LE RÉTROPÉDALAGE DE PIOLLE

Pas d’annonce grandiloquente pour ce rétropédalage brutal. Le Grand Timonier qui prétend depuis 7 ans que ses autoroutes à vélo font baisser la pollution vient de reconnaître très discrètement qu’il n’en est rien. Le "Dauphiné" (23/3/21) annonce qu'il proposera au Conseil Municipal des aides aux ménages les plus modestes pour transformer leur chauffage au bois. Une mesure que de nombreuses communes appliquent depuis longtemps apportant un complément aux aides de la Métro et de l’Etat. Mais jusque là Eric Piolle n’a jamais voulu reconnaître que les déplacements étaient minoritaires dans le développement des particules fines les plus dangereuses pour la santé. 

PREMIER DE FRANCE POUR LES JOURS DE POLLUTION !

Alain Carignon avait fait part de son inquiétude au Conseil Municipal sur le classement catastrophique qui attendait Grenoble selon ATMO : elle serait en 2021 la première de France pour les jours de pollution, près du tiers de l’année ! Eric Piolle poursuivait pourtant : sa réponse consistait à créer de nouvelles … autoroutes à vélo sur les quais créant des embouteillages insupportables, aggravant la pollution due aux déplacements et ne réduisant pas la principale, due à l’activité humaine, à la densification. 

EN FEU DE CHEMINÉE : 18 000 VÉHICULES SUR 1 KM

Les chiffres sont cruels "Le chauffage individuel non performant est le principal responsable des émissions de polluants" et même "la part du secteur résidentiel dans l’émission de particules fines est de l’ordre de 55 %" a rappelé Atmo tandis que  "le trafic contribue pour 15 % des émissions de particules fines". Seulement. Un feu de cheminée émet pendant 9h autant de particules que le parcours sur 1 km de 18 000 automobiles (2 700 pour un poêle certifié EPA). 

E.PIOLLE FIXE UN OBJECTIF LOINTAIN

Bref Eric Piolle a tout faux aussi en matière de lutte contre la pollution la plus dangereuse pour la santé des habitants. Parce que dans sa tête d’écolo/bobo/gaucho, au fond,  le bois c’est écolo. Il a eu du mal à intégrer que les 2 100 appareils au bois qui sévissent dans Grenoble avaient un effet si négatif. Comme d’habitude, le gros malin, a tout de même fixé à la fin du mandat l’objectif d’éradiquer cette source importante de pollution. D’ici là il espère être ailleurs. C'est pas comme les gaz à effets de serre pour lesquels il demande une accélération....

A.CARIGNON AVAIT DEMANDÉ UN DÉBAT AU CONSEIL MUNICIPAL 

Mais surtout Le 18 mai de l’année dernière, s’appuyant notamment sur le collectif « Grenoble à cœur », Alain Carignon demandait dans une question orale qu’un rapport soit discuté afin que « le conseil municipal engage un débat serein, sur des bases scientifiques établies afin que les politiques mises en œuvre atteignent l’objectif que nous partageons tous, la protection de la santé de nos concitoyens ».

LE MONSTRE D'HUMILITÉ, DE MODESTIE NE PEUT PAS RECONNAITRE

Lundi, contraint et forcé, il soumet au Conseil Municipal un rapport sur ces sujets. Au lieu de reconnaître ses erreurs d’aiguillage qui ont des conséquences lourdes sur la santé et l’image de notre territoire, Eric Piolle corrige à la marge, sans rien admettre sur le fond. Son plan de circulation imposé aux forceps n’a eu aucun effet positif sur la réduction de la pollution. Dur à avaler, mais surtout impossible à avouer de la part de ce monstre bien connu de modestie et d’humilité en train de donner des leçons au monde sur tous ces sujets.

 

One Comment

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *