preuve de sens des responsabilités. Pourtant, en matière de rupture, même Jean-Luc Mélenchon a fait savoir qu'il préférait Sandrine Rousseau chez les Verts. L'extrémisme de Piolle est en effet très sociétal et très peu social. Il préfigure des destins électoraux à la Eva Joly (2%) .

LA MÈCHE EST ALLUMÉE

Le désert grenoblois d'un côté, les baffes nationales à répétition et la dérive sectaire de l'autre, les ingrédients sont réunis pour un feu d'artifice. La mèche est allumée. La seule incertitude est sa longueur.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *