CHAVANT, LA POSTE, LA CCI : LE GRAND N’IMPORTE QUOI

« Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? ». Avec la municipalité Piolle la question peut se poser sur chaque dossier. Elle est spécialiste des usines à gaz  et le secteur Chavant, de la Poste et de la Chambre de Commerce et d’Industrie n’y échappe pas. Sur l’immeuble de la Poste on retrouve comme par hasard un intervenant assez présent, l’agence ECDM (Paris), sur la Presqu’ile, Teisseire, quai de la Graille…

JAMAIS DE CONCURRENCE PAR DES APPELS D'OFFRES OUVERTS

Au lieu d’un appel d’offre ouvert on retrouve sur ce projet toutes les ambiguïtés de la municipalité autour des "appels à projets" qui permettent en réalité de choisir les intervenants sans concurrence réelle, de faire fi des aspects financiers, de dire le Beau, le Bien et de définir à la place des habitants la façon dont ils devront vivre.

LE PAVILLON DE LA MOBILITÉ NE FONCTIONNE PAS

Peu importe que les modèles anciens ainsi définis par les mêmes dogmes depuis Villeneuve jusqu’à la Presqu’ile soient des échecs ou ne fonctionnent pas. Par exemple le fameux et très couteux « pavillon de la mobilité «  est vide sur la presqu’ile et les voitures s’entassent dans des rues ou il n’y pas de place de stationnement.

NUISANCES POUR LES LOCATAIRES de L'IMMEUBLE SOLARIS PRIME 

Par exemple l’immeuble Solaris d’Actis, inauguré en grandes pompes par Eric Piolle, lui aussi labellisé ayant reçu un prix d’honneur comme «pionnier de la construction d'immeubles en bois, au-delà de la France «  (sonnez trompettes) fonctionne très mal et les locataires subissent des nuisances  insupportables. Le futur quartier en bois Flaubert devrait être un succès aussi.

HOCHE EST DEVENU UN ENFER POUR LES LOCATAIRES

La Poste va donc devenir un des ces immeubles de mixité, laquelle, comme chacun sait est une totale réussite partout ou elle est en œuvre. On peut compter sur la vigilance de Piolle pour l’attribution des 30 % de logements sociaux qu’elle comprendra. Il suffit d’entendre les protestations, la peur des locataires d’en face, à Hoche, qui ont eu la chance de bénéficier de la Présidence de Piolle à la tête d’Actis : la cité autrefois une des plus paisible de la ville est devenue un enfer, les délinquants étant logés par Actis. Les menaces sont telles que les loctaires -comme à l’Alma- ne peuvent plus parler à visage découvert. Le dernier étage du parking Hoche -devant les bureaux de la Police Municipale- est devenu un haut lieu de deal. 

LA POSTE : LE BÂTIMENT NE SERA PAS DESAMIANTÉ !


Quant sera-t-il dans un futur immeuble qui comprendra des copropriétaires  et aussi au rez-de-chaussée un bureau de poste, une salle de sports, un restaurant et le parking …  Au passage le bâtiment ne sera pas désamianté ce qui aurait été exigé dans le cadre d’un appel d’offre ouvert à la concurrence. La santé est une variable d’ajustement pour Piolle et il n’est pas du tout certain que ce grave manquement ne soit pas contesté et objet de recours justifiés. 

AUCUNE CONCERTATION RÉELLE : A.CONFESSON à la MANOEUVRE

L’inénarrable Alan Confesson (Verts/FI), défini comme "commissaire politique de tempérament" par Vincent Peyret ("Le Postillon") a organisé à la va vite une réunion « d’information » le 4 mai sur le sujet. Elle comptait pratiquement autant d’intervenants que de participants conformément à l’habitude municipale. Il s’agit de noyer sous le verbiage afin que d’interminables discours «technocrato-écolo » tuent toute velléité d’intervention.

JAMAIS LA SÉCURITÉ N'EST PRISE EN COMPTE

Dans le secteur la fermeture de la liaison Hoche/Chavant décidée avec le plan de circulation a renforcé la délinquance dans la cité. Elle se trouve dans un cocon protecteur et peut narguer les habitants sans risquer d’être surprise. Jamais la sécurité n’est prise en compte dans les décisions urbanistiques ou d’aménagement et le projet de la Poste en témoigne encore. 

E.PIOLLE EMPÊCHE UNE RÉSIDENCE PERSONNES ÂGÉES...

En face la municipalité a acquis en 2020 la Chambre de Commerce et d’Industrie pour 8 millions d’€.  Elle a empêché le projet privé qui conservait le bâtiment pour en faire une résidence pour Personnes Âgées avec un centre de santé attenant dans l’ex centre de formation. Un projet privé, pas d’argent public et la conservation : un scandale pour les Rouge/Verts grenoblois.  Alan Confesson a jugé le siège de la Chambre de Commerce signé par l’architecte renommé et respecté, André Zanassi « de mauvaise qualité bâtimentaire «  (!) . Pas la Poste ? Et le projet privé « de mauvaise qualité en prestations sociales ».  

... ET VEUT DEMOLIR LA CHAMBRE DE COMMERCE POUR DES HLM

Sans l’annoncer il s’agissait pour eux de démolir la Chambre de Commerce malgré un bilan écologique désastreux  d’une telle opération pour densifier un peu plus Hoche avec des HLM supplémentaires ! Entre la rue Hoche et De Bonne, 1 200 logements nouveaux ont déjà été construits ! En parallèle le parc réduit par la première école Lucie Aubrac, puis l’hôtel Okko, puis la seconde école en construction. 

UNE PÉTITION CONTRE LA DÉMOLITION DE LA CCI

Mais plus ces intentions cachées sont dévoilées plus la mobilisation monte comme en témoigne le succès de la pétition lancée « contre la démolition de la Chambre de Commerce » que vous êtes invités à signer. Raison pour laquelle, dans le cadre d’une saine gestion des finances publiques le devenir de ce bâtiment acquis en 2020 sera discuté en  2024 .

LE CLAN AU POUVOIR TRONÇONNE POUR CACHER

Le clan très restreint qui gouverne la ville a en effet élaboré une tactique pour faire passer ses décisions qu’il sait malfaisantes et impopulaires : les tronçonner afin que l’ensemble n’apparaisse pas. Elle est en œuvre avenue de Washington ou les travaux ont démarré sans que la création du carrefour ne soit officiellement tranché.

                                                                                                                                                                                                      

LA QUALITÉ DE VIE ENCORE DÉGRADÉE

A Chavant on commence discrètement par la grande Poste et une fois réalisé, on passera à la CCI, la moitié du mal étant déjà fait. Ainsi le quartier, mesure après mesure, densification à outrance, fermeture de la circulation, attributions de logements irresponsables, maintenant projet de "mixité" sur la grande Poste et demain démolition de la CCI,  aura été paupérisé comme les autres. Il sera «normalisé «  comme on le disait dans les Républiques « populaires ».  La qualité de vie encore dégradée et la délinquance trouvant de plus en plus d’espaces pour son expansion. Beau programme.

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *