LES AYATOLLAHS VERTS : INTERDIRE 186 000 VOITURES EN 2022

« On plaidait pour 2021, ce ne sera pas le cas. On plaide pour l’an prochain » . Plus ayatollah que Pierre-André Juven Adjoint (verts/FI) tu meurs. « Depuis mai 2019, une zone à faibles émissions concerne les poids lourds et les véhicules utilitaires légers dans la Métropole » rappellent Jean-Benoit Vigny et Marina Blanc ( DL du 16/5/21) . Elle pénalise déjà pas mal de travailleurs et de personnes modestes qui ne peuvent pas s’offrir des 4/4 hybrides accomplissant des milliers de kms par an pour aller en montagne ou dans le sud, polluant au total beaucoup plus qu’eux .

UNE NOUVELLE OFFENSIVE CONTRE C.FERRARI ( PS REPENTI) 

Les Rouge/Verts grenoblois ont lancé une nouvelle offensive contre Christophe Ferrari ( PS repenti) , le renégat qu’ils avaient choisi en 2014 pour la présidence de la Métro et décidé de remplacer en 2020 par Yann Mongaburu ( Verts/Ades) dont personne ne voulait, y compris ceux qui votaient pour lui. Mais crime de Lèse-Majesté , Christophe Ferrari, qui avait gentiment signé les chèques de Piolle pendant 6 ans, à décidé de ne pas s’effacer.

LES GRENOBLOIS VICTIMES DES SURENCHERES

Résultat la guerre est déclarée et tous les prétextes sont bons. Les grenoblois sont les victimes des surenchères et foucades du Grand Timonier autant que de ses affidés, tel P-A Juven qui exécutent sans états d’âme. Le sociologue a été recruté pour ça.

C.FERRARI: LE COÛT POUR LES FAMILLES: 500 MILLIONS D'€

Interdire les véhicules thermiques à compter de l’année prochaine signifie interdire … 120 000 véhicules de la Métropole selon Christophe Ferrari. Le journaliste Jean-Benoit Vigny estimant même « en réalité beaucoup plus »  . Il chiffre à 186 000 les véhicules dont la vignette Critair est égale ou supérieure à 2. Le Président de la Métropole ajoutant « sachant que le marché de l’occasion n’existe pas, on chiffre ce renouvellement à 500 millions d’euros…  »  Pour seulement 120 000 véhicules. Pour 186 000 ? Dans l’hypothèse où chacun déciderait de remplacer sa voiture, évidemment.

LE SMMAG EXSANGUE APRES LA GESTION MONGABURU ( Verts/Ades)

Mais il rappelle qu’il faudrait aussi «  une fois et demi les moyens du PDU » (le plan de déplacement urbain) si on basculait les 120 000 utilisateurs de ces véhicules sur les transports en communs. Soit une fois et demi… 2,2 milliards d’investissements déjà prévus, alors que le SMMAG est exsangue et endetté après la brillante gestion Mongaburu et l’épisode Covid, la Semitag au bord de la faillite et les collectivités viennent même de décider de distribuer les dividendes GEG à ceux-ci pour les maintenir hors de l’eau. 

E.PIOLLE SE RETROUVE UN PEU SEUL

Pierre-André Juven et Eric Piolle le savent bien mais peu importe le réel seule la com’ compte. Sauf qu’ils se retrouvent un peu seuls sur leur noyau dur puisque les Maires communistes, leurs aliés, sont contraints de prendre en compte la casse sociale que représenterait une telle mesure.

LES MAIRES DE SON GROUPE VONT ILS SUIVRE ?

Dans leur propre groupe il est probable que, malgré leur discipline , les élus de Vizille ou Champ sur Drac vont être eux aussi contraints de prendre en compte la vie de leurs administrés avant les diktats du clan grenoblois . Seul Florent Cholat ( Verts/FI) que Piolle a réussi à installer à Champagnier se moque de toute réalité et colle aux durs dont il est membre. 

 

LE GROUPE PIOLLE S'ISOLE DE PLUS EN PLUS DANS LA METROPOLE

Mais ce faisant ils s’isolent un peu plus dans la Métropole confirmant le choix du raidissement et le renoncement complet à élargir leur base d’élus. Ceux qui vont demeurer dans leur groupe devront donc continuer à faire allégeance à cette dérive sectaire résultant exclusivement de considération politicienne.

 PARTICULES LES PLUS DANGEREUSES pour la SANTE : EN TÊTE !

Car Pierre-André Juven n’a évidemment que faire des considérations sur la santé et la qualité de l’air. Après 7 ans de leur gouvernance notre Métropole passe en tête pour le nombre de jours de particules fines les plus dangereuses pour la santé ! Malgré le mirobolant plan de circulation et les autoroutes à vélos qui ont en effet amélioré la santé de ceux qui  pratiquent, mais n’a pas empêché la détérioration de tous les autres, c’est à dire environ 90 % de la population qui utilise un autre mode de déplacement.

NE RESTE PLUS QUE LE PARTAGE DES POSTES ET INDEMNITES

Cette nouvelle attaque frontale  de Piolle contre Ferrari sera tranchée à l’automne annonce le DL. La bataille est perdue d’avance pour les Rouge/Verts grenoblois puisque depuis la rupture avec les Verts, la fin de l’attelage que PS/PC/Verts  avaient mis en place en 2014, ils continuent certes à se partager les postes et indemnités, donc les Vice-Présidences  – il faut bien vivre- mais pour le reste c’est chacun chez soi. Il existe désormais une très large majorité d’élus à la Métropole pour refuser ces excès .

 

LE GROUPE FERRARI LIBERE DU JOUG DE PIOLLE

Ces événements ne grandissent pas les élus de gauche de la Métropole : durant les 6 années précédentes ils ont tout accepté des élus Grenoblois en échange de la Présidence de la Métropole. Une fois de plus les grenoblois ont été les victimes de ces accords politiciens. Désormais libérés du joug de Piolle, le groupe d’élus de Ferrari a par exemple mis fin à l’aberration de l’autoroute à vélos sur les quais. Maintenant il refuse de pénaliser pour rien des dizaines de milliers de familles en les privant de déplacements.

REELUS AVEC PIOLLE ILS JUSTIFIERAIENT CES MESURES

Mais réélus avec les voix de Piolle et de ses amis, Christophe Ferrari et tous les Vice Présidents PS ( Bustos, Verri …) qui chantaient les louanges des mesures grenobloises pendant tout le dernier mandat malgré les morts de commerces, les pertes d’emplois, ne seraient-ils pas en train de justifier en ce moment ce nouveau passage en force?

LES BESOINS DES CITOYENS PAS AU PREMIER RANG 

Poser la question et y répondre démontre à nouveau sur quelles bases et avec quelles préoccupations réelles la coalition hétéroclite qui dirige la Métro la gouverne. C'est peu dire que les attentes et les besoins des citoyens ne sont pas au premier rang.

 

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *