LE JOLI MOIS DE MAI DE L’ESCROLOGIE MUNICIPALE

La vie quotidienne à Grenoble au temps de M.Piolle. Des témoignages sans commentaires 

VIVRE 38 RUE D’ALEMBERT : 

Rue D'Alembert : Mercredi 26 mai 2021 : il est environ 16 h 30 le parking du squat se remplit de monde puis soudain : musique à fond + travaux + une vingtaine de personnes qui parlent fort à cause de la musique. Durée : 2 heure et demi,
Extrait audio envoyé Police, préfet et Mairie de Grenoble. Appel Police à 17 h 19. Appel Police à 18 h 14
Comme d'habitude ne passeront pas. 

FIN de la FÊTE : UNE HEURE DU MATIN

Jeudi 27 mai 2021 :
21 h / 21 h 30 : le parking du squat du 38 rue d'Alembert se remplit de monde entre 10 et 20 personnes. Ils parlent haut et rigolent pour un oui ou un non. Appel du 17 à 22 h 15 car le bruit est devenu insupportable. Impossible de regarder ma vidéo dans ce bruit. Puis ils rentrent dans le squat. Musique et blabla en sourdine quelqu'un a eu la bonne idée de fermer les fenêtres. Durant toute la soirée régulièrement quelqu'un vient jeter dans un receptacle installé sur le parking des bouteilles en verre sans prendre de précaution. 

00 H 58 fin de la fête. Ils sont tous sur le parking à bavasser et rigoler. Entre 10 et 20 personnes. Certaines voix sont celles d'ivrognes d'autres non. Ils restent sur le parking durant une bonne demi-heure. Ils ont passé une bonne soirée. Pas de doute. 

CRIS, CHANSONS COUPS DE MARTEAU

Vendredi 28 mai 2021 : 16 heures: le parking du squat du 38 rue d'Alembert se remplit de monde entre 10 et 20 personnes. C'est l'heure de l'atelier vélo. Ils parlent haut, crient, chantent et donnent des coups de marteaux (atelier vélo). Le bruit traverse mon appartement il est parfaitement audible dans la pièce située cours berriat dans laquelle je suis en train de travailler. J'ai du arrêter car j'étais en train de faire une vidéo professionnelle ce qui nécéssite un minimum de bruit. 

"JE COUVRE LE BRUIT DU SQUAT par Maria CALLAS"

Vu que Police Nationale n'intervient plus sur ce lieu pas d'appel au 17 j'ai décidé au bout de 30 minutes d'enfer de couvrir le bruit des amis d'Eric Piolle en mettant un cd de Maria Callas a fond, appareil sur le bord de la fenêtre de ma chambre. Bruit du 38 couvert par la délicieuse et merveilleuse voix de Maria Callas. 

LA POLICE NE VIENT PAS

Ce système de défense a bien fonctionné donc il sera renouvellé en cas de nouvelles atteintes à la tranquilité publique par agression sonore ainsi plus de prises de tête avec Police qui ne vient pas quand les squatteurs mettent leur musique à fond et autres bruits (voir saisine IGPN) et je n'aurais plus à supporter les bruits du 38. 

E.PIOLLE REFUSE D'IMPOSER UNE CONVENTION D'OCCUPATION

Au dernier Conseil Municipal, au nom du groupe d’opposition Alain Carignon a demandé par amendement que soit à minima imposé à ce  squat municipal qui vit sur les impôts des grenoblois une convention d’occupation permettant de traiter les nuisances, le bruit, la sécurité et l’hygiène. Refusé. 

VIVRE RUE VOLTAIRE

La rue Voltaire a été soudainement fermée ces derniers jours pour travaux pour une durée indéterminée et en parallèle Eric Piolle avance la piétonisation du secteur Notre-Dame au 31 mai ce qui fermera aussi l’accès par la rue Bayard. Réflexions de riverains:

"JE ME BATS POUR M'EN SORTIR"

Je me bats pour m’en sortir après plusieurs mois de fermeture. Il fallait planifier ces travaux et pas nous mettre devant le fait accompli. Nous proposer d’autres locaux, nous organiser de la pub

Tickets de stationnement gratuit pour les clients dans le  parking le plus proche. Un aménagement pour les livraisons qui sont impossibles maintenant.

LES LIVREURS REPARTENT AVEC LA MARCHANDISE

Quelques habitants de la rue s’inquiètent pour leur santé comment accéderons le SAMU ou les pompiers ? Diminution voire suppression des charges. D’énormes problèmes de livraison, souvent les livreurs repartent avec la marchandise car ils ne peuvent pas livrer.

Alain Carignon a écrit à Eric Piolle pour lui demander de revoir à minima le calendrier de la piétonisation pour tenir compte de la situation. Pas de réponse.

VIVRE CASERNE DE BONNE

Caserne de Bonne : Suite à des plaintes de riverains relayées par l'Union de quartier une rencontre s’est déroulée le 27 mai dernier avec Alan Confesson (Verts/FI) Maire-Adjoint su secteur. Les habitants ont à nouveau pointé  de nombreux dysfonctionnements sur cette place très fréquentée, notamment pendant le dernier confinement, à savoir :

LA DISPARITION DES BOSQUETS 

- la disparition regrettée des plantations initiales en bosquets auxquelles se sont substituées depuis 7 ans des herbes sauvages, inesthétiques et surtout réceptacles de saletés et déjections canines et diverses;

LES PROBLÈMES D'HYGIÈNE, LES RATS  

- l'insuffisance de poubelles, la prolifération de rats,

- les problèmes d'hygiène et de manque de pudeur liés aux jets d'eau et bassin-miroir d'eau, lesquels quand 'ils fonctionnent, ce qui est aléatoire, se transforment en pataugeoire pour enfants et chiens et même en douches voire WC pour certains, faute de contrôles (pour mémoire, épisode passé d'intoxications d'enfants avec l'eau non potable) ;

L'ANARCHIE D'USAGES 

- l'absence d'organisation publique de l'ensemble de cette place où règne par moments l'anarchie d'usages entre skateurs, cyclistes, deux-roues motorisés et autres, au détriment des piétons et riverains dont même les entrées d'habitation donnant sur l'esplanade sont parfois dangereuses d'accès, les allées piétonnes étant transformées en routes;

LE PASSAGE DE LA DÉLINQUANCE 

- le passage couvert trop vaste et difficile à maintenir propre, situé entre la place et le jardin des vallons, entrée de l'hôtel, qui se transforme souvent en lieu de délinquances diverse et qu'il conviendrait de restreindre en surface et accessibilité.

DEMANDE DES CAMÉRAS De VIDÉO-PROTECTION 

IL a été demandé à la mairie de procéder à plus de surveillance et contrôles, notamment sur l'usage des fontaines, voire d'installer des caméras (comme pour éviter ou au moins identifier les vandalisme comme les 2 arbustes prunus sciés récemment), replanter comme auparavant de l'ornemental dissuasif des dérives et saletés, engager des dératisations, un encadrement du skate-parc spontané en l'organisant (barriérage, horaires ...) pour amoindrir les nuisances, un examen des statuts et natures des allées devant les copropriétés et du passage couvert sous l'hôtel.

ILS DEMANDENT DES USAGES CIVILISÉS 

Les riverains souhaitent redonner à cette place le cachet d'origine ornemental de l'ancienne cour d'honneur de la caserne de Bonne qu'elle a perdu tout en maintenant ses divers usages civilisés qui la rendent vivante, en recherchant une harmonie avec ses deux voisins très différents et complémentaires, le parc HOCHE, encore trop craint et peu fréquenté, non sans raison, et le JARDIN DES VALLONS lui aussi  très prisé par les habitants, mais restreint par rapport au nombre d’habitants .

VIVRE A HOCHE

Quartier Hoche : C'est un vacarme permanent, du bruit permanent qui a un réel impact sur la santé des habitants (pouls, tension). L'humanisme du Maire s'arrête-il à la frontière des quartiers difficiles ? le laxisme ou la complicité des autorités ça suffit. L'autorité locale, ce sont ces bandes de 15 à 20 voyous : la place est leur salon.... et leur terrain de course : les dérapages des voitures qui viennent à toute bringue....

LES RODÉOS DE VOITURES

 Samedi 1er mai : accélération de voitures, dimanche 2 mai : accélération de voitures, samedi 8 mai : rodéos de motos toute l’après midi (5 à 7 engins). Nuit du samedi au dimanche 9 mai : bolide qui accélère tout le week end et qui fout la merde avec des individus se shootant au protoxyde d’azote (les ballons) plus le tapage.. Le même véhicule qui refait son cirque tout le dimanche. Le quartier Hoche n’est pas une piste de F1. Nuit du 14 au 15 mai : Vacarme jusqu’à 3h du matin. Nuit du 15 au 16 mai : Vacarme jusqu’à 6 h du matin (ça continuait encore les hurlements et la musique à 5 h!). nuit du 21 au 22 mai : à nouveau du vacarme nocturne. Samedi 28 mai : voiture qui prennent Hoche pour un terrain de course. Les traditionnels rodéos de scooters. Et la nuit du samedi au dimanche vacarme jusq’à 3 heures du matin ! Nuit du 29 au 30 mai : vacarme jusqu’à plus de 4H30 du matin !

ABANDONNÉS AUX TOXICOMANES DANGEREUX

Nous sommes littéralement laissés à l’abandon. Les autorités nous laissent à l’abandon avec ces toxicomanes au comportement dangereux. Je ne compte pas le nombre de fois où les parents tiennent leur enfants dans les bras lorsqu’ils passent dans le quartier car en face ils ont un véhicule qui leur fonce droit dessus.

LA MUNICIPALITE VEUT INSTALLER DES ... RUCHES

C'est vrai problème de sécurité publique! vous nous laissez tous à l'abandon face à des voyous aux comportements anormaux, amplifiés par la drogue!! Mais à quoi sert donc le fameux centre d’addictologie dont se vante monsieur Piolle ? La municipalité propose d’installer des ruches pour régler le problème : on y croit plus que jamais. On nous parle d’aménagements urbains depuis plus d’un an : c’est mensonge sur mensonge.

"NOUS SOMMES PRIS POUR DES IDIOTS"

On nous dit que la police municipale peut passer dans le quartier alors que les agents disent tout le contraire ! Nous sommes pris pour des idiots, tous les agents de la police municipale s’accordent à dire qu’ils ont pour ordre de ne pas passer dans les quartiers.

"QUE DU VENT, DU BLABLABLA, ON EN A MARRE"

Rien n’a changé en un an : Les autorités veulent juste éviter l'explosion des quartiers.... La drogue fait vivre bon nombre de famille: en laissant la drogue s'installer ça permet de maintenir la paix sociale.  Plus personne ne croit dans les actions que l’on nous promet. Merci à Madame Maud Tavel pour son discours sur les assises de la nuit : que du vent, que du blabla. . Nous en avons marre . Pour le maintien de l’ordre, il faut appeler les chasseurs comme dans certaines campagnes ?Nous en somme à nous demander si tout cela n’est pas voulu. 

"RIEN NE BOUGE ÇA EMPIRE"

Un grand merci pour les mensonges des autorités, et l’inaction car oui merci c'est gentil de mettre en place l'intervention d'une agence de sécurité privé mais au final ça ne sert à rien, ça fait plus penser à de la com politique pour dire "vous voyez on agit, les choses bougent". Eh bien non , rien ne bouge; ça empire.

"L'HUMANISME" de PIOLLE TOURNÉ VERS LES DEALERS...

La scooters volés, les voyous jamais inquiétés. la police qui a pour ordre de relâcher les dealers qui ont moins de 1000 euros sur eux . "L'humanisme" de Piolle qui est tourné envers les dealers seulement ? A travers ses multiples déclarations, il montre qu'il a choisi son camp: celui de l'inaction volontaire et du pas de vague.

 

VIVRE PLACE DES GÉANTS, VIVRE à MALHERBE

Place des Géants : Je vous fais parvenir le mail que je viens d envoyer à Actis présidé par Eric Piolle puis Elisa Martin. . Ils s obstinent à payer la société SBI pour le nettoyage des montées et surtout pour la sorties des containers mais comme aujourd’hui lundi ils ne sont même pas venus.

"CELA DEVIENT LAMENTABLE, LES RATS PULLULENT"

Cela devient lamentable. Parfois le service d’hygiène doit intervenir dans le tellement c’est sale. Les rats pullulent dans le secteur. Grenoble ville verte... parlons-en! Piolle est un incompétent. Pendant tout le confinement les bandes ont continué à faire leur trafic sans être inquiétées par personne occupant la rue comme si notre quartier n’était pas en France, n’avait pas à respecter la loi commune. On se sent exclus.

"POURQUOI CES INCAPABLES SONT DÉPASSÉS" ? 

Malherbe : la gestion des encombrants est lamentable. Deux entrées de notre quartier rue Gérard Philiipe et rue Paul Claudel sont marquées au fer rouge par des décharges sauvages en permanence. Ça donne une image détestable de notre quartier. Je vois que c’est la même chose ailleurs et je me demande pourquoi ces incapables ne savent pas gérer un problème simple.  Ils sont dépassés et désintéressés par nos problèmes de vie quotidienne pourrie. Je me demande jusqu’à quand on pourra supporter ce mépris ?

VIVRE COURS JEAN JAURES

J'habite  cours Jean Jaurès à Grenoble où se trouve un trottoir classé zone piétonne réglementée avec accès par badge. A côté de mon domicile se trouvent plusieurs fast food et leur lot de livreurs à vélos, vélos électriques et scooters à moteurs électriques et thermiques. Tous utilisent le trottoir zone piétonne dans le sens de circulation et à contre sens en slalomant entre les piétons. A plusieurs reprises je me suis fait percuter par un de ces engins.

"SANS ATTENDRE QUE LES PIETONS SOIENT BLESSES"

En France, le respect de la réglementation ne se fait que lorsqu'on touche au porte monnaie et encore pas toujours.Jesuggère de créer des missions de verbalisation de la part des policiers municipaux à raison d'une demi journée sur chacun des points sensibles sur lesquels le non respect de la réglementation  est récurrent sans attendre que des piétons soient blessés voire plus.

PENDANT CE TEMPS E.PIOLLE PERORE

Sur le sort qui est fait aux piétons à Grenoble, les témoignages ne manquent pas .

Ce ne sont quelques extraits parmi tant d’autres  qui parviennent à notre collectif et décrivent le Grenoble tel que le vivent des milliers de Grenoblois au temps de M.Piolle. Lequel pérore pendant ce temps dans les médias en prétendant résoudre les problèmes de la France. Alors qu’il aggrave ceux de Grenoble. Il est temps de mettre fin à cette véritable escrologie à la grenobloise dont E.Piolle est l’inventeur.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *