O.VERAN : HÔPITAL SUD, MUTUALISTE … UN CRUEL ABANDON

 

« Je croyais que c’était une chance d’avoir un ministre de la Santé d’origine grenobloise. Or, ces dossiers-là devraient être pris en amont par le ministre pour les gérer avant qu’ils n’explosent »… La petite phrase reprise par Jean-Benoit Vigny dans le DL (25/5/21) à la suite du débat sur la santé au Conseil Métropolitain n’a pas échappé aux attachés parlementaires d’Olivier Véran le Ministre (PS repenti) de la Santé. Le débat ouvert sur l’hôpital sud en danger avait délié les langues. Christophe Ferrari, Renzo Sulli (PCF) étaient montés au créneau.

DÉSHABILLER L'HOPITAL SUD 

Le projet de déshabiller l’hôpital SUD était en route. En affirmant bien entendu qu’il ne s’agissait pas de le fermer. Mais après l’avoir privé de son service phare de la traumatologie, réduit ou supprimé les urgences que serait-il resté à Sud ?

LA FERMETURE DE "MEDECINS 7/7" COURS JEAN JAURÈS

L’opération est lancée. Alain Carignon s’est étonné que Grenoble ayant « la chance «  d’avoir un Ministre de la Santé élu grenoblois une telle évolution soit possible. Il a cité la très regrettable fermeture du centre de santé «Medecins 7/7 » cours Jean Jaurès qui rendait service à 5000 patients. Une grande partie de ceux-ci sont venus grossir les urgences du CHU.

LE MINISTRE GRENOBLOIS LAISSE TOMBER LES PATIENTS

Le problème administratif qu’il rencontrait aurait pu évidemment être solutionné si Olivier Véran s’était emparé du dossier plutôt que de le laisser traiter par son administration. Les deux malheureuses Députés LREM, sa suppléante Camille Gailliard-Minier est un fantôme de Députée et avec Emilie Chalas elles ne disposent pas des moyens de régler un tel problème. Le Ministre grenoblois a donc bien laissé tomber ce service aux patients.

UN DÉSINTERÊT POUR LA MUTUALISTE EN DANGER

Mais le Président du groupe d’opposition s’est également étonné que le dossier de la Clinique Mutualiste soit si mal engagé, avec des procédures et des conflits qui peuvent remettre en cause à terme son existence même. L’absence d’Olivier Véran en amont de cette affaire est sidérante. Son désintérêt intolérable. Son implication, avec l’autorité d’un Ministre de tutelle, aurait permis de traiter tous les sujets qui fâchent y compris avec le repreneur avant qu’il ne soit trop tard. Sa responsabilité est immense dans la situation actuelle.

"UN COUCOU TOUS LES 3 MOIS MARCHÉ SAINTE CLAIRE"

Tout le monde a bien compris à Grenoble que depuis qu’il a été nommé Ministre -son graal- sa vie publique et privée se déroule loin de la ville. Il passe faire un « coucou » tous les 3 mois avec une visite d’une association ou une simple photo, un bref passage au marché Sainte Claire afin que soit répété qu’il y est venu et puis s’en va. Le « Dauphiné «  rend chaque fois largement compte de l’opération. Dans le DL, il raconte avoir vu beaucoup de grenoblois sans masque la nuit au centre ville "ou il habite"... Ce que ne confirme pas le journal "Gala". Tout cela est bien peu. Très méprisant aussi à l’égard de ceux qui l’ont élu qui pourraient digérer sa désertion s’il traitait au moins les gros dossiers « santé «  de la Métropole. 

UN ÉNORME GÂCHIS POUR LA SANTÉ GRENOBLOISE

L’histoire locale reteindra qu’au moment ou un élu Grenoblois était Ministre de la Santé, deux équipements médicaux -l’hôpital Sud et la Clinique Mutualiste- ont été mis en danger et un important et unique centre de santé a fermé. Sa gestion locale épouse sa gestion nationale. En réalité il n'y a pas de Ministre de la Santé.

O.VERAN : " TOUT ME REUSSIT ..."

Olivier Véran a répété pendant toute la crise les propos de son administration allant même jusqu'à décréter " inutiles "les masques avant de se rétracter. Au lieu de réformer il a distribué l'argent sans discernement dans un " Grenelle de la santé " qui n'a évidemment rien résolu. Si notre système de santé avait le même niveau d'administration que l'Allemagne nous disposerions de milliers de soignants supplémentaires. Les ARS paralysent tout. Avec lui tous les problèmes structurels de notre système de santé se sont aggravés. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir déclaré à son cabinet pendant que la liste des morts de la pandémie s'allongeait : " tout me réussit". ça ne vous rappelle personne?

Olivier VERAN APPELLE LE DL ...

Mais la remarque d’Alain Carignon au Conseil de la Métropole de vendredi dernier , publiée mardi a appelé une réponse… vendredi. Flairant le danger d’un immobilisme trop affiché, le "Dauphiné" (28/5/21)  nous informe qu’Olivier Véran a appelé Eve Moulinier. Sous le titre  évocateur "Olivier Véran annonce le maintien des services menacés"  à l’hôpital Sud. Annonce si tardive après toutes celles qui ont été faites par la directrice générale du CHUGA, les réactions syndicales qu’elle a du mal à franchir le mur du son de la crédibilité.

... ET NOIE LE POISSON EN REMONTANT à 10 ANS

D’autant qu’Olivier Véran, à rebours du réel explique « qu’il y a une dizaine d’années (!) une réflexion pour savoir s’il fallait conserver deux services d’urgence et les blocs opératoires de l’hôpital sud. Mais je suis très attaché au maintien des deux services «. Espérons que cet « attachement » soudain, alors que les suppressions de services sont en débat public depuis plusieurs semaines -mais pas depuis 10 ans- vaut décision Ministérielle. Mieux vaut demeurer vigilant. 

IL PRÉFÈRE OFFRIR SON EPAULE QUE DES RÉSULTATS

Par contre Olivier Véran n’aura pas daigné poser son regard sur la Clinique Mutualiste alors qu’une réunion de tous les protagonistes sous son égide aurait permis d’éviter les dérives et les dangers. C’est plus facile d’offrir son épaule aux caméras.

UN ABIME AVEC LES RÉSULTATS D'Alain CARIGNON

Ce qui frappe avec tous ces élus par rapport aux municipalités Carignon et l’efficacité du Maire/Ministre d’alors est l’abime de différence d’implication et de résultat. Avec Alain Carignon l’effet d’entrainement était considérable et tous les retards accumulés traités : la poste des quartiers sud -village olympique- était enfin obtenue du Ministre des PTT, le nouveau Palais de Justice du Ministre de la Justice, les crédits de rénovation de MC2 à 50 % par l’Etat d’Edouard Balladur, Premier Ministre, le sauvetage des Centres de santé de Villeneuve de Simone Veil, Ministre de la Santé, la réalisation de l’Autoroute Grenoble Valence attendue depuis 20 ans du Ministre de l’Equipement … à côté des grandes batailles gagnées, le Synchrotron, le nouveau Musée de Peinture, l’implantation de ST Micro à Crolles… Entre autres.

QU'A APPORTÉ Olivier VERAN à GRENOBLE ?

Non seulement Olivier Véran  a laissé les dossiers de sa compétence en déshérence, mais qui peut dire ce qu’il a apporté à Grenoble ? Avec lui et Eric Piolle nous avons des élus aux ambitions personnelles qu’on peut très bien comprendre. Mais qui ne sont pas incompatibles avec des actions et des résultats.

LES AUTRES MÉTROPOLES PROFITENT D'ÉLUS EFFICACES

Avec eux les citoyens ont à faire à des élus qui se consacrent exclusivement à la promotion de leur personne. A aucun moment de leur carrière, ils ne mettent leur réseau, leur capacité d’influence au service de leur territoire. Pendant ce temps comme on le voit avec le TGV par exemple, Toulouse et Nice obtiennent des crédits d’Etat pour se désenclaver. Leur incurie et leur intérêt exclusif pour la com’ coûtent cher à notre région. L’appel tardif  d’Olivier Véran, le « coucou » grenoblois, à Eve Moulinier ne devrait malheureusement pas modifier la donne des dossiers santé en cale sèche ici.

A.S.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *